En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

04.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

05.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

06.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

07.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

ça vient d'être publié
pépites > Santé
2019-nVoC
Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète
il y a 3 heures 4 min
pépites > International
Vive inquiétude
L’association française SOS Chrétiens d’Orient a annoncé la disparition de quatre de ses collaborateurs en Irak
il y a 6 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"En couple (situation provisoire)" : un an après, la pièce à succès de Jean-Michel Ribes retrouve le haut de l'affiche

il y a 10 heures 37 min
pépites > Politique
Violence
Elections municipales : la permanence de l'ancien candidat Pierre-Yves Bournazel a été vandalisée
il y a 11 heures 21 min
pépite vidéo > Santé
Grands moyens
Lutte contre le coronavirus : la Chine va construire un hôpital en dix jours afin de faire face à l'épidémie
il y a 12 heures 36 min
pépites > Faits divers
Enquête en cours
Plusieurs morts dans une fusillade en Allemagne à Rot am See
il y a 13 heures 29 min
pépites > Politique
Confidences du chef de l'Etat
Violences en France, communautarisme, islam : Emmanuel Macron se confie aux médias après son déplacement en Israël
il y a 16 heures 11 min
décryptage > Economie
Entreprises menacées par le virus ?

Wuhan, la plus connectée à la France des villes chinoises

il y a 17 heures 45 min
décryptage > Politique
Revanche de la Ligue ?

Matteo Salvini, chronique d’un retour annoncé

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Politique
Echiquier politique

Mais que prépare pour 2022 le "bordel" politique sans précédent des municipales ?

il y a 19 heures 24 min
pépite vidéo > Santé
Prévention
Trois premiers cas du coronavirus en France : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Agnès Buzyn
il y a 6 heures 17 min
pépites > Santé
Enrayer la progression du virus
Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris
il y a 7 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La jungle des océans. Crimes impunis, esclavage, ultraviolence, pêche illégale" de Ian Urbina : enquête percutante sur les mauvaises pratiques en mer

il y a 10 heures 47 min
light > Insolite
Psychose ?
Coronavirus : le jeu vidéo "Plague Inc." rencontre un franc succès
il y a 11 heures 54 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la souris fait un sourire et quand le soleil fait sa ronde : c’est l’actualité des montres garantie sans coronavirus
il y a 12 heures 53 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Les chrétiens d'Afrique subsaharienne menacés par le terrorisme islamiste
il y a 15 heures 19 min
décryptage > Politique
Objectif 2022 ?

Ségolène Royal ou le retour d’un fervent désir d’avenir (personnel)

il y a 17 heures 15 min
décryptage > Economie
C'est gonflé quand même…

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Economie
Revue stratégique

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

il y a 19 heures 5 min
décryptage > France
Pression

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

il y a 19 heures 37 min
© Pixabay
© Pixabay
Tribune

Les origines idéologiques de la fin programmée des aides personnalisées au logement

Publié le 05 octobre 2016
Outre l’application stricte des quotas de 25% de logements sociaux - priorité étant donnée à l’aide à la pierre qui fixe "solidement" les bénéficiaires - le gouvernement a décidé de rogner sur les aides à la personne qui permettent aux bénéficiaires de changer d’environnement.
Thierry Get est ingénieur. Il est membre du bureau politique de La Droite libre et du CNIP. Son groupe sur Facebook ici. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Get
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Get est ingénieur. Il est membre du bureau politique de La Droite libre et du CNIP. Son groupe sur Facebook ici. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Outre l’application stricte des quotas de 25% de logements sociaux - priorité étant donnée à l’aide à la pierre qui fixe "solidement" les bénéficiaires - le gouvernement a décidé de rogner sur les aides à la personne qui permettent aux bénéficiaires de changer d’environnement.

En préambule, rappelons que le Premier ministre, M. Valls a déclaré en septembre 2016 "La force de notre pays c'est sa diversité, son métissage, son amour pour ses valeurs qui restent profondément universelles" (source Express – septembre 2016). 

Toujours dans le même esprit, selon M. Valls, la politique de peuplement prônée au début de l’année 2015 - suite aux attaques islamistes - devrait contraindre les Français au vivre ensemble partout sur le territoire. Le moyen privilégié étant l’application stricte des quotas SRU de logements sociaux dans les communes de France.

Certes, il y eut une petite voix dissonante dans le champ socialiste : le député Malek Boutih a apporté un bémol au Premier Ministre en affirmant "ce que refusent les maires, de gauche comme de droite, (…) c'est d'attirer une population islamiste", ajoutant qu'on ne fera "pas disparaître les foyers radicaux en les disséminant" (cité dans le Figaro du 22 janvier 2015).

Au fond, l’idéologie du multiculturalisme/de la mixité à tout prix remplace petit à petit le marxisme à gauche. Mais, point commun non négligeable, cette théorie est tout aussi coupée du réel que le communisme. Elle présuppose que tous les individus sont interchangeables quelles que soient leur culture, leur racine, leur race.

Cette politique a des effets divers car comme l’écrit Christophe Guilluy dans Le Point du 21 septembre 2016, "ceux qui bougent vivent dans les grandes métropoles et appartiennent à une France hyper mobile. Le jeune de catégorie supérieure a le choix de bouger à l'étranger ou au sein même de la métropole". Or, une majorité de Français, faute de pouvoir se déplacer, vivent dans le département où ils sont nés. La sédentarisation est effective aussi bien pour les jeunes que pour les actifs ou les plus âgés. Vu d'en haut, on qualifie ce phénomène de "repli".

La gauche constatant les réticences du "bon peuple" au "vivre ensemble", outre l’application stricte des quotas de 25% de logements sociaux - priorité étant donnée à l’aide à la pierre qui fixe "solidement" les bénéficiaires - le gouvernement a décidé de rogner sur les aides à la personne qui permettent aux bénéficiaires de changer d’environnement.

En conséquence, il n’est pas innocent que le gouvernement, en août 2016, ait décidé de ne plus prendre en compte le patrimoine dans le calcul des aides personnalisées au logement (APL). En effet, le patrimoine non imposable (livret A, livret d'épargne populaire ou résidence secondaire non louée) supérieur à 30.000 euros sera pris en considération pour le calcul des aides au logement. 650.000 foyers aux revenus modestes verront leur aide au logement diminuée.

Les locataires ayant économisé pour faire face à un accident de la vie seront ainsi pénalisés estimait la CSF, association de défense des consommateurs. La réforme risque, en outre, d'avoir de lourdes conséquences pour les locataires qui possèdent un bien immobilier, car nombre d'entre eux, notamment lorsqu'ils sont reçus en héritage, sont éloignés des zones d'emplois ou impropres à l'habitation. Alors qu'ils ne trouveront pas facilement acquéreur, ces locataires modestes vont se retrouver dans l'impasse pour faire face à leurs dépenses de logement.  

D’autres responsables à droite de l’échiquier politique pensent plutôt qu’il convient de réduire fortement les montants alloués aux logements sociaux pour les transférer à l’aide personnalisée au logement (APL), de supprimer les quotas de logements sociaux, de détruire toujours plus d’anciennes barres d’HLM ou de les céder à des prix très modiques. Car il est vrai que les logements sociaux constituent, bien souvent, des trappes à pauvreté. Les bénéficiaires hésitant parfois à chercher un travail dans une autre zone en ayant la crainte de ne pas retrouver un logement social. La mise en cause régulière de l’APL au détriment du logement social par les gouvernements contribue à freiner la mobilité géographique.

L’argument – très répandu - selon lequel il faudrait diminuer l’APL au prétexte qu’elle tomberait dans la poche des propriétaires est absurde pour 2 raisons :

Premièrement, l’APL permet de rendre solvables et concurrentiels des demandeurs de logements en concurrence avec des salariés mieux pourvus.

Deuxièmement, si l’on suivait ce raisonnement, il faudrait alors ne pas augmenter les salaires sous prétexte que, lorsqu’on achète des biens et services, les salaires sont reversés aux patrons.

La propriété responsabilise les résidents et les sommes investis via l’aide au logement personnalisé redynamiseraient plus sûrement le secteur du logement. Mais cette politique n’aboutirait pas forcément à plus de mixité mais à plus de responsabilisation et à une présence moindre de trappe à pauvreté. Ce serait déjà un progrès.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Coronavirus chinois : une carte permet de suivre l’évolution de l’épidémie à travers la planète

03.

Pourquoi nous devrions nous inquiéter que l’Etat veuille pousser à une hausse des salaires (alors même que la question se pose bel et bien)

04.

Quand Bruno Le Maire se couche devant Trump… et affirme qu'il se tient debout…

05.

Villes fermées et quarantaine : ce qui pourrait (ou pas) se passer en France en cas de pandémie aigüe

06.

Ces pistes révolutionnaires que la BCE pourrait explorer pour sauver la zone euro de la japonisation

07.

Coronavirus chinois : Agnès Buzyn confirme trois premiers cas avérés en France, à Bordeaux et à Paris

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

02.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

05.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

06.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
La science
- 10/10/2016 - 08:57
Bravo à ceux qui refusent le SRU
Ce sont des resistants
lafronde
- 06/10/2016 - 04:32
Politiciens ! Respectez la Liberté du logement !
Dans la citation liminaire du Premier Ministre, remplacer force par faiblesse. Ce qui ruine la France c'est d'avoir ouvert ses frontières et sa nationalité à une immigration non-selectionnée par un travail, sur son potentiel, ni même ses mérites. Mais selon des règles juridiques de l'Etat de Droit, qui assure une spoliation des français de souche. L'essentiel des transfert sociaux se fait au profit d'une immigration de l'assistance. A Paris les classes populaires françaises de souche ont été chassée par la spéculation, et depuis le logement social est attribué de prioritairement aux familles nombreuses d'Afrique et de l'Islam. C'est la Liberté de la Femme française ou européenne de choisir le nombre d'enfants qu'elle portera (et aussi notre faiblesse démographique). la République s'en fiche qui fait du nombre d'enfants un critère prioritaire. Les logements sociaux devraient être attribués par ethnie, et selon la contribution fiscale de chacun d'entre elles. La spoliation ethnique, cela suffit. Halte au Grand remplacement ! Les villes qui refusent les lois SRU sont des villes-refuges des vrais français fuyant l'islamisation ! Politiciens ! Respectez leur Liberté.
La science
- 05/10/2016 - 22:24
Les HLM fixent les gens
Les HLM fixent les gens : ils n'osent les quitter qd le loyer est bon.