En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 7 heures 30 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 8 heures 20 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 9 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 11 heures 24 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 12 heures 14 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 15 heures 35 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 16 heures 7 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 17 heures 21 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 7 heures 58 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 9 heures 8 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 10 heures 59 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 11 heures 35 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 15 heures 11 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 15 heures 54 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 16 heures 58 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 17 heures 32 min
© DON EMMERT / AFP
© DON EMMERT / AFP
Edito

Pourquoi Wall Street vole de record en record malgré les premiers cent jours décevants de Donald Trump

Publié le 28 avril 2017
Alors que la quasi totalité des initiatives prises par l’exécutif reste lettre morte face à l’hostilité d’une partie du Congrès, le Nasdaq vient de dépasser les six mille points pour la première fois de son histoire et les sociétés sont valorisées à des multiples qui donnent le vertige.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la quasi totalité des initiatives prises par l’exécutif reste lettre morte face à l’hostilité d’une partie du Congrès, le Nasdaq vient de dépasser les six mille points pour la première fois de son histoire et les sociétés sont valorisées à des multiples qui donnent le vertige.

Etonnant visage de l’Amérique au moment où Donald Trump fête les premiers cent jours de sa présence à la Maison Blanche. Wall Street célèbre à sa manière son bilan par une hausse ininterrompue qui commence à donner le frisson à certains opérateurs de marché. Le dollar est au plus haut, alors que le président souhaitait le faire baisser pour favoriser les exportations du pays.  Les milieux financiers auraient matière à s’inquiéter devant l’emballement irraisonné de la Bourse. D’autant que la quasi totalité des initiatives prises par l’exécutif reste lettre morte face à l’hostilité d’une partie du Congrès, tandis que le retour en force des lobbies conduit à une véritable paralysie. Au total, le sentiment prévaut que la politique officielle prolonge le style de la campagne électorale en restant reste celle du verbe, plutôt que celle  des actions concrètes.

Dès le départ, Donald Trump a enregistré plusieurs échecs retentissants, à commencer par l’impossibilité d’abroger le système d’assurance-santé mis en place  par Obama, qui devait pourtant être la mesure phare du changement de politique annoncé. Sur les dix lois qui devaient intervenir dès le début du mandat, concernant les grands travaux, l’éducation ou l’immigration, une seule est véritablement en chantier. Il est vrai que l’administration sur laquelle il s’appuie est encore incomplète en raison des difficultés rencontrées dans les nominations essentielles et face à l’hostilité d’une partie du Congrès, ce qui conduit Donald Trump à multiplier les décrets en faveur d’une plus grande flexibilité de l’économie, en évitant le passage par la loi.

L’épreuve de vérité va pourtant apparaître rapidement avec le projet de réforme fiscale qui  sera examiné par  les parlementaires. Il représente un pactole pour les entreprises dont les impôts tomberaient à 15% seulement  au lieu de 35% présentement. Les particuliers bénéficieraient d’une simplification de l’impôt sur le revenu avec diminution de la  tranche supérieure du barème. Un ensemble de dispositions qui a peu de chances d’être adopté dans son ensemble en raison du manque à gagner qu’il ferait subir aux finances publiques, mais dont la seule perspective a réussi depuis des mois à susciter l’engouement  des milieux économiques et explique l’emballement de la  Bourse. Le Nasdaq vient ainsi de dépasser les six mille points pour la première fois de son histoire. L’indice Standard and Poor a progressé de sept pour cent depuis le début de l’année. Les sociétés sont  valorisées à des multiples qui donnent le vertige, car les chiffres d’affaires qui sont publiés ces dernières semaines font état de profits en hausse moyenne de treize pour cent. La Bourse a parié jusqu’ici sur la parole du Président, en tablant sur les mirifiques projets de développement envisagés par la Maison  Blanche. Quelques signes de fragilité apparaissent néanmoins comme un certain tassement récent de la consommation, un retour de la baisse des prix du pétrole qui demeure  un indicateur clé. Toutefois cette baisse de régime est compensée par un rebond de l’investissement qui parait vigoureux et secoue l’anémie enregistrée dans ce secteur depuis plusieurs années.

Au total, une certaine incertitude se fait jour, liée au caractère imprévisible de Donald Trump, dont la politique internationale reste brouillonne dans un climat tendu entre les grandes puissances, mais les partenaires du président comptent sur son sens des affaires,  pour que le pragmatisme et le réalisme  l’emportent  sur les déclarations tonitruantes qu’il a pu faire dans le passé, afin que l’Amérique puisse continue d’assurer le rôle de locomotive, dont le monde ne peut se passer.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
tapio
- 28/04/2017 - 18:25
Pour conclure, en paraphrasant la métaphore sportive :
La finance est un sport qui se pratique avec des tas d'acteurs, d'organismes, de pays, d'institutions, ... mais à la fin c'est toujours Wall Street qui gagne ...
adroitetoutemaintenant
- 28/04/2017 - 10:49
Comparez ce qui est comparable
C’est seulement hier que le dernier membre de son gouvernement a été nominé grâce à l’obstruction des (pseudo) démocrates du Senat. Oui, bien sûr qu’il y a des échecs mais ils sont dus aux Démocrates et il a réussi là où son prédécesseur avait lamentablement échoué. Tous ceux qui l'ont rencontré, en particulier les chefs d'entreprises, sont tombés sous le charme.