En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Défense
Promesses tenues ?
Syrie : la Turquie et la Russie évoquent un "accord historique"
il y a 50 min 17 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oublier Klara" d'Isabelle Autissier : une saga familiale qui s’étire des goulags staliniens à la décomposition de l’URSS

il y a 1 heure 33 min
décryptage > Société
Conséquences bénéfiques ?

L'impact social de la flexibilité des horaires de travail

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 22 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

Bruges - PSG : 0-5, Avec un Mbappé fulgurant, le PSG caracole en tête de son groupe

il y a 4 heures 11 min
décryptage > Société
Il n'y a rien à voir...

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Politique
Dilemme cornélien

To Be (un réformateur) or not to Be, That’s the Question pour Emmanuel Macron

il y a 5 heures 1 min
décryptage > France
Chiffres

La France, élève modèle sur le front du (non) creusement des inégalités économiques

il y a 5 heures 35 min
décryptage > International
Atlantico-Business

Justin Trudeau garde le pouvoir mais pour quoi faire ?

il y a 6 heures 30 min
light > People
Les Rois maudits
Le prince William est "inquiet" pour son frère
il y a 22 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Unbelievable" : ... mais vrai !

il y a 1 heure 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hors normes" d'Eric Tolédano et Olivier Nakache : les réalisateurs d'Intouchables nous embarquent dans un film irrésistible

il y a 1 heure 47 min
décryptage > Science
Espace

Les effets du voyage spatial sur le corps humain

il y a 2 heures 47 min
décryptage > France
Repli ?

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

il y a 3 heures 45 min
décryptage > Société
Tout nouveau, tout beau

L'amour sur Instagram ? C'est de l'art !

il y a 4 heures 25 min
décryptage > Science
Quête des origines

Pourquoi les résultats des tests génétiques faits à distance doivent être traités avec la plus grande prudence

il y a 4 heures 48 min
décryptage > Social
Non-violence

"Résistance civile non-violente" et destruction de la démocratie

il y a 5 heures 11 min
décryptage > International
Revendications

Du Chili au Liban en passant par l’Espagne, une révolte mondiale monte contre les abus de la fiscalité

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Politique
Représentation

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 21 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Invisibilité

Mais jusqu’à quel point la taille des ordinateurs va-t-elle se réduire ?

Publié le 06 février 2017
Au cours des cinquante dernières années, la taille des ordinateurs n'a cessé de se réduire, favorisant ainsi d'importantes avancées scientifiques. Une tendance qui semble sur le point de trouver ses limites.
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Au cours des cinquante dernières années, la taille des ordinateurs n'a cessé de se réduire, favorisant ainsi d'importantes avancées scientifiques. Une tendance qui semble sur le point de trouver ses limites.

Atlantico : Les têtes pensantes de la Silicon Valley sont aujourd'hui toutes d'accord pour signer le décès de la loi Moore : on ne pourra plus produire, à l'avenir, de processeurs continuellement plus petits, et la taille devrait même trouver des limites. Les nouvelles technologies permettant d'augmenter la puissance des processeurs, à défaut de diminuer leur taille (microprocesseurs quantiques ou 3D), sont-elles suffisamment prometteuses ?

Jean-Gabriel Ganascia : Émise en 1965 par Gordon Moore, directeur de la société Intel, la loi de Moore s’observe depuis 1959. Elle stipule que le nombre de composants électroniques sur un processeur se multiplie par deux tandis que, corrélativement, la vitesse augmente d’un facteur équivalent et le coût diminue à peu près du même facteur. Cela explique le développement extraordinaire des technologies de l’information au cours des cinquante dernières années.

On doit noter que cette loi n’a d’autre fondement qu’un constat empirique : les performances des processeurs s’accrurent effectivement de façon exponentielle pendant plus de cinquante ans en doublant tous les 18 mois ou tous les deux ans, selon les formulations et selon les époques. Or, à force de diminuer, la dimension des composants électroniques risque d’approcher celle des atomes, limite difficilement franchissable. Certain pensent donc que la loi de Moore aura un terme. On commence déjà à s’apercevoir que le rythme de croissance des processeurs se tasse. Cela veut-il dire que la loi de Moore atteint son extremum ? C’est une question ouverte à laquelle il est encore difficile de donner une réponse tranchée, et cela pour plusieurs raisons. D’un côté, la multiplication des processeurs parallèles peut compenser en partie la relative stagnation des performances des processeurs. D’un autre côté, certains imaginent de nouveaux paradigmes fondés soit sur l’utilisation de nouveaux matériaux, comme le germanane ou le graphène, soit sur d’autres agencements des composants qui se répartiraient sur trois dimensions au lieu de deux aujourd’hui, soit enfin de nouveaux paradigmes de calculs, comme par exemple l’ordinateur quantique qui changerait radicalement la nature des processeurs. Cependant, pour l’heure, mis à part la mise en parallèle de grandes quantités de processeurs, ce qui accroit effectivement les performances, aucune des autres solutions envisagées n’est suffisamment aboutie pour affirmer avec certitude que la loi de Moore se poursuivra de façon indéfinie. 

Aujourd'hui, environ 2% de l'énergie mondiale serait utilisée par l'informatique, alors qu'on amorce une informatisation du monde par l'internet des objets. Le développement scientifique de l'informatique est-il trop avancé par rapport à nos capacités énergétiques pour lancer ce processus ?

On doit noter qu’outre l’augmentation des performances des processeurs, la loi de Moore portait implicitement en elle une équation selon laquelle la diminution de taille des processeurs allait de pair avec leur plus grande rapidité et avec la baisse de consommation électrique. Cela tenait à ce que les distances à parcourir dans le processeur devenant plus faibles, les délais de transmission et les pertes électriques diminuaient d’autant.

Or, la mise en parallèle de grands nombres de processeurs, seule solution tangible pour poursuivre à coup sûr la loi de Moore, s’accompagne d’une augmentation des pertes électriques dans les échanges entre processeurs, ce qui correspond à la fois à un échauffement et à une consommation électrique accrue.

Il s’en suit qu’aux limites physiques à la capacité de miniaturisation des composants électroniques et des processeurs, s’ajouteront certainement des pertes énergétiques qui renchériront les coûts de fonctionnement et nécessiteront un refroidissement, lui aussi coûteux, tout en ayant des effets néfastes au plan écologique.

Bref, là où l’informatique permit, pendant longtemps, des gains énergétiques, car cela aidait à rationaliser la production tout en limitant les déplacements avec des vidéo-conférences, aujourd’hui, nous voyons que les progrès peuvent aussi être synonymes d’une très forte consommation d’électricité.

L'apparition de l'Internet des objets signifie-t-elle à terme la fin du développement de l'informatique classique, celui de l'ordinateur ?

Pendant longtemps, l’ordinateur, avec une unité centrale et surtout un écran et un clavier, s’imposait comme le siège du calcul. Or, progressivement, les processeurs s’intègrent aux objets courants : tablettes, téléphones, voitures, réfrigérateurs, objets connectés - par exemple montres ou bracelets, et bientôt lunettes, stylos, voire mêmes ampoules électriques contiendront des processeurs. Cette évolution modifie grandement la perspective que l’on a couramment sur l’informatique. Pour le résumer, on dit que l’ordinateur disparaît. Cela ne signifie pas qu’il s’absente, car il est plus présent que jamais, mais qu’en s’intégrant aux objets, il n’est plus apparent.

Ces nouveaux développements de l’informatique vont complétement transformer la vie quotidienne, puisque le calcul sera réparti dans tous les objets. Qui plus est, la connexion de ces objets entre eux leur permettra d’échanger avec les protocoles de communication de l’internet : c’est ce que l’on appelle l’internet des choses. Cela veut dire que le calcul se répartira en fonction des besoins et qu’il aura lieu soit localement, soit, dans l’éventualité de gros besoins, dans des centres de calcul délocalisés dans le "nuage" (cloud en anglais). Il s’ensuivra des architectures composites qui allieront des calculs très distribués localement à des gros centres délocalisés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une France, deux sentiments nationaux concurrents ?

02.

Ce que François Hollande semble ne (toujours) pas comprendre à la nature de la crise de défiance qui déstabilise les démocraties occidentales

03.

Logement : il faut faire tout le contraire de la politique d’Anne Hidalgo !

04.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

05.

Le prince William est "inquiet" pour son frère

06.

La haine des bien-pensants : ils voient tous ceux qui ne pensent pas comme eux comme des invalides !

07.

Des chercheurs identifient la mutation génétique qui explique que certaines personnes dorment très peu

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Des slips sur des statues de nus à l'UNESCO ! Pour ne pas heurter "certaines sensibilités"…

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

Pression islamiste : quelles leçons de la guerre froide et du "containment" de la menace intérieure communiste ?

06.

Plus urgent que le vote de l'interdiction du voile en sorties scolaires, le combat contre un anti-racisme dévoyé

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
clint
- 06/02/2017 - 15:34
Windows 95 tient sur une Apple watch !
Les "ordinateurs" n'existent plus car ils le sont déjà un peu et bientôt partout ! Les guerres "électroniques" seront certainement de plus en plus présentes et il sera un jour plus utile d'avoir les moyens de "percer" les systèmes pour récupérer les données et agir en les remplaçant par ses données espions. Alors adieu les frontières, l'économie du XXème siècle ! Ce sont ces blocages politiques qui font tant peur à la Silicon Valley qui a besoin des ressources des meilleurs de tous pays (donc de toutes religions) ! Quant à la Chine à quand la suprématie ? Elle apprend très très vite !