En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Les Jungles rouges" de Jean-Noël Orengo, les rêves suscités par l’Indochine et l’Extrême-Orient, de 1924 à 1951

il y a 7 min 49 sec
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 1 heure 16 min
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 2 heures 56 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 5 heures 3 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 6 heures 29 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 7 heures 37 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 23 heures 41 min
pépites > France
Acted
Français tués au Niger : Jean Castex va présider une cérémonie d’hommage ce vendredi
il y a 31 min 39 sec
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 1 heure 33 min
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 3 heures 29 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 5 heures 54 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 6 heures 45 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 8 heures 42 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 10 heures 3 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 11 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 23 heures 47 min
Virage majeur

Et si les scientifiques étaient en train de découvrir que la vitesse de la lumière n'est pas constante ?

Publié le 28 mai 2017
Selon la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, la vitesse de la lumière est une constante fondamentale de la nature. Est-ce vraiment le cas ?
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, la vitesse de la lumière est une constante fondamentale de la nature. Est-ce vraiment le cas ?

Selon la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, la vitesse de la lumière est une constante fondamentale de la nature. Mais de plus en plus de théories viennent contredire cette affirmation, en expliquant que la vitesse de la lumière a évolué depuis le Big Bang, et n'est donc pas constante. Quels sont les arguments principaux en faveur d'une vitesse de la lumière constante?

Olivier Sanguy : Cette approche théorique selon laquelle la vitesse de la lumière a pu changer dans le temps vient essentiellement des travaux du cosmologique portugais João Magueijo. Son modèle sert à résoudre certains problèmes posés par le Big Bang. D'un autre côté, les arguments en faveur d'une vitesse de la lumière constante sont nombreux et confirmés par de multiples observations. Ainsi, même en scrutant des phénomènes très lointains, on constate que la vitesse de la lumière est partout la même dans le cosmos. En plus, regarder loin en distance revient à regarder loin dans le temps puisque la lumière se déplace à environ 300 000 km/s. Donc, si j'observe une galaxie située à 2 milliards d'années-lumière, je la vois telle qu'elle était il y a 2 milliards d'années ! Et au-delà des observations, plusieurs expériences pointues ont été menées, certaines grâce à des satellites, pour tenter de trouver les limites de la théorie de la relativité d'Einstein. Et pour le moment, l'édifice d'Einstein, qui a 100 ans, tient toujours debout !

A l'inverse, quels sont les arguments principaux en défaveur d'une vitesse de la lumière constante?

Il y a eu de nombreux modèles qui ont tenté de poser une alternative à la théorie d'Einstein, comme la théorie MOND (MOdified Newtonian Dynamics). Mais pour le moment, expériences et observations donnent l'avantage à Einstein. Il faut bien comprendre tout d'abord que la vitesse de la lumière peut varier et que c'est tout à fait connu : la lumière ne voyage pas à la même vitesse selon le milieu qu'elle traverse. Les fameux 300 000 km/s (exactement 299 792 km/s) s'entendent dans le vide. Dans l'eau, la lumière se propage plus lentement, si on peut dire, à 225 000 km/s. C'est un phénomène physique bien compris et qui ne pose aucun problème théorique. En revanche, le modèle actuel le plus courant de naissance de l'Univers, le Big Bang, repose sur le postulat que la vitesse de la lumière a toujours été la même. Cela engendre des problèmes, notamment comment expliquer que des régions de l'Univers très éloignées soient homogènes si elles n'ont pas pu échanger d'information (qui se propage à la vitesse de la lumière) ? La solution est la théorie de l'inflation où l'univers était suffisamment petit peu après le Big Bang pour que cet échange d'information produise un cosmos primordial homogène avant une très grande inflation (d'où le terme) de la taille. Si on veut éviter l'inflation, alors il faut imaginer que la lumière se propageait beaucoup plus vite au tout début. C'est le postulat de João Magueijo. Et il ne s'agit pas d'une petite variation : il envisage une vitesse 10 puissance 60 fois plus élevée, c'est-à-dire multipliée par 1 suivi de 60 zéros !

Pourquoi cette question est-elle cruciale pour l'étude et la compréhension de l'univers ?

Dans la réponse précédente, je vous ai montré que cette variation éventuelle de la vitesse de la lumière est envisagée pour expliquer une période critique du Big Bang. Or, notre Univers dépend des conditions qui régnaient à ses débuts. On pourrait même dire que l'édifice de notre physique moderne se teste sur sa capacité à décrire correctement ce qui s'est passé voici un peu de 13 milliards d'années lors du Big Bang. Pourquoi ? Parce que des conditions extrêmes (température, pression, etc.) y régnaient et qu'il n'y a rien de mieux pour tester la validité d'une théorie que de la confronter à des conditions extrêmes. Toutefois, aussi séduisante soit l'idée de João Magueijo, il faut reconnaître qu'elle est très loin de faire l'unanimité. Cela ne signifie pas qu'elle doive être balayée d'un revers de la main bien évidemment. N'oublions pas que les idées d'Einstein furent ainsi accueillies avec scepticisme au départ. Einstein lui-même refusa tout d'abord l'une des conséquences de son modèle à savoir précisément le Big Bang. Terme d'ailleurs forgé par un opposant à cette théorie des débuts du cosmos pour s'en moquer ! Aujourd'hui, 100 ans plus tard, la relativité d'Einstein tient toujours et le Big Bang aussi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires