En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Petit papa Noël
Ne vous inquiétez pas pour le développement de vos enfants, croire au Père Noël est parfaitement rationnel
Publié le 24 décembre 2016
Contrairement à ce que vous pouvez penser, ce mensonge profiterait aux enfants. Il leur permettrait même de stimuler leur faculté de raisonnement.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Contrairement à ce que vous pouvez penser, ce mensonge profiterait aux enfants. Il leur permettrait même de stimuler leur faculté de raisonnement.

Nous apprenons à nos enfants à ne pas mentir. Nous les punissons même lorsqu'ils nous mentent. Et puis nous leur parlons du Père Noël qui pourrait les priver de cadeaux s'ils se comportent mal durant l'année. Étant donné les nombreuses absurdités et contradictions de cette histoire - le Papa Noël saurait tout sur les enfants, il voyagerait dans un traineau de rennes volants et passerait même par la cheminé pour livrer ses paquets -, il est surprenant que les enfants croient en son existence. En effet, selon l'étude de Jacqueline Woolley, psychologue à l’Université du Texas, à Austin, 83% des enfants de cinq ans pensent que le Père Noël est réel.

Les enfants ne sont pas dupes

Les enfants croient donc vraiment à tout ce que les adultes leur disent. Un fait confirmé par de nombreux éthnologues et philosophes, selon le magazine Quartz. Pourtant, Jacqueline Woolley assure qu'ils ne sont pas aussi "bêtes".

"Ils décident à quoi croire", indique la psychologue au magazine Quartz. Pour ce faire, "ils se basent sur plusieurs outils", explique-t-elle. "Le contexte dans lequel l'information leur est annoncée. La comparaison de cette information avec des connaissances déjà acquises. La capacité d'évaluer la nouvelle en se basant sur l'expérience de leur entourage".

Un mensonge aux vertus thérapeutiques

Si les enfants sont si intelligents, pourquoi croient-ils alors au Père Noël ? La raison est simple : leurs parents et leurs proches confirment ce mythe et ainsi, les encouragent à y croire. Selon une autre étude de l’Université du Texas, 84% des parents ont poussé leurs enfants à aller voir plus de deux (faux) Pères Noël durant les fêtes de fin d'année. De plus, de nombreuses entreprises comme Ainsi Soit TEL..., Monpapanoel.com ou encore Telephone-du-pere-noel.fr proposent aux enfants d'appeler le Père Noël, outre de nombreux reportages réalisés sur la Laponie (la résidence officielle du Père Noël). Mieux encore, avec Santa Tracker de Google, il est possible de suivre les déplacements du grand homme en rouge la nuit de Noël.

Mais ce mensonge sur le Père Noël s'avère bénéfique, car en plus de procurer de la joie à toute la famille, il fait appel à l'imagination. Celle-ci joue un rôle important dans ce théâtre hivernal.

En effet, participant à ce conte de Noël, les enfants développent un ensemble d’aptitude connu sous le nom de " une étude réalisée en 1997 par Marjorie Taylor, psychologue à l’University of Oregon et auteur de Les amis imaginaires et les enfants qui les créent (Imaginary Companions and the Children Who Create Them), les enfants de quatre ans qui jouent souvent à des jeux faisant appel à l’imagination parviennent mieux que les autres à faire la différence entre les apparences et la réalité ou à comprendre les attentes des autres. De plus, ils stimulent leur faculté de raisonnement.

La vérité ne traumatise pas les enfants

Après toute cette agitation, comment dire aux enfants que le Père Noël n'existe pas ? Un drame pour les petites têtes blondes, comme le rapporte le magazine The Week. Il cite également les philosophes et les blogueurs qui pensent qu'une fois que le voile sur ce mystère sera levé, les enfants se méfieront des parents et d'autres figures autoritaires. De quoi avoir peur et angoisser la nuit…

Pas de panique ! De nombreux psychologues sont contre cette idéologie. "Un mensonge n'est destructeur que lorsqu'il cache quelque chose dont on a honte, dont on se sent coupable, dont on ne veut pas parler. Là, avec le Père Noël, ce n'est pas la même chose", déclare Dominique Tourrès-Gobert, psychiatre et psychanalyste. "Le problème est que dans ce rite, il y a d'abord l'illusion et ensuite la désillusion, la déception de savoir que le Père Noël n'existe pas", explique-t-elle à BFMTV. "Il faut accompagner progressivement l'enfant dans cette désillusion", conseille-t-elle.

"Il faut juste leur fournir les outils pour qu’ils le devinent eux-mêmes", affirme Jacqueline Woolley. En général, les enfants apprennent par leurs camarades de classe que le gros bonhomme à la barbe blanche n'existe pas. De but en blanc, ils demandent alors à leurs parents si le Père Noël existe vraiment. Jacqueline Woolley conseille de répondre avec des questions du genre : "Et toi, tu en penses quoi ? Tu commences à te dire qu’il n’existe pas ? Pourquoi ?". Une méthode qui peut aider l'enfant à découvrir la vérité par lui-même (car s’ils se posent la question, c’est qu’ils sont sans doute prêts à apprendre la vérité).

N'ayez donc pas peur, amusez-vous avec vos bambins et passez un Joyeux Noël !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
04.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
05.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
06.
Accusation de plagiat : Kev Adams trouve "inacceptable" le procès fait à Gad Elmaleh
07.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
03.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
04.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
J'accuse
- 24/12/2016 - 22:30
Le jeu qu'on joue à Noël
Les enfants en bas âge ne font pas la différence entre le réel et l'imaginaire: exister ou ne pas exister ne veut rien dire pour eux. On leur raconte une histoire merveilleuse et tout le monde joue au même jeu: c'est ça qui compte. Quand vous regardez une film invraisemblable au cinéma, genre super-héros, avez-vous besoin d'y croire pour que ça vous plaise? Les canards et les souris dans les films d'animation, qui parlent et vivent comme des humains, vous croyez que les enfants pensent avoir été trompés quand ils s'aperçoivent que c'est pas vrai? Le père peut se déguiser en Père Noël, et pour ses enfants, c'est comme si c'était vrai tout en sachant que c'est leur papa. Quand ils sont plus grands et savent distinguer l'imaginaire du réel, ça reste un jeu auquel ils aiment jouer. Nous aussi.
assougoudrel
- 24/12/2016 - 19:29
Il n'y a pas que les enfants
qui croient au Père Noël. Beaucoup ont cru en Hollande qui leur avait promis plein de cadeaux et on a vu où cela nous a emmené. Il y en a plein qui n'ont pas compris et qui croient encore aux histoires. Bonnes et Joyeuses Fêtes de Noël à tous!
Deudeuche
- 24/12/2016 - 10:53
Article mensonger
car le mensonge est le mensonge. Du même genre que le divorce est enrichissant pour les enfants, ou l'avortement une contraception comme une autre. Mon souvenir personnel est l'effondrement de l'autorité morale des parents. "So far" pour le père noël (on peut toujours parler du mythe collectif) . Ceci dit il est toujours possible de parler de l'anniversaire "officiel" (le 25 décembre, oui on sait bla bla la fête payenne du solstice etc..né avant l'an 0 etc...Néanmoins l'anniversaire officiel) de Jésus Christ (il a existé lui!)

Joyeux Noël!