En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

05.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

06.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

07.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Europe
Lutte contre l'extrémisme
Attentats à Hanau : l'hommage émouvant des Allemands envers les victimes
il y a 27 min 49 sec
décryptage > Environnement
Inquiétudes

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

il y a 1 heure 50 min
décryptage > Santé
Lutte contre l'épidémie

Coronavirus : pourquoi l’heure de la vraie fermeté avec la Chine est venue pour l’OMS

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 4 heures 22 min
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 4 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 18 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 18 heures 50 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 19 heures 17 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 20 heures 45 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 21 heures 57 min
décryptage > Défense
Dissuasion

L’armement nucléaire français est incontournable à l'indépendance de la France

il y a 1 heure 31 min
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Science
La menace fantôme

Vaisseaux spatiaux, fusées et débris divers : quand la NASA transforme l’espace en cimetière géant

il y a 3 heures 46 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 5 heures 9 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 19 heures 4 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 20 heures 14 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 21 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 22 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Le "hygge", cette spécificité danoise qui rend les familles heureuses

Publié le 15 avril 2017
Pourquoi les Danois sont-ils les plus heureux au monde, et comment font-ils, année après année, pour que leurs enfants soient également heureux, confiants, dynamiques ? Ce guide pratique et optimiste révèle les habitudes des familles les plus heureuses sur terre. À l’aide d’exemples limpides, il présente les six principes fondateurs de la parentalité danoise. Extrait de "Comment élever les enfants les plus heureux du monde" de Jessica-Joelle Alexander et Iben Dissing Sandahl, publié aux Editions JC Lattès. (1/2)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Iben Dissing Sandahl
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Jessica-Joelle Alexander
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pourquoi les Danois sont-ils les plus heureux au monde, et comment font-ils, année après année, pour que leurs enfants soient également heureux, confiants, dynamiques ? Ce guide pratique et optimiste révèle les habitudes des familles les plus heureuses sur terre. À l’aide d’exemples limpides, il présente les six principes fondateurs de la parentalité danoise. Extrait de "Comment élever les enfants les plus heureux du monde" de Jessica-Joelle Alexander et Iben Dissing Sandahl, publié aux Editions JC Lattès. (1/2)

Il y a treize ans, la première fois que Jessica a été invi‐ tée à rencontrer la famille de son mari, au Danemark, l’expérience l’a un peu dépassée. C’est un euphémisme. Elle a découvert leur « at hygge sig » ou « hygge » (prononcer « hu-gueu »), ce qui signifie littéralement « être confortable ensemble ». Au Danemark, le hygge est un art de vivre. Pour passer du temps convivial en société, les Danois allument des bougies, jouent à des jeux, confectionnent de bons repas, prennent leur thé avec des gâteaux et, de manière générale, se côtoient dans une atmosphère douillette. La très grande famille du mari de Jessica se rassemble pendant plusieurs jours et passe son temps à papoter, sans que personne ne res‐ sente jamais le besoin de prendre un peu de large. Au début, Jessica trouvait cette réunion familiale bizarre. Aujourd’hui, avec le recul de treize années de pratique et d’étude du phénomène, nous avons fini par percer le secret du hygge. La famille américaine de Jessica se comporte de manière très différente. En cas de grande réunion, ses membres ne supportent la présence des uns et des autres qu’un temps très court. Après un court moment ensemble, ils ont vite besoin de vivre leur vie chacun de leur côté. Tout le monde respecte ces séparations, parce que ces instants « chacun pour soi » font aussi partie du mode de vie.

Si on demandait à la famille de Jessica de cocooner ensemble, douillettement collés les uns aux autres, sans interruption, pendant tout leur séjour, ils ressentiraient l’exercice presque comme une violation de leurs droits individuels de citoyens amé‐ ricains. Ils auraient la certitude de courir au désastre, vers la brouille familiale. Avant, Jessica ne comprenait pas comment les rassemblements familiaux danois pouvaient durer si longtemps sans tourner au drame. Avec frères, sœurs et parents sous le même toit, il y en aurait bien un pour monopoliser l’attention avec ses problèmes, ses petits soucis, non ? Ou pour sacrifier à sa tendance névrotique à casser du sucre sur le dos des autres ? Mais non, personne. Jessica constatait chaque fois que la négativité ne contaminait jamais l’atmosphère malgré le grand nombre de gens réunis. Tout ce petit monde fonctionnait comme une machine bien huilée. Comment était-ce possible ? Cette capacité à cocooner pourrait-elle contribuer à positionner les Danois en tête des classements du bonheur ? La réponse est oui, sans l’ombre d’un doute. Les scientifiques ont montré qu’un des facteurs les plus prédictifs du bien-être est la qualité du temps passé entre amis et en famille . Notre monde moderne nous en laisse rarement le loisir, mais vous verrez comment la recette danoise incorpore le hygge dans la vie quotidienne pour garantir ce bonheur.

Le hygge comme art de vivre

Le terme hygge date du xixe siècle et vient de l’allemand hyggja qui signifie « se penser ou se sentir satisfait ». Le « hygge » est en même temps une vertu, un objet de fierté, une humeur et un état d’esprit. Les Danois le considèrent à la fois comme un verbe d’ac‐ tion et un état. Pour eux, cet art de vivre est à la base de leur culture. Il se traduit par une recherche du confort en pré‐ sence de membres de sa famille ou d’amis. Tout le monde s’ingénie à se sentir bien avec les autres, à créer un effet cocon. Par exemple, à Noël, les Danois tra‐ vaillent ensemble au confort de tous. C’est un effort d’équipe. Certains s’occupent de réchauffer l’atmo‐ sphère avec des bougies, d’autres mijotent des petits plats. Mais tous adoptent un état d’esprit particulier. Ils s’entraident de manière à ce qu’aucune personne, aucun groupe de personnes, ne se sente en charge de tout le travail. Ils encouragent les enfants les plus âgés à jouer avec les plus jeunes. Ils choisissent des jeux auxquels tout le monde peut participer et auxquels tout le monde joue, même ceux qui n’en ont pas réel‐ lement envie. Ne pas jouer avec les autres ne serait pas hyggeligt, ce ne serait pas « convivial ». Ils laissent leurs problèmes personnels au seuil de la porte, adoptent un point de vue positif et évitent toute discorde : ils appré‐ cient la convivialité du temps qu’ils passent ensemble. Elle suffit à leur bonheur. Ils savent qu’ils ne manque‐ ront pas d’occasions de se faire du souci, de stresser – plus tard. Leur bonheur vient du temps qu’ils réservent à être avec ceux qu’ils aiment. Le but ultime de ces ren‐ contres est de passer un bon moment, de partager une expérience chaleureuse ensemble et de montrer aux enfants comment les organiser. Se sentir relié aux autres donne à la fois du sens et un but à nos vies. Voilà pourquoi les Danois apprécient autant le hygge. Ils ne déprécient pas l’individu, mais ils savent que sans interaction, sans le soutien des autres, ils ne seront jamais entièrement heureux.

Extrait de "Comment élever les enfants les plus heureux du monde" de Jessica-Joelle Alexander et Iben Dissing Sandahl, publié aux Editions JC Lattès. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

05.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

06.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

07.

Les Frères Musulmans, Youssef al-Qardaoui et le discours d'Emmanuel Macron sur le "séparatisme islamiste"

01.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

06.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

01.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

02.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Aghir
- 15/04/2017 - 19:53
Il est vrai
que les réunions de familles françaises sont loin de ce tableau idyllique!
lémire
- 15/04/2017 - 12:28
small town America
C'est intéressant de voir que dans certains téléfilms ou feuilletons américains (small town America), on fait aussi l'illustration de ce style de vie, des nombreuses fêtes qui permettent de travailler ensemble...

A contrario, "Big little lies" décrit ce qui peut se passer quand on essaie de forcer ce style de vie chez les "maîtres du monde" en Californie.

Il parâit que les structures familiales sont déterminantes pour le fonctionnement d'une civilisation