En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

03.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
Virus en Chine : l’OMS prolonge sa réunion d’urgence d’une journée, les transports publics suspendus à Wuhan
il y a 5 heures 23 min
pépites > International
Soupçons
Piratage du téléphone de Jeff Bezos par l'Arabie saoudite : des experts de l'ONU réclament une enquête
il y a 8 heures 38 min
pépite vidéo > International
Tension
Incident entre Emmanuel Macron et des policiers israéliens au cœur de la Vieille Ville de Jérusalem
il y a 12 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part" de Arnaud Viard : l'amour, la tendresse et la nostalgie en partage...

il y a 14 heures 30 min
pépite vidéo > Europe
Vigilance
Les images impressionnantes de la tempête Gloria dans les Pyrénées-Orientales et en Espagne
il y a 15 heures 36 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

L’affaire des "médecins empoisonneurs" : quand Staline inventait des complots imaginaires contre les Juifs

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Economie
Larmes de crocodile

Inégalités : et le choeur des pleureuses milliardaires repris à Davos

il y a 16 heures 57 min
décryptage > Social
France

Les cercles vicieux du modèle social français

il y a 17 heures 33 min
décryptage > Europe
Concurrence européenne

Post-Brexit : entre un Singapour britannique et un cavalier solitaire allemand, quel destin pour l’économie française ?

il y a 18 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

A trop célébrer l’attractivité française, on en oublie les effets pervers

il y a 19 heures 53 min
pépites > Justice
Ultimes mystères
Affaire Benalla : le témoin-clé Chokri Wakrim met en cause des membres de l’Elysée sur la question de la disparition des coffres-forts
il y a 6 heures 14 min
pépites > Politique
L'heure du bilan
69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022
il y a 9 heures 26 min
light > Culture
"Always look on the bright side of life"
Mort de Terry Jones, membre des Monty Python et réalisateur de "La Vie de Brian"
il y a 13 heures 38 min
pépites > Politique
Bataille de chiffres
L'Association des maires de France souhaite obtenir une modification de la "circulaire Castaner" pour les municipales
il y a 15 heures 14 sec
décryptage > Santé
Industrie pharmaceutique

Autorisation de médicaments : les consommateurs ont droit à la transparence

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Social
Surtout que Martinez ne se fâche pas !

CGT : Cancer Généralisé du Travail

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Social
Réforme

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

il y a 17 heures 13 min
décryptage > Environnement
Révolution ?

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

il y a 18 heures 20 min
décryptage > Politique
Souvenirs, souvenirs

Nicolas Sarkozy présente ses voeux, c’est l’occasion de se repencher sur son mandat ou le dernier mandat présidentiel "tranquille"

il y a 19 heures 26 min
décryptage > Environnement
Davos 2020

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

il y a 20 heures 10 min
© Flickr
© Flickr
Edito

Pourquoi le système fiscal à contre sens des autres pays plombe la croissance française

Publié le 02 septembre 2016
Selon un rapport de France Stratégie, la France cumule tous les inconvénients en matière fiscale avec un système lourd, complexe, peu cohérent, qui entretient les défauts hérités du passé et accumule les retards dans les domaines d’avenir, tels que l’environnement et le numérique.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un rapport de France Stratégie, la France cumule tous les inconvénients en matière fiscale avec un système lourd, complexe, peu cohérent, qui entretient les défauts hérités du passé et accumule les retards dans les domaines d’avenir, tels que l’environnement et le numérique.

La fiscalité est en train de revenir en force dans le débat électoral, à côté des problèmes liés au terrorisme, à la sécurité, et à la nationalité. L’opinion découvre progressivement que le système français des impôts est largement responsable de l’impossibilité du pays de sortir du marasme d’une croissance quasi inexistante, à l’inverse des autres grandes nations. Ce n’est d’ailleurs pas le moindre paradoxe qu’un organisme proche de Matignon, France Stratégie, vient de publier un diagnostic de la fiscalité française qui est un véritable réquisitoire. Preuve qu’on a conscience en haut lieu des travers de notre système, tout en mettant en relief l’incapacité du pouvoir à le réformer.

Les conclusions du rapport sont accablantes : la France cumule tous les inconvénients en matière fiscale avec un système lourd, complexe, peu cohérent, qui entretient les défauts hérités du passé et accumule les retards dans les domaines d’avenir, tels que l’environnement et le numérique. L’empilement des dispositifs au fil du temps finit par coûter cher à l’administration, tout en générant une frustration croissante chez les contribuables et en nuisant dans un deuxième temps à l’attractivité du pays. La dépense publique est supérieure de dix points à la moyenne des autres nations. La France qui occupait en l’an 2000 la sixième place en Europe pour le poids de l’impôt est passée au deuxième rang en 2015, derrière le Danemark. Les inégalités sont de plus en plus fortes : dix pour cent des ménages les plus aisés acquittent les deux tiers de l’impôt sur le revenu, dont plus de la moitié de la population est exemptée. La CSG rapporte désormais davantage que ce dernier. De son côté l’impôt sur les sociétés est de 33% alors qu’il ne dépasse pas 22,8% dans la moyenne européenne. A l’inverse la TVA est moins lourde que chez nos partenaires.

Dans sa finalité, notre système présente deux grands inconvénients : il repose essentiellement sur le travail et l’appareil productif. Il favorise la rente plus que l’investissement. Ainsi, il encourage le placement immobilier, stimulé aussi par la forte baisse des taux d’intérêt, (sans que les nouveaux propriétaires aient conscience de l’augmentation des charges qui les attend) plus que la prise de risques de l’économie productive. Les produits d’épargne non risqués bénéficient d’avantages fiscaux, alors que les dividendes et les plus-values sont taxés à des nivaux prohibitifs.

Deuxième inconvénient de notre système et de sa logique passéiste : il ne prépare pas les changements indispensables liés à la transition énergétique qui implique des investissements considérables et il prend du retard sur la révolution numérique qui est en train de transformer en profondeur le fonctionnement de l’économie : elle bouleverse certaines professions comme les taxis, le commerce de détail et l’hôtellerie, en faisant échapper à l’impôt des pans entiers de contribuables avec le développement de l’économie collaborative.

Au lieu de s’attaquer à la remise à plat de notre régime d’imposition, le pouvoir continue sa petite musique traditionnelle : il n’est guère de jours sans qu’un parlementaire ne propose une nouvelle taxe, qui vient s’ajouter aux centaines qui ont été mises en place au cours du quinquennat de François Hollande. Michel Sapin, le nouveau ministre de l’économe et des finances réunies s’arcboute sur la retenue à la source qui va ajouter à la complexité actuelle, tant son application se révèle ardue, au risque dans un premier temps de diminuer les rentrées d’impôts. Mais le gouvernement s’en soucie peu . Il vient de laisser entendre que le déficit serait sans doute plus important que prévu l’an prochain, en raison de la faiblesse de la croissance et de toutes les largesses qu’il accorde à l’approche de l’élection présidentielle. Et la dette roule chaque année davantage : en 1976, elle représentait 20 % du produit intérieur brut : on approche désormais des cent pour cent, joli cadeau pour les générations futures...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

69% des Français considèrent qu'Emmanuel Macron ne sera pas réélu en 2022

05.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

06.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

07.

Une étude universitaire affirme que laver le linge à 25°C est meilleur pour l’environnement. Mais les vêtements ressortent-ils propres de la machine ?

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

03.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lexxis
- 03/09/2016 - 05:46
LA VOIX DE SON MAÎTRE
D'abord il est plaisant que ce soit un organisme public et qui comporte sans doute une armée de fonctionnaires assurés de la rente publique pour leur retraites qui vienne reprocher aux Français leur goût immodéré de la rente. Mais les Français gardent en mémoire certaines aventures peu glorieuses comme le Crédit Lyonnais, Eurotunnel ou Areva et ont en outre le sentiment que ceux qui mentent ou qui trichent en Bourse peuvent le faire avec la grande passivité de "gendarmes " fort peu efficaces. C'est la raison pour laquelle d'ailleurs et à contre-courant de la propagande officielle "Que Choisir" détaille par le menu les carences et les insuffisances du nouveau miroir aux alouettes tendu par les pouvoirs publics aux épargnants et que sont les fonds de croissance en assurance-vie. Ensuite comme si cela ne faisait pas partie de toute stratégie publique, apparemment pas un mot sur l'ISF sur ses dégâts irréparables dans l'économie française et sur sa profonde injustice qui fait que les plus riches y échappent de manière quasi-totale. Mais France-Stratégie vend ce qu'on lui dit de vendre, vous ne voudriez quand même pas en plus qu'elle soit tant soit peu indépendante!
Paulquiroulenamassepasmousse
- 02/09/2016 - 17:58
Encore des foutaises....!
La fiscalité n'est que l'arbre qui cache la forêt, car le véritable problème est le peu d'actifs dans le secteur marchand, c'est à dire 10 millions sur 22 millions d'actifs potentiels ( moins 5 millions de chômeurs et 7 millions de fonctionnaires et assimilés). Et c'est malheureusement sur ces 10 millions de personnes et sur les entreprises qui les emploient que pèse toute cette fiscalité, nécessaire à faire vivre le reste des Français sot 55 millions .