En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

ça vient d'être publié
light > High-tech
Jeu de vilains
Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes
il y a 14 heures 43 min
light > Société
Transports
Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels
il y a 15 heures 16 min
pépites > France
Chaos
Gilets jaunes : en raison des violences, la préfecture a décidé d'interdire la manifestation prévue cet après-midi
il y a 16 heures 20 min
pépites > Environnement
Volte-face
Huile de palme : l'Assemblée vote finalement pour la suppression de l'avantage fiscal
il y a 16 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

La Fabrique des salauds : Un livre-choc, un roman-fleuve aussi dérangeant qu’indispensable sur l’histoire allemande du XXe siècle

il y a 18 heures 1 min
décryptage > France
Censure

Alerte météo sur la liberté d’expression

il y a 20 heures 46 min
décryptage > Société
Polémique

Culture du viol, polémiques et gadgétisation du débat public

il y a 21 heures 10 min
décryptage > France
Crise de foi (en l’avenir)

Vague à l’âme démocratique : 30 ans après la chute du mur de Berlin, la France et l’Europe de l’Ouest en plein désenchantement

il y a 21 heures 33 min
décryptage > Science
Bonnes feuilles

Quand l'échange avec autri stimule notre cerveau : les atouts de l'intelligence collective décryptés

il y a 21 heures 56 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les principaux outils et les solutions médicales de demain pour lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires

il y a 21 heures 59 min
Pas bien
Un tiers des Français avoue avoir déjà fraudé son assurance
il y a 14 heures 59 min
pépites > France
Enquête
Projet d'attentat contre Emmanuel Macron : deux hommes mis en examen
il y a 15 heures 43 min
pépites > France
Prudence
Pluies et inondations : des départements du sud-ouest en vigilance orange
il y a 16 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Orbital, tome 8 : contacts" : Orbital, une série qui tourne rond

il y a 17 heures 58 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
A l'écart

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

il y a 21 heures 3 min
décryptage > France
Soif de populisme

Mais que révèlent les attentes paradoxales des Français vis-à-vis des Gilets jaunes ?

il y a 21 heures 22 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement
il y a 21 heures 40 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Le jour où Howard Carter et Lord Carnarvon ont découvert les trésors cachés et les vestiges du tombeau de Toutankhamon

il y a 21 heures 59 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Un virage libéral sauvera-t-il la France d'Emmanuel Macron ?

il y a 22 heures 32 sec
© Reuters
© Reuters
Heil ...

En Allemagne, le vocabulaire nazi refait surface dans les discours politiques

Publié le 23 décembre 2016
Depuis 2014 les linguistes allemands constatent un retour de certaines expressions utilisées uniquement par les dirigeants et militants nazis. Ces mots "oubliés" ces dernières années reviennent pour qualifier les migrants et autres réfugiés dans la bouche de l’extrême droite actuelle.
Philippe Blanchet est enseignant-chercheur en sociolinguistique et en didactique de la communication plurilingue et interculturelle. Il est responsable du Master international "Francophonie, Plurilinguisme et Médiation Interculturelle" à l'...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Blanchet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Blanchet est enseignant-chercheur en sociolinguistique et en didactique de la communication plurilingue et interculturelle. Il est responsable du Master international "Francophonie, Plurilinguisme et Médiation Interculturelle" à l'...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Depuis 2014 les linguistes allemands constatent un retour de certaines expressions utilisées uniquement par les dirigeants et militants nazis. Ces mots "oubliés" ces dernières années reviennent pour qualifier les migrants et autres réfugiés dans la bouche de l’extrême droite actuelle.

Atlantico : Les linguistes allemands remarquent actuellement le retour d'un vocabulaire propre à l'époque nazi chez des militants et dirigeants d'extrême droite. Par exemple, le mot Volksverräter (Ennemi du peuple) est désormais employé pour parler des migrants. Selon-vous qu'est-ce que la réutilisation de ces mots signifie ?

Philippe Blanchet : Les mots n’ont pas seulement un sens explicite. Ils portent avec eux des significations implicites, que leurs usages dans certains contextes diversifient et renforcent. Quand on parle en français de "personnes issues de la diversité" pour parler de personnes qui ont une apparence physique "non européenne", on dit en même temps qu’il n’y a pas d’autre diversité que celle-là en France, que le reste de la population est homogène, et que seules ces personnes sont différentes, ce qui continue à les mettre à part, à nier la diversité française et à imposer l’idée d’une population française globalement uniforme. Nommer quelque chose d’une certaine façon, ce n’est pas neutre. Un mot ou un discours porte avec lui la connotation de son ancrage historique, même si on fait semblant de l’ignorer. J’ai montré l’an dernier que le programme du FN aux régionales était très proche du programme du parti nazi aux élections des Länder en 1920 : cela permet de mieux comprendre l’idéologie sous jacente du discours, même si on cherche à la dissimuler sous une apparence lissée. Le discours et le lexique du parti National Socialiste allemand (acronyme : nazi) ont été très bien étudiés par un témoin direct : Viktor Klemperer dans son ouvrage célèbre, La langue du IIIe Reich. Il a montré comment la répétition d’un certain vocabulaire, le matraquage d’un certain discours, était une propagande réfléchie et efficace destinée à empêcher de penser autrement. Réutiliser aujourd’hui des mots typiques de la propagande nazi avec des sens proches (parler des étrangers comme d’ennemis par définition) signifie clairement rediffuser avec ces mots l’idéologie qui les a fait naître et qu’ils transportent. 

La réintroduction de ces mots d'origine nazi modifie-t-elle le sens du discours politique ? Les normes ont-elles changé ?

Ce qui a changé, c’est que certaines idées tout à fait contraire aux principes fondamentaux de respect de l’humain sont redevenues admissibles dans les discours publics. Dans les années 1980, la plupart de ce que disent aujourd’hui les mouvements nationalistes en France aurait donné lieu à des sanctions pénales pour incitation à la xénophobie, qui est un délit. Aujourd’hui, on ne poursuit plus, ou pas souvent, les auteurs de ces propos parce qu’ils sont trop nombreux. Les digues ont lâché devant le retour en force de ces idées et des mots qui les disent. Ça ne modifie pas le discours politique en tant que tel : il fonctionne toujours ainsi, ou presque, pour imposer insidieusement dans la tête des gens des idées dissimulées dans les implicites et les connotations. Ça modifie les idées qui circulent dans une société. En cela, oui, des normes ont changé : on a enfreint les normes humanistes posées après les horreurs de la seconde guerre mondiale et on est revenu par un grand saut en arrière un peu partout en Europe aux discours brutaux des fascismes des années 1920-1930.

Pouvons-nous dire que ce vocabulaire est désormais accepté de la population allemande ? Ou reste-t-il marginal ?

C’est impossible à dire pour l’instant. Il faudrait pour cela faire des analyses de la fréquence de ces mots dans les médias, des mots auxquels ils sont associés, des types de discours et de personnes qui les utilisent, et enfin faire des enquêtes dans la population. A ma connaissance ces travaux n’ont pas encore été réalisés. Les réactions choquées sont nombreuses en Allemagne, signe que ces usages ne sont pas banalisés. Mais on a bien étudié comment des phénomènes comparables se sont produits dans la population française, avec l’usage massif et banalisé depuis les années 2000 et surtout 2010 de toute une série de termes inappropriés et manipulés comme "communautarisme", "radicalisation" ou "laïcité" qui ont redéveloppé et répandu une vision de la France comparable à celle développée sous le régime de Vichy.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

02.

Capucine Anav & Alain-Fabien victimes de la santé d'Alain Delon, les hebdos people très inquiets pour celle de Catherine Deneuve. Et pour la sécurité du bébé de Nabilla (aux mains d'UN baby sitter sorti de prison); Kate & Meghan s'ignorent ouvertement

03.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

04.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

05.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

06.

Le surprenant silence du Hamas dans l’affrontement entre Israël et djihad islamique palestinien

07.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

03.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

06.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Yves3531
- 18/12/2016 - 10:22
" enseignant-chercheur en sociolinguistique et en didactique ...
... de la communication plurilingue et interculturelle..." Encore un inutile qui nous gave
Yves3531
- 18/12/2016 - 10:09
Pas réussi à lire plus de 10 lignes...
de ce galimatias de la pensée socialiste nationale. Encore un bel exemple du désastre du formatage des cerveaux dans notre enseignement y compris celui dit "supérieur" !
Deneziere
- 18/12/2016 - 08:22
@jardidi
Cela doit être possible de mettre en évidence une remontée du racisme primaire en Allemagne. Le problème est que ce papier d'Atlantico est très faible, dans cette optique. Il ne nous amène que des poncifs politiquement corrects efficacement réfutés par J'accuse et Vangog, entre autres. Et encore une fois, quand on vous réfute factuellement, vous nous traitez d'abrutis. Votre argument ? Le nombre de mariages "mixtes" en Allemagne ! Vous ne savez pas que les filles turcs risquent leur vie à frayer avec des étrangers ? Cela s'appelle un crime d'honneur. Belle expression, n'est-ce pas ? Et oui monsieur l'anti-raciste... C'est cela l'honneur des gens que vous défendez : assassiner leur sœur. Mais, pour vous paraphraser, "les français de gauche sont trop lâches ou trop abrutis pour y résister".