En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

02.

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

03.

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

06.

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

07.

Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

04.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Consommation
Parfums de l'été
Paris : Matthieu Carlin, le chef pâtissier du Crillon, propose les glaces du célèbre palace dans un food truck
il y a 25 min 17 sec
light > France
Lieu mythique
Covid-19 : Sénéquier, le célèbre établissement de Saint-Tropez, ferme temporairement
il y a 2 heures 4 min
pépites > Economie
Monde d'après
Plan de relance : Bruno Le Maire annonce le déblocage d’un milliard d'euros en faveur des relocalisations
il y a 4 heures 12 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Islamistes et liberté d’expression : ça empire depuis Charlie; Affaire Girard : Anne Hidalgo se venge des Verts; BHL, Justine Lévy, Carla Bruni : Raphaël Enthoven prend sa (sacrée) revanche; Le MoDem lorgne sur les députés LREM à la dérive
il y a 5 heures 38 min
pépite vidéo > Santé
Protection contre le virus
Port du masque : Olivier Véran présente la règle "ABCD"
il y a 6 heures 46 min
décryptage > Culture
Et "Le bateau ivre" ça se prononce comment en wesh wesh ?

Rimbaud était une "caillera" ! C’est un prestigieux spécialiste de son œuvre du nom de Yassine Belattar qui nous l’apprend

il y a 8 heures 53 min
décryptage > Economie
Réorientation

Mais à quoi va servir l’épargne accumulée par les Français depuis le confinement ?

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

La pandémie a transformé les champs de pétrole en champs de ruines

il y a 10 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Roumeli - Voyages en Grèce du Nord" de Patrick Leigh Fermor, vagabondage dans une Grèce inconnue des touristes

il y a 22 heures 50 min
light > Culture
Secteur menacé par la crise ?
La fréquentation "s'écroule" au château de Versailles face à l’absence de touristes étrangers
il y a 23 heures 25 min
pépites > International
Diplomatie
Donald Trump annonce un "accord de paix historique" entre Israël et les Emirats arabes unis
il y a 42 min 51 sec
pépites > Environnement
Pollution
Une plainte a été déposée contre Nestlé pour pollution après la mort de milliers de poissons dans les Ardennes
il y a 2 heures 38 min
pépites > International
Bras de fer diplomatique
Recep Tayyip Erdogan accuse Emmanuel Macron de "colonialisme" et de "spectacle" pour sa visite au Liban
il y a 5 heures 3 min
pépites > Santé
Démasquée
Une médecin du Bas-Rhin a été suspendue pour avoir délivré de faux certificats médicaux contre le port du masque
il y a 5 heures 54 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

Coronavirus : l’automne de toutes les inconnues

il y a 7 heures 51 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Vous avez dit "cluster" ?

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Politique
Gestion des crises

Insécurité : mais pourquoi l'Etat s'apprête-t-il à tuer le seul outil statistique un peu fiable ?

il y a 9 heures 58 min
décryptage > Europe
Molle Union

L’Europe a-t-elle déjà perdu face à la Turquie ?

il y a 10 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "Amazonia" de Patrick Deville, exploration littéraire au coeur du pays d'Aguirre

il y a 22 heures 56 min
pépites > Politique
Démocratie
Biélorussie : Emmanuel Macron exprime sa "très grande préoccupation"
il y a 1 jour 4 min
© Sean O'Flaherty aka Seano1 / wikipedia
© Sean O'Flaherty aka Seano1 / wikipedia
Le Rat de ville et le Rat des champs

Révolution de la périurbanisation : pourquoi la France n’est pas franchement prête à la nouvelle manière qu’ont les Français de l’habiter

Publié le 06 janvier 2017
Malgré les nombreuses politiques qui visent à limiter l'étalement urbain, les Français s'installent de plus en plus dans des petites communes périurbaines. Ce phénomène change profondément les habitudes des commune, modifiant ainsi la dynamique de notre territoire.
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant, membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré les nombreuses politiques qui visent à limiter l'étalement urbain, les Français s'installent de plus en plus dans des petites communes périurbaines. Ce phénomène change profondément les habitudes des commune, modifiant ainsi la dynamique de notre territoire.

Atlantico : L’INSEE, dans ses dernières statistiques démographiques, montre que depuis 2009 la croissance démographique des grandes villes est moindre que la moyenne nationale, la population se tournant vers des communes plus petites. Quelles sont les causes de cet exode urbain français ?

Laurent Chalard : Tout d’abord, il convient de rappeler que les données de l’Insee sont issues du recensement rénové, recensement qui repose désormais sur un sondage annuel pour les communes de plus de 10 000 habitants, ce qui sous-entend que la fiabilité des données est moindre que pour les communes de moins de 10 000 habitants, recensées de manière exhaustive tous les cinq ans. Il est donc possible que la population de certaines communes de plus de 10 000 habitants soit sous-estimée.

Cependant, la tendance générale constatée, qui est la même que dans les décennies précédentes, est incontestable. En effet, depuis le recensement de 1975, se constate sur l’ensemble du territoire national un phénomène de périurbanisation, c’est-à-dire de croissance démographique maximum constatée dans les communes rurales se situant à proximité des villes, qui bénéficient de l’afflux d’actifs urbains préférant vivre à la campagne tout en continuant à travailler à la ville. Le phénomène a été consécutif de la démocratisation de l’automobile, du « retour vers la nature » et des facilités d’accession à la propriété en logement individuel.

Cette tendance est donc structurelle et, pour l’instant, rien n’indique qu’elle va prendre fin, les différents sondages, de ces dernières années, sur la question témoignant du fait que les français continuent de plébisciter la maison individuelle. Il existe néanmoins des variations conjoncturelles, la périurbanisation étant plus importante en période de croissance économique (début des années 2000) qu’en période de crise (milieu des années 1990), où les gens ont moins d’argent pour acheter un logement individuel, retardant dans le temps leur départ de la ville.

Ce phénomène de départ de la population vers l’espace périurbain modifie le paysage démographique français. Concrètement quelles sont les conséquences de ces départs sur le territoire ? Budgets territoriaux, infrastructures... Quels enjeux est-ce que ce phénomène soulève ?

La première conséquence est l’étalement urbain. Les campagnes proches des villes se couvrent de lotissements groupés (en Alsace) ou diffus (en Provence-Alpes-Côte-d’Azur) selon les régions. Parallèlement, des centres commerciaux périphériques se multiplient. La ville change d’échelle, les campagnes s’urbanisent progressivement, créant un espace  semi-urbanisé.  Cela est source d’embouteillages et de pollution, la voiture étant le seul moyen de locomotion, avec une pression croissante sur les infrastructures routières.

La deuxième conséquence est  la désertification commerciale des centre-villes, qui perdent de leur attractivité car les habitants de l’espace périurbain fréquentent désormais en préférence les centres commerciaux ainsi que les lieux de loisirs périphériques. Le phénomène est particulièrement marquant dans les villes moyennes, dont l’offre en services anomaux est beaucoup moins importante que dans les grandes métropoles.

La troisième conséquence est le renforcement de la fragmentation de la société, avec d’un côté des villes de plus de 10 000 habitants de plus en plus multiculturelles, étant le réceptacle de l’immigration internationale, alors que les communes de moins de 10 000 habitants demeurent peuplées d’autochtones. L’espace périurbain, hétérogène socialement, avec un périurbain « subi » et « choisi », n’en est pas moins homogène ethniquement, avec un rejet de l’immigration certain.

Le principal enjeu est de réussir à canaliser le phénomène de périurbanisation, dans le sens qu’il est illusoire de le contrecarrer, étant donné la persistance du désir de maison individuelle dans la population française. Il s’agit d’éviter la dilution de l’habitat sur toutes les communes, qui rend très difficile l’émergence de transports en commun et d’équipement collectifs.  

Les petites communes rencontrent une nouvelle affluence démographique sur leur territoire, comment selon-vous peuvent-elles s’adapter à ce changement ? Qu’est-ce que les collectivités territoriales doivent faire pour faire face à ce redéploiement de la population française ?

Les petites communes ont déjà tenté de s’adapter depuis plusieurs années à ces changements car ce n’est pas un phénomène nouveau. Elles s’efforcent de développer les équipements nécessaires pour permettre à ces nouveaux habitants de disposer d’une qualité de vie urbaine. Cependant, elles ont des difficultés car elles n’ont pas des moyens financiers très importants, la plupart étant des communes exclusivement résidentielles, sans activité économique notable.

L’intercommunalité constitue la principale réponse pour résoudre les problèmes liés à la périurbanisation, qui passe par la canalisation du phénomène. Il s’agit de concentrer le développement de l’habitat dans seulement quelques communes, bien reliées au centre-ville et disposant déjà de quelques équipements collectifs, au lieu de poursuivre le laisser-faire actuel. Cependant, cela doit passer par des législations coercitives, limitant les possibilités de développement de certaines communes peu argentées, mal desservies et peu équipées.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lepaysan
- 04/01/2017 - 23:13
C'est le résultat des politique menées
La qualité de vie est bien meilleure en peri urbain, plus d'espace, moins d'impôts locaux, on peut se garer et la nature. Les centres ville sont tristes et vides ( à exemple de Poiters dont le centre ville est desert et devenu un musée), un park thématique comme dit un ami anglais.
Anouman
- 04/01/2017 - 11:15
Habitation
Souvent les gens préfèrent aller dans la petite commune car les taxes sont moins élevées. Ils y sont incités par le fait qu'il y a des terrains constructibles. Ce sont donc les maires qui favorisent ces mouvements dans un sens et dans l'autre. Par ailleurs les nouvelles lois d'urbanisme permettent de construire sur un mouchoir de poche ce qui favorise l'entassement des cages à poule.
Il faut arrêter de se plaindre de ce qui est mis en place par les élus, il vaudrait mieux choisir des élus un peu plus intelligents.
Deudeuche
- 03/01/2017 - 16:13
@zouk
concerts et musées sont joignables à volonté, pas la peine de vivre à côté du musée sauf si l'on veut habiter dans 30m2 et prendre le métro ou être comme une fourmi près des salles de concert où s'aglutinnent les sociétalement avancés!.
Vive la forêt, la rivière, le village et les gens dits normaux. pas besoin de vivre dans un lotissement, non plus.