En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Bosse !
Connaissez-vous le kanban, la théorie de management qui veut démolir le mythe des employés multitâches ?
Publié le 01 juin 2017
Présentée comme le nirvana, cette technique d'organisation est loin d'être sans défauts ; elle accumule ceux du taylorisme, et peine à laisser la place aux esprits créatifs.
Xavier Camby est l’auteur de 48 clés pour un management durable - Bien-être et performance, publié aux éditions Yves Briend Ed. Il dirige à Genève la société Essentiel Management qui intervient en Belgique, en France, au Québec et en Suisse. Il anime...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Camby
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Camby est l’auteur de 48 clés pour un management durable - Bien-être et performance, publié aux éditions Yves Briend Ed. Il dirige à Genève la société Essentiel Management qui intervient en Belgique, en France, au Québec et en Suisse. Il anime...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Présentée comme le nirvana, cette technique d'organisation est loin d'être sans défauts ; elle accumule ceux du taylorisme, et peine à laisser la place aux esprits créatifs.

Atlantico : De plus en plus populaire, le kanban est un système de management et d'organisation inventé au Japon qui permet d'éviter la surcharge de travail et qui, surtout, défait le mythe de l'employé multitâche. mais quel en est le fonctionnement? Sur quels principes reposent-ils? 

Xavier Camby : Avant toute chose, je crois judicieux de préciser que le Kanban n'est pas à proprement parler un outils, un système ni une méthode de management. C'est une organisation du travail en fonction de 3 états possibles d'avancement : à faire, en cours, achevé. Cette répartition simple est visualisée sur un tableau, accessible à tous, séparé en 3 colonnes. Les post-it qui y décrivent les tâches migrent d'une colonne à l'autre, au fur et à mesure de leur achèvement. Chacun devient donc seul responsable de sa façon d'opérer son travail et c'est un bon principe de liberté, dans un monde salarié souvent très contraignant. C'est un premier et sérieux déni de la sacro-sainte organisation scientifique et taylorienne de chaque tâche, par un autre que son exécutant... Cette simple et efficace technique contredit les nombreux enseignements qui postulent encore, sans savoir jamais le prouver, que le comportement humain laborieux serait mécanique, voire idiot et aurait donc drastiquement besoin d'une intelligence extérieure et supérieure. Ces maîtres es-rationnalismes, le plus souvent auto-proclamés, voudraient réduire en équations notre humanité, et nos motivations, en une science exacte ! 

Comment celui-ci vient à défaire le mythe de l'employé multitâche? 

Par son seul et simple mécanisme ! L'employé sait quelles sont les tâches qu'il a à exécuter, il peut avoir une certaine latitude pour choisir l'ordonnancement qui lui semble le plus approprié. Il peut même entreprendre, s'il est correctement motivé par son manager, de s'auto-organiser et d'auto-améliorer cette organisation sans cesse, de lui-même ! Mais toujours, il gère une seule et unique tâche à la fois, évitant la pathétique dispersion des petits lapins en panique, affolés de ne plus savoir où ils en sont de chacune des 80 tâches qu'ils mènent de concert, sans plus aucune réflexion ! La légende urbaine ou le mythe idiot qui voudrait que certain d'entre-nous -les meilleurs, quasi-surhommes ou plus souvent encore sur-femmes...- puissent gérer concomitamment plusieurs choses en même temps, avec une identique efficacité ou performance a récemment volé en éclats, les neuro-sciences ayant établi qu'il n'existe aucune réalité à ce fantasme. Si la polyvalence est une chose souhaitable, positive et bénéfique, le prétention d'être multitâche, déni de réalité, est somme toute très vaine et très arrogante.

Le système est pourtant loin d'être parfait ; quels en sont ses défauts? De manière générale, quel est le danger de toujours vouloir trouver un système d'organisation?

Le danger réside toujours dans une volonté universaliste d'organisation parfaitement rationnelle et dans une approche systémique du travail. Si comme le disait à juste titre Henri Bergson "l'homme est un animal créateur d'ordre", cet ordre cependant est fait pour l'homme et non pas l'inverse. Vouloir imposer, décréter, ordonner, à sens unique, une méthode exclusive, sans aucune estime pour l'initiative ou les capacités d'invention de ses collaborateurs, ou bien leurs différences et leurs préférences en matières de tâches (et non pas de résultats) est certainement le pire management possible, celui qui crée le plus de démotivation, stérilise l'innovation, détruit les relations humaines et rend toute vision anorexique. Vouloir imposer le Kanban risque donc d'être contreproductif, pour notre créativité. Albert Einstein le relevait avec sa coutumière sagesse : "inventer, c'est toujours penser à côté."
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Sauver la France en travaillant plus, pourquoi pas… Pourquoi le diagnostic initial ne correspond que de loin à la réalité vécue par les Français
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
07.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
05.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
06.
Tous addicts à la polémique : votez-vous encore pour ce que les candidats se proposent de faire ou uniquement pour ce qu’ils sont ?
Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
totor101
- 02/06/2017 - 11:52
DATE !
J'ai entendu parler du kamban il y a plus de 30 ans, j'étais directeur d'usine.....
Je l'ai classé dans les japoniaiseries ! ! ! !
à l'époque (je devais être rétrograde) je faisais confiance à l'initiative individuelle à tous les niveaux (mais nous étions encore dans les 30 glorieuses) ....
Le tout était de tenir les objectifs en couts et en délais .
Mais les protocoles, procédures et une hiérarchie détachée du terrain ont cassé tout cela........
cloette
- 02/06/2017 - 10:08
Kanban
Ça a l'air bien !
Ex abrupto
- 01/06/2017 - 17:30
A Clint
Tout à fait.
Il y avait néanmoins beaucoup de bonnes idées dans ce "Toyota Production System" et sa mise en oeuvre a permis de "faire le ménage" dans nos façons de travailler.
Mais la vision mono maniaque des choses, encouragée par les cabinets de consultants s'engraissant lourdement sur le dos des entreprises, nous avaient fait baptiser ces méthodes de "japoniaiseries".