En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Covid-19 : mais pourquoi l’isolement des cas positifs est-il si difficile en France ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

06.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 8 heures 32 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 11 heures 34 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 12 heures 25 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 13 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 15 heures 42 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 18 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 19 heures 3 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 19 heures 37 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 8 heures 57 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 11 heures 59 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 13 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 15 heures 27 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 16 heures 55 sec
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 17 heures 26 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 18 heures 2 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 18 heures 59 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 19 heures 33 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 19 heures 55 min
Je vote donc je tweet

Facebook est-il de gauche ou de droite ?

Publié le 04 février 2012
"Tintin est-il de gauche ? Astérix est-il de droite ? " Et Barbie, pour qui vote t-elle ? En cette période de campagne présidentielle Isabelle Fringuet-Paturle et Jérémy Patinier se sont amusés à trouver le penchant politique de nos héros de BD Tintin et Astérix, de la chanteuse pop Lady Gaga, du constructeur suédois d'ameublement Ikéa, etc ! Extraits (1/2).
Isabelle Fringuet-Paturle et Jérémy Patinier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle Fringuet-Paturle et Jérémy Patinier sont tous deux journalistes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Tintin est-il de gauche ? Astérix est-il de droite ? " Et Barbie, pour qui vote t-elle ? En cette période de campagne présidentielle Isabelle Fringuet-Paturle et Jérémy Patinier se sont amusés à trouver le penchant politique de nos héros de BD Tintin et Astérix, de la chanteuse pop Lady Gaga, du constructeur suédois d'ameublement Ikéa, etc ! Extraits (1/2).

Qui gagne le concours de popularité sur Facebook ? La page « fan » de Nicolas Sarkozy compte plus de 480 000 accros contre 22 300 pour François Hollande ! Mais 30 700 pour le PS contre à peu près 17 000 pour l’UMP ! Un partout.

Avec ses cercles d’amis fermés, Facebook est plutôt le reflet d’un individualisme échevelé que d’un réseau solidaire et ouvert sur l’autre. Ce n’est pas du communisme numérique : on reste entre soit, entre personnes partageant les mêmes centres d’intérêt, les mêmes convictions sur un réseau social.

Twitter est plus ouvert : on s’adresse au monde entier avec un site de micro-blogging comme celui-là. Ce n’est pas vraiment un réseau social. Même s’il permet d’échanger, il permet surtout de suivre, comme un lecteur lirait un journal.

Pour Benoît Thieulin, directeur de l’agence spécialisée dans le Web social La Netscouade :« Ce ne sont pas Facebook ou Twitter qui sont de gauche ou de droite, c’est la culture politique de chaque parti qui influence leur utilisation. » Les électeurs de droite, majoritairement plus âgés, semblent préférer les salons et les CE aux réseaux sociaux. Leurs réseaux à eux fonctionnent très bien, et depuis longtemps (cf. Le Président des riches, de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot). « Il existe une sociologie des réseaux, qui sont davantage utilisés par des jeunes », expliquait le consultant Bernard Girard, auteur d’un livre sur Google, à 20minutes.fr. « Donc, si on estime que les jeunes sont de gauche, les réseaux sont perçus comme tel. Idem si l’on estime qu’ils sont de droite. » Selon lui, les réseaux n’ont pas de couleur politique. En revanche, les profils d’utilisateurs diffèrent selon ces sites. « Facebook est plus bourgeois que MySpace. C’est un univers plus clean, plus formel et plus élégant, assure encore Bernard Girard. Quant à Twitter, il s’agit surtout d’un outil de promotion. »

Le secrétaire d’État au Logement, Benoist Apparu, en est cependant convaincu, les réseaux sociaux relèvent d’une culture de gauche. Statuts relevant de la protestation, partage de « coups de gueule » et de buzz, réunion de « faiseurs d’opinion » (journalistes, blogueurs...) : Twitter est « plus à gauche » que Facebook, selon lui ! Comment le prouver ? Le secrétaire d’État au Logement « constate [qu’il est] l’objet de plus d’attaques sur le premier que sur le second », soulignait-il dans L’Express.

Ils ont au moins le mérite d’aiguiser les consciences politiques et de faire circuler l’information dans un monde parfois clos mais où tout peut arriver.

Certes, on ne peut s’empêcher de remarquer que les militants de gauche sont plus connectés, et actifs, sur le Web social et la blogosphère en général. Web-militants. Comme des indignés du quotidien. Ailleurs, ils provoquent des « révolutions » ; chez nous, ils partagent, commentent, râlent tout le temps !

« Facebook tend à devenir un outil généraliste alors que Twitter est encore peu utilisé, notamment en France. Du coup, la présence des militants s’y voit plus », analyse Benoît Thieulin. « La culture politique de gauche, à la tradition militante forte, trouve une résonance dans les réseaux sociaux, qui permettent justement d’organiser ce militantisme », estime-t-il encore. Les « jeunes UMP », et leur président, Benjamin Lancar, brocardent donc ce qu’ils appellent la « gauchosphère » !

Car il est flagrant que les blogs de droite sont assez peu visibles ! Et ce pour différentes raisons : d’abord il est plus facile d’être dans l’opposition que dans la majorité, surtout en période de crise, quand à peu près toutes les décisions sont critiquables. Difficile alors de susciter des blogs de fans, à la gloire des ministres de droite…

Avec l’émergence des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter et auparavant MySpace, les partis politiques se sont mis à « réseauter », façon Barack Obama, pour faire passer leurs messages, recruter des « camarades » parmi leurs « amis » et organiser leurs manifestations... La droite tente de créer, de fédérer, de développer sa « droitosphère »... Avec plus ou moins de maladresses : la levée de boucliers suscitée par l’arrivée de Frédéric Lefebvre sur Twitter n’avait cependant rien à voir avec son étiquette politique, mais plutôt son inexpérience numérique, ses propos sur le Net et ses bourdes magnifiques.

Des personnalités de droite, comme Nathalie Kosciusko-Morizet, se sont facilement fait leur place sur Twitter ou Facebook sans problème, parce qu’elles ont appris à l’utiliser et à en tirer parti pour leur parti ! Puis, les partis eux-mêmes ont créé leurs propres réseaux : la Coopol pour le Parti socialiste (20 000 inscrits) et Les Créateurs de possible pour l’UMP (7 300 inscrits – le site fut fermé faute de succès). Un réseau à gauche, c’est sûr, un autre à droite, pas de doute. Les autres sont ce que l’on en fera !

_________________________

Extrait de Tintin est-il de gauche ? Astérix est-il de droite ? Editions de l'Opportun (2 février 2012)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
yt75
- 04/02/2012 - 13:26
Identité sur le net
Ne pas oublier que derrière tout cela, il y a aussi la « bataille rangée autour de l’identité sur le net »(utilisation compte facebook, twitter, g+, au autre pour se loguer
sur quasi tous les sites ou services), et que le fait que cela se résume à deux ou trois monstres (prônant en plus le nom anonymat et vente de données personnelles) :
http://www.slate.fr/story/48099/facebook-tu-me-fais-peur
ou :
http://www.glazman.org/weblog/dotclear/index.php?post/2011/11/14/Facebook-Morons

N'a absolument rien d'une fatalité :
http://iiscn.wordpress.com/2011/06/29/idenum-une-mauvaise-idee/
Ou rappelons le, pour que les choses "fonctionnent sans friction"(ne pas voir 36000 login/passwrds à se rappeler), il n'est nécessaire en aucune manière qu'un identifiant unique par personne ne soit partagé entre les acteurs, et que cette direction devrait de fait être évitée à tout prix.