En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 22 min 56 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 46 min 28 sec
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 1 heure 12 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 2 heures 41 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 3 heures 52 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 5 heures 43 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 7 heures 7 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 8 heures 21 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 9 heures 18 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 10 heures 19 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 36 min 22 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 1 heure 27 sec
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 2 heures 10 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 3 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 4 heures 37 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 6 heures 23 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 10 heures 35 min
© Morgan Bourven / https://lesvoyagesdemorgan.fr
© Morgan Bourven / https://lesvoyagesdemorgan.fr
URSS

1917, le choc qui a changé le monde : quel est aujourd'hui l'héritage de la Révolution bolchevique ?

Publié le 09 mars 2017
100 ans après la révolution Russe, l'héritage de cet épisode historique est toujours présent. Cet moment d'histoire a participé au modelage de la Russie et du monde actuel.
Françoise Thom est une historienne et soviétologue, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Paris-Sorbonne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Thom
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Françoise Thom est une historienne et soviétologue, maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Paris-Sorbonne
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
100 ans après la révolution Russe, l'héritage de cet épisode historique est toujours présent. Cet moment d'histoire a participé au modelage de la Russie et du monde actuel.

Atlantico : La révolution russe fête son centenaire en cette année 2017. Quelles ont été les conséquences à long terme   d'octobre 1917 sur le monde aujourd’hui, du point de vue politique et géopolitique?

Françoise Thom : Le régime bolchevik a été mis en place pour réaliser un projet idéologique. Dans l'esprit de Lénine et de ses successeurs, l'Etat soviétique était avant tout l'instrument de la révolution mondiale, le socialisme construit en URSS avait vocation à s'étendre à la planète entière, à détruire tout ce qui n'était pas communiste, les Etats, les frontières, l'ordre social, les religions. Les conceptions occidentales de l'ordre international, concert européen, équilibre des puissances ou internationalisme wilsonien, ne sont plus opérantes face à la puissance de subversion qui émerge à l'Est, même si les Occidentaux ne s'en rendent pas toujours compte. L'onde de choc  en Europe entraînera l'émergence des régimes fascistes et du nazisme. L'action du Komintern, « l'état-major de la révolution mondiale »,  créé en 1919 par Lénine, imposera la scission du mouvement ouvrier en Europe et accélérera la décomposition des empires coloniaux, en attisant durablement la haine de l'Occident dans les pays dits du Tiers-Monde - cette haine de l'Occident qui alimente l'islamisme d'aujourd'hui est aussi le résultat de soixante ans de propagande kominternienne, on l'oublie souvent.

Après la Deuxième guerre mondiale la volonté de Staline d'étendre la domination soviétique en Europe et au Moyen-Orient a incité les Etats-Unis à renoncer à leur isolationnisme, à mettre en place la politique d'' « endiguement » et à se transformer en puissance mondiale. L'OTAN incarne alors la solidarité des démocraties libérales face à la menace soviétique. La guerre froide s'étend également en Amérique Latine, au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie, où les Etats-Unis cherchent à pratiquer l'endiguement, avec moins de succès qu'en Europe.

Quelle fut l'influence en Occident des opposants au régime communiste ? En quoi l'expérience du « socialisme réel » a-t-elle marqué l'évolution des esprits dans les pays occidentaux ?

C'est le sentiment de valeurs partagées, voire d'une morale commune, qui a longtemps maintenu la cohésion du monde occidental. Les écrits des dissidents soviétiques et Est-européens, la révélation des horreurs du régime communiste ont mis fin à la vogue du marxisme dans nos universités et ont rappelé aux Occidentaux le prix de la liberté et de l'Etat de droit.

Pourquoi la disparition de l'Union Soviétique n'a-t-elle pas débouché sur « la Fin de l'Histoire » annoncée par Francis Fukuyama ?  Pourquoi semble-t-elle au contraire aboutir à une déstabilisation mondiale ?

La disparition de l'URSS, loin d'amener le triomphe universel des régimes démocratiques, a fait perdre de vue aux Occidentaux que la civilisation est  fragile et qu'elle demande un effort continu. Bien des traits du régime socialiste soviétique ont essaimé dans le monde occidental : égalitarisme poussé à l'absurde, cynisme, corruption, langue de bois, déclin de l'expertise, travail bâclé, charlatanisme au lieu de savoir. Faute d'un repoussoir présent devant nos yeux nous ne prenons pas garde à ces tendances corrosives qui minent nos sociétés. La réforme en Chine, l'effondrement de l'URSS ont donné un coup d'accélérateur à la mondialisation. Mais à cause de la socialisation croissante de nos sociétés cette mondialisation ne semble plus jouer en faveur des nations occidentales, Etats-Unis compris. Le mouvement de rejet de la globalisation qui résulte de cette perception pourrait entraîner la disparition de tout l'ordre de l'après-guerre, l'avènement d'un monde sans règles où l'homme est un loup pour l'homme, où règne la loi du plus fort.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

02.

La réaction de la femme de Griveaux

03.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

04.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

05.

Elles lynchent Macron en chantant (mal) et en dansant (très mal)…

06.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

07.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

03.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 06/03/2017 - 01:25
Le socialisme et ses avatars, droidelhommisme,
immigrationnisme, , repentance coloniale, transhumanisme, mondialisme ont miné les sociétés occidentales, après avoir détruit humainement et économiquement la moitié de l'humanité. On le voit avec les affaires qui germent sous l'engrais électoral, la contamination de nos sociétés par cette lèpre socialiste est profonde et bien enracinée. Le socialisme est mort, mais les méthodes socialistes, les mauvais "process" subsistent: entrisme, consanguinité politique et copinage ont remplacé la meritocratie, et placés les médiocres aux pouvoirs des corps intermédiaires, qui dictent leur conduite aux lâches politiciens, soumis à toutes les corruptions, toutes les manipulations... Un nouveau mur de la honte socialiste doit tomber dans ces écoles de journalisme, de magistrats, de technocrates corrompus par une idéologie passéiste et dégradante, afin que la démocratie crie victoire à nouveau, et que le peuple retrouve la liberté!
tananarive
- 05/03/2017 - 12:08
Le communisme, le socialisme,
Le communisme, le socialisme, la révolution Française, sont dus à quelques pseudo intellectuels qui en se servant de la bêtise d'une minorité agissante prend le pouvoir par la force, et le troupeau suit par peur ou par lâcheté.