En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Blandine Le Cain / Flickr
H/F

Inégalités : les hommes se donneraient plus en compétition lorsqu'ils sont opposés à des femmes

Publié le 27 décembre 2016
Une nouvelle étude sur les courses de jet-ski peut avoir des implications inquiétantes pour l'égalité hommes-femmes dans de nombreux domaines, notamment au travail.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une nouvelle étude sur les courses de jet-ski peut avoir des implications inquiétantes pour l'égalité hommes-femmes dans de nombreux domaines, notamment au travail.

On le sait, les inégalités hommes-femmes restent persistantes, surtout aux niveaux les plus élevés, qu'il s'agisse de l'entreprise ou la politique.

Selon une étude du World Economic Forum, il faudrait encore 170 ans pour éliminer les disparités économiques entre hommes et femmes à travers le monde. Et ce alors qu'en 2015 l'institution ne prévoyait "que" 118 ans, comme le rapporte The Guardian. "Avec plus d'une décennie de données, on peut voir que la progression est trop lente pour qu'une moitié de l'humanité réalise tout son potentiel", écrit l'institution.

Des chercheurs ont trouvé explication parmi d'autres, peut-être un peu insolite, à ces disparités, du côté…des courses de jet-ski au Japon.

Le Kyotei est une compétition très réglementée et très populaire au Japon, où les concurrents pilotent des jet-ski de compétition sur un circuit ovale de 600 mètres sur trois tours. Dans la compétition, les hommes et les femmes pratiquent le même entraînement intensif, et les femmes concourent depuis longtemps : la première femme a été inscrite en 1952 ; sur 1600 pilotes, il y a environ 1400 hommes et 200 femmes. Il y a des courses unisexes et des courses où hommes et femmes concourent.

Dans une étude, des chercheurs ont analysé plus de 15 000 parcours de femmes et plus de 125 000 parcours d'hommes pour voir les différences entre les sexes. Dans les courses mixtes, les femmes étaient plus lentes, et les hommes plus rapides. Dans les courses mixtes, les hommes employaient des stratégies plus agressives—malgré les risques de pénalités—et les femmes utilisaient des stratégies moins risquées. Les femmes avaient une meilleure performance dans les courses unisexe.

En somme, lorsqu'ils concourent contre des femmes, les hommes se "donnent" plus alors que les femmes ont tendance au contraire à moins le faire. De là, il est facile d'en tirer des conclusions plus générales : placés en concurrence face à des femmes, les hommes ont tendance à être plus agressifs, peut-être par peur de l'"humiliation" d'une victoire féminine, et a contrario les femmes ont tendance à se mettre en retrait, se sentant battues d'avance.

Dans une étude connue de Harvard, on a montré à des groupes de femmes et d'hommes une échelle avec des barreaux numérotés de 1 à 10, et on leur a demandé de choisir la position qu'elles préféraient. Les femmes ont choisi des barreaux inférieurs à ceux des hommes.

De là à penser, comme le suggère le site d'information Quartz, que le phénomène se produit également dans d'autres domaines où les femmes sont en compétition avec les hommes, qu'il s'agisse de l'entreprise, la recherche scientifique, ou la politique, il n'y a qu'un pas… 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 27/12/2016 - 19:57
Compétition
On veut l'égalité des femmes partout mais dans les sports de compétition comme les jeux olympiques on leur fait des catégories spéciales. Pas comme ça qu'elles arriveront à s'affirmer.
minilamber
- 27/12/2016 - 15:22
L'échelle en biais
Peut-être que l’étude sur les barreaux d’échelles a été biaisée par le fait que les femmes interrogées portaient une jupe ?
(rien de sexiste dans cette blagounette ,sinon, pour singer notre cher président, je n’aurai écrit « biaisée »)