En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Reuters
Concurrence ?
Paris Photo 2016 : à quoi ressemble une photo pro quand tout le monde a un smartphone ou un appareil ultra perfectionné ?
Publié le 13 novembre 2016
Jusqu'à dimanche se tient la nouvelle édition de Paris Photo au Grand Palais, dans un contexte marqué par la démocratisation de la pratique photographique due à l'arrivée d'Internet, des réseaux sociaux et des smartphones.
Gérard Uféras est né et vît à Paris. A partir de 1984, il entame une collaboration régulière avec le journal Libération, pour lequel il réalise de très nombreux reportages et portraits et qui organise sa première exposition. Il participe à la création...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Uféras
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Uféras est né et vît à Paris. A partir de 1984, il entame une collaboration régulière avec le journal Libération, pour lequel il réalise de très nombreux reportages et portraits et qui organise sa première exposition. Il participe à la création...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jusqu'à dimanche se tient la nouvelle édition de Paris Photo au Grand Palais, dans un contexte marqué par la démocratisation de la pratique photographique due à l'arrivée d'Internet, des réseaux sociaux et des smartphones.

Atlantico : Comment réagit le secteur professionnel face au phénomène de la photographie amateur, chacun pouvant désormais, grâce à la qualité de l'appareil photo des smartphones et autres tablettes, réaliser de belles photos retouchables, de surcroît grâce à des applications faciles d'utilisation et gratuites ? 

Gérard Uféras : La photographie est aujourd’hui accessible à de nombreuses personnes : tout le monde peut utiliser son smartphone pour faire des photos, mais également pour les magnifier grâce à des logiciels. Toutefois, je doute que cela fasse d’un photographe amateur un photographe. Je pense qu’un photographe, c’est surtout un regard. Les photographes exposés à Paris Photo, par exemple, ont chacun une démarche personnelle. La photographie peut avoir tellement d’expressions différentes aujourd’hui : photoreportage, photographie plastique, photographie en lien avec les questions de l’intime ou du social, etc. A chaque fois, cela relève d'une démarche et c’est ce qui fait la différence entre un photographe et un photographe amateur. 

Quel impact a cette démocratisation sur la photographie en tant qu'art ? 

Je pense que les photographes vivent dans le monde d’aujourd’hui. Le fait qu’il y ait autant de photographies diffusées, qu’il existe diverses formes de photographie, que nous soyons inondés de photos, tout ceci contribue à un impact de cette démocratisation sur le travail des photographes. D'une manière générale, la technique a toujours impacté leur travail : à un moment, beaucoup d’entre eux se sont exprimés en noir et blanc, il y a eu ensuite l’arrivée de la couleur avec des pellicules négatives et non plus en diapositives, etc.

Toutefois, à mon avis, il est peut-être encore un peu tôt pour savoir comment cela va impacter la pratique photographique des photographes qui en font leur métier. 

Toutes ces photos prises et retouchées par tout un chacun sont diffusées par millions sur les réseaux sociaux, dont certains se sont spécialisés dans le domaine de la photographie, à l'instar d'Instagram. Ne viennent-ils pas concurrencer, d'une certaine manière, les galeries et autres lieux d'exposition de photographies artistiques/professionnelles ?

Ce qui est certain, c’est que l’expérience de la photographie sur Internet est complètement différente de celle vécue lors d’une exposition ou dans un livre. On a tendance à consommer les photos sur un ordinateur d'une façon extrêmement rapide, ce qui fait que l’on passe parfois à côté de l’expression que souhaitait vraiment le photographe. Même s’il s’agit aujourd’hui de la façon la plus courante de consommer la photographie, ceci ne procurera jamais l’expérience que donne à vivre une exposition photographique qui permet de rentrer dans un univers, qui plus est lentement. Il s’agit là d’une question de vitesse. La consommation de photos telle qu'elle est réalisée aujourd'hui a tendance à banaliser un peu la chose. Je suis convaincu toutefois que nous aurons toujours besoin des livres, des galeries et des musées dans lesquels voir une exposition photographique. 

Propos recueillis par Thomas Sila

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi l’incendie de Notre-Dame oblige Emmanuel Macron à revoir sa copie
02.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
03.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
04.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
05.
Notre-Dame de Paris : l'entreprise en charge des travaux impliquée dans un autre départ de feu récent
06.
Notre-Dame et Gilets jaunes : le week-end à hauts risques d'Emmanuel Macron
07.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Ce que pèse vraiment le vote musulman dans la balance démocratique française
04.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
05.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
06.
Cardinal Robert Sarah : “Ceux qui veulent m’opposer au Pape perdent leur temps et leurs propos ne sont que le paravent qui masque leur propre opposition au Saint-Père”
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires