En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

06.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

07.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

06.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 5 min 29 sec
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 35 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 1 heure 42 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 2 heures 13 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 2 heures 35 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 15 heures 44 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 16 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 17 heures 8 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 19 heures 19 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 20 heures 3 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 34 min 22 sec
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 1 heure 4 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 1 heure 49 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 3 heures 13 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 16 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 16 heures 54 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 17 heures 51 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 19 heures 51 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 21 heures 22 min
Coopération stratégique

Objectif Vénus : pourquoi la grande oubliée de la conquête spatiale mériterait plus d'intérêt

Publié le 18 mars 2017
La NASA a annoncé qu'elle pourrait réaliser une mission conjointe avec les Russes. L'objectif est d'en apprendre un peu plus sur la planète Vénus mais sans plus de précisions. La volonté de coopération devra se concrétiser à l'avenir.
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La NASA a annoncé qu'elle pourrait réaliser une mission conjointe avec les Russes. L'objectif est d'en apprendre un peu plus sur la planète Vénus mais sans plus de précisions. La volonté de coopération devra se concrétiser à l'avenir.

Atlantico : La NASA a annoncé vouloir lancer une futur mission spatiale vers Vénus avec les Russes de l'Académie de recherches en Sciences spatiales. Quelle est l'ambition scientifique de cette mission ?

Olivier Sanguy : Il s’agit pour le moment d’une intention et plus exactement d’une volonté de collaboration avec un projet de mission de l’IKI, l’institut des sciences spatiales de l’Académie des sciences en Russie. Des scientifiques qui travaillent pour la NASA doivent rencontrer au mois de mars leurs homologues russes afin de déterminer ce qui pourrait être fait en la matière. Les objectifs scientifiques sont multiples car ils concernent à la fois l’atmosphère de cette planète qui se caractérise par un effet de serre emballé et la surface où un volcanisme semble toujours actif. De façon plus générale, en comparant notre Terre à Vénus et à Mars, on espère mieux comprendre les mécanismes de formation des planètes et ce qui fait qu’elles restent ou non habitables, du moins d’après nos critères. Mars nous a montré qu’une planète privée d’un champ magnétique suffisant voit son atmosphère « soufflée » par les vents solaires. C’est ainsi que le planète rouge a cessé d’être habitable il y a environ 3 à 4 milliards d’années. Vénus à l’inverse souffre d’un effet de serre emballé avec une atmosphère composée à 96,5 % de dioxyde de carbone. De plus, Vénus est une véritable « sœur » de la Terre puisque sa taille et sa masse sont très comparables à celle de notre propre monde (95 % de la taille et 80 % de la masse).

Comment seraient réalisée cette mission ? A quelle échéance ?

La base serait la mission russe Venera-D qui consisterait à placer un orbiteur autour de Vénus qui pourrait rester actif pendant 3 années et faire atterrir un module qui résisterait pendant quelques heures aux conditions extrêmes qui règnent à la surface, à savoir une température de plus de 400 °C et une pression atmosphérique 96 fois plus élevée que sur Terre ! Les Russes ont par le passé réussi plusieurs fois ce type de mission, donc la logique de la NASA de s’associer avec eux pour s’appuyer sur leur savoir-faire en la matière est plutôt bien vue. Les coopérations sont aussi de bons moyens de partager les coûts ! Le lancement pourrait avoir lieu en 2026 au plus tôt et l’arrivée autour de Vénus 1 an plus tard.

En quoi est-ce qu'une alliance Américano-Russe pourrait permettre d'accomplir des progrès dans la connaissance de Vénus ? Quel serait le rôle de chacune des parties engagées ?

Comme dit précédemment, les Russes apportent leur savoir-faire vis-à-vis de Vénus. La NASA a exploré cette planète avec des survols et surtout 2 orbiteurs dans les années 1970 et 1980. Les Américains ont même posé 3 petites sondes d’un coup en 1978, mais en fait elles étaient conçues pour étudier l’atmosphère et le fait que l’une survive à l’arrivée brutale au sol était un bonus. En revanche, les Russes ont visité cette planète avec beaucoup plus de sondes et, surtout, réussi un véritable coup de maître en ayant 4 atterrisseurs qui ont fonctionné de 23 à 127 minutes dans des conditions pourtant effroyables. Sur cet aspect, l’apport russe est indéniable. La NASA apportera probablement son savoir-faire en matière d’instruments scientifiques afin d’augmenter l’efficacité de la mission Venera-D. On évoque ainsi un projet de ballon qui serait largué et qui voguerait au gré des vents dans l’atmosphère vénusienne. La NASA étudie aussi depuis plusieurs années un concept de petits atterrisseurs capables de survivre plusieurs semaines à mois à la surface de Vénus. Comme toute coopération, le principe consiste à allier ce qui se fait de mieux chez chaque partenaire pour obtenir un résultat commun plus performant que si chacun faisait son affaire de son côté. Toutefois, l’architecture finale de la mission n’est pas figée. Ce que pourra emporter Venera-D comme instruments et éventuellement modules annexes dépend des discussions en cours. Et ses discussions définiront le rôle exact de chacun des partenaires. On peut aussi espérer qu’une réussite en la matière soit le prélude à d’autres coopérations, ce qui favoriserait l’exploration de Vénus.

 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires