En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 15 heures 21 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 16 heures 17 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 17 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 20 heures 13 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 21 heures 22 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 22 heures 56 sec
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 23 heures 1 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 14 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 15 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 15 heures 38 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 16 heures 24 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 19 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 19 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 20 heures 34 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 21 heures 26 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 22 heures 20 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 23 heures 35 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 15 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 16 heures
© Juhan Harm / CC BY 2.0
Le président de la Polynésie française, Édouard Fritch devrait probablement accepter d'accueillir dans ses eaux territoriales cette expérience urbaine hors du commun.
© Juhan Harm / CC BY 2.0
Le président de la Polynésie française, Édouard Fritch devrait probablement accepter d'accueillir dans ses eaux territoriales cette expérience urbaine hors du commun.
Utopie ? Vraiment ?

La ville flottante imaginée par la Silicon Valley pourrait bientôt passer du rêve à la réalité

Publié le 07 octobre 2016
Va-t-on voir apparaître une ville flottante à quelques kilomètres des côtes franco-polynésiennes ? C'est en tout cas le projet du Seasteading Institute, parrainé par le milliardaire Peter Thiel, qui œuvre à promouvoir ces îles du futur. Et le président de la collectivité d'outre-mer Édouard Fritch serait prêt à en accueillir une dans ses eaux.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Va-t-on voir apparaître une ville flottante à quelques kilomètres des côtes franco-polynésiennes ? C'est en tout cas le projet du Seasteading Institute, parrainé par le milliardaire Peter Thiel, qui œuvre à promouvoir ces îles du futur. Et le président de la collectivité d'outre-mer Édouard Fritch serait prêt à en accueillir une dans ses eaux.

On en entend parler depuis des années. Des villes flottantes ultramodernes étaient promises, mais ces constructions pharaoniques à vocation écologique sont pour le moment toutes restées à l'état de projet. Et, comme on peut le constater sur la liste non exhaustive fournie par le journal Libération, ils sont nombreux. Nombreux, tout comme les motifs invoqués par les défenseurs de ce futur sur l'eau, justifiant ces constructions : surpopulation, submersion d'une partie des villes par la montée des eaux, écologie

Utopiste ou visionnaire ?

Mais, peut-être, y en aura-t-elle une qui finira par se concrétiser ? Le projet porté par le Seasteading Institute, qui conçoit ces villes en milieu aquatique, est en tout cas en très bonne voie, révèle Business Insider. Pour cause, le président de la Polynésie françaiseÉdouard Fritch devrait probablement accepter d'accueillir dans ses eaux territoriales cette expérience urbaine hors du commun. Et cet accord facilite grandement les choses. On vous explique tout.

"Lors de l'écriture de la Constitution des États-Unis, nous avions des droits auxquels nous n'avons plus accès aujourd'hui. La question qui s'impose est : pouvons-nous revenir à l'état initial des choses ? Comment tout recommencer ?" Ces interrogations, entre utopie et philosophie, ont été confiées en 2011 au média Details Magazine par le milliardaire américain Peter Thiel, célèbre "capital risqueur" qui s'était notamment fait remarquer pour ses investissements aux dimensions futuristes, tels que le financement de campagnes d'expériences dans le domaine de l'inversement du vieillissement cellulaire par la transfusion de sang ou encore celui de la singularité génétique. La volonté de revenir vers un modèle de société pas encore normé et encadré de toutes parts par les lois, décrets et accords nationaux et internationaux est-elle la nouvelle lubie du riche homme d'affaires ? C'est en tout cas l'une des ambitions affichées par le Seasteading Institute, dont Peter Thiel est l'un des cofondateurs, avec Patri Friedman, activiste libertaire et petit-fils de l'économiste Milton Friedman. Et la création d'une ville flottante, connectée au monde mais indépendante politiquement, pourrait concrétiser cette idée à première vue loufoque et irréalisable.

Territoires maritimes et montée des eaux

Depuis la création de l'institut en 2008, ces projets futuristes font réagir du côté de la Silicon Valley. Celui d'une ville flottante composée de plusieurs plateformes modulables, déplaçables et ajustables, est toutefois sujet à certaines critiques de la part de quelque actionnaires influents. Mais ce n'est pas ce qui va arrêter le déterminé Peter Thiel, qui a déjà sorti de sa poche 1,7 million de dollars (1,5 million d'euros) et s'est entouré d'une ribambelle d'investisseurs dont les noms n'ont pas été dévoilés, déplore Business Insider. Trouver des investisseurs n'était d'ailleurs pas le plus difficile. La principale complication concernait la localisation de cette ville flottante : en effet, impossible de construire cette cité à moins de 320 kilomètres des côtes américaines, réglementation en vigueur oblige. À une telle distance de la civilisation, les coûts de construction et de maintenance de cette ville flottante seraient exorbitants : 225 millions de dollars (201 millions d'euros)  pour la construction, 8 millions annuels pour la maintenance (7 millions d'euros), alors que l'île en elle-même ne coûterait "que" 30 millions de dollars (27 millions d'euros). Il fallait donc pour Peter Thiel et Randolph Hencken, directeur du Seasteading Institute, se tourner vers une nation qui voudrait bien prêter ses eaux territoriales au jeu de ce projet urbain futuriste.

C'est là que la Polynésie française entre en jeu. Le Seasteading Institute s'est tourné vers la collectivité d'outre-mer et plus particulièrement son président Édouard Fritch pour accomplir ce projet, qui s'y est montré favorable, intéressé par l'initiative. Il faut dire qu'un accord définitif (Fritch est actuellement en train de repasser en revue les termes de ce mémorandum d'entente avant de prendre sa décision) serait gagnant-gagnant. En effet, les archipels polynésiens voient leur existence menacée par la montée des eaux. Les villes flottantes pourraient alors peut-être incarner l'avenir du territoire.

Entre indépendance et mondialisation

À huit heures d'avion de Los Angeles, les atolls polynésiens sont reliés au câble de fibre optique sous-marin qui passe notamment par Hawaï, ce qui permettrait aux ingénieurs de bénéficier d'une bande-passante suffisante pour élaborer un tel projet. Les îles aux alentours pourraient également fournir les matériaux nécessaires à la construction. Les habitants de la ville flottante devraient alors obéir aux lois françaises les plus élémentaires concernant le pénal. Toutefois, les règles économiques seraient à définir ex nihilo, comme le souhaitait Peter Thiel. Pour autant, la ville flottante ne serait pas classé territoire français, et ne recevra par exemple aucune subvention de la part des collectivités. Cette île artificielle constituerait alors un nouveau modèle territorial, indépendant d'un État sans en constituer un par défaut, tout en demeurant connecté au monde. "Toutes les terres du monde sont revendiquées par les États. L'océan est notre dernière place sur Terre", justifie Hencken. Si ce projet finit par voir le jour, ses habitants se retrouveront ainsi dans la peau de pionniers, arrivant sur un territoire immaculé. Et Hencken d'insister sur le fait qu'il ne s'agit pas de vivre en autarcie : "Si quelqu'un veut s'isoler, il n'a qu'à acheter un bateau sur-le-champ et s'en aller naviguer au large durant des mois. Partir en ermite. Le Seasteading (le mot-valise Seasteading désigne en lui-même l'établissement d'une base maritime dans des eaux revendiquées par aucun gouvernement) est fait pour les personnes qui veulent s'engager dans une alternative régie par l'échange d'idées au sujet du commerce et des gouvernements".

Si cette ville flottante n'a pas encore été baptisée, ses ingénieurs ont déjà une certaine idée de son développement. Elle serait composée de plateformes modulables s'imbriquant les unes aux autres. À l'image d'une ville qui accueille de plus en plus d'habitants, la cité flottante se verrait quant à elle agrandie par la multiplication de ses plateformes qui s'étendraient du centre urbain vers la périphérie. La mise en oeuvre du projet devrait débuter en 2020.

Une question reste toutefois sans réponse : qui gouvernerait cette ville ? Les villes flottantes et leur statut administratif flou pourraient relancer le débat sur la viabilité d'une société libertaire, voire anarchique.

Cette ville flottante devrait ressembler en tous points au modèle déjà présenté dans cette vidéo datant d'août 2015 :

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

04.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

05.

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

06.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

07.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

Epidémie de gastro-entérites : tout ce qu’il faut savoir pour éviter d’attraper le norovirus

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

06.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires