En direct
Best of
Best of du 18 au 24 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

05.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

06.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

ça vient d'être publié
light > Insolite
Ouvrez vos...
Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme
il y a 2 heures 8 min
pépites > France
Pompiers VS policiers
Manifestation nationale à Paris: de violents incidents ont éclaté entre pompiers et policiers
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 28 janvier 2020 en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 47 min
décryptage > International
Une ingérence qui pèse

La privatisation de la guerre par les EAU en Libye et au Yémen ou comment Abu Dhabi recrute de jeunes soudanais pour « leurs » guerres

il y a 9 heures 17 min
décryptage > France
Chômage 2019

Pourquoi la baisse du chômage ne se joue pas à Paris

il y a 10 heures 23 min
décryptage > Santé
Septicémies

Alerte à l’empoisonnement du sang : une mort sur 5 dans le monde causée par les sepsis

il y a 10 heures 46 min
décryptage > Politique
Une stratégie sans faille ?

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

il y a 11 heures 26 min
pépites > High-tech
Apple Pay
2020 : 99 % des cartes françaises seront compatibles Apple Pay
il y a 1 jour 57 min
pépite vidéo > Media
Un bad buzz
Rognée d'une photo officielle : Vanessa Nakate dénonce un acte raciste
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dépendances" : une pièce de théâtre où la fratrie est mise en avant

il y a 1 jour 6 heures
pépites > Politique
Sur le devant de la scène
Invité de "Vous avez la parole" sur France 2, François Fillon prendra la parole à nouveau
il y a 2 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Municipales 2020
"Je ne fais pas de combine" : Rachida Dati se défend sur sa candidature
il y a 6 heures 54 min
décryptage > International
Un accord de paix

Ce plan Trump pour la paix dont les Palestiniens ne sauront pas plus saisir que des précédents

il y a 8 heures 53 min
décryptage > International
Ils veulent du sang

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

il y a 9 heures 38 min
décryptage > High-tech
Décryptage High-Tech

SILICON VALLEY : le célèbre berceau américain de la Tech abandonnerait-il la culture « start-up » que le monde lui envie, en matière d’innovation ?

il y a 10 heures 31 min
décryptage > International
Atlantico Business

Coronavirus : la Chine en profite pour donner des leçons d’efficacité au monde occidental

il y a 11 heures 13 min
décryptage > Justice
Justice en France

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

il y a 11 heures 46 min
pépites > Politique
Et après ?
Brexit : Quelles sont les démarches que les Français devront effectuer pour se rendre en Grande-Bretagne ?
il y a 1 jour 1 heure
pépites > Santé
Conoravirus
Coronavirus : comment les Français atteints du virus sont-ils pris en charge sur le territoire ?
il y a 1 jour 4 heures
décryptage > Politique
C'est grave docteur ?

Et Benjamin Griveaux dérailla gravement à la gare de l'Est…

il y a 1 jour 6 heures
© G.Garitan / Wikipedia
Le baron Larrey soignant Rebsomen sur le champ de bataille de Hanau
© G.Garitan / Wikipedia
Le baron Larrey soignant Rebsomen sur le champ de bataille de Hanau
Urgence !

Le baron Larrey, ce génie à qui l’on doit l’ambulance… et la série "MASH"

Publié le 11 juillet 2016
Le baron Larrey, Dominique-Jean de son prénom, est né en 1766 et mort en 1842. Proche de Napoléon Bonaparte, il est également le père de la médecine d'urgence.
Andrew George est Deputy Vice-Chancellor à  Brunel University London
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Andrew George
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Andrew George est Deputy Vice-Chancellor à  Brunel University London
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le baron Larrey, Dominique-Jean de son prénom, est né en 1766 et mort en 1842. Proche de Napoléon Bonaparte, il est également le père de la médecine d'urgence.

Quand j’étais jeune, MASH était l’une de mes séries télévisées préférées. L’intrigue se déroule dans un hôpital mobile pendant la guerre de Corée, et met en scène des médecins et des infirmiers militaires qui voient leur travail avec détachement, non sans une pointe d’humour noir. Les hélicoptères amènent les blessés aux tentes du Mobile Army Surgical Hospial (MASH), situées près du front, où les équipes apportent les premiers soins aux soldats avant de les envoyer vers les hôpitaux. On doit ce modèle d’intervention médicale à un chirurgien français qui s’illustra lors des guerres napoléoniennes : le baron Dominique-Jean Larrey, né il y a 250 ans.

Larrey, qui a participé à la plupart des campagnes de Napoléon, croyait en la prise en charge rapide des blessés, et inventa la première ambulance. Ces « ambulances volantes » tirées par des chevaux pouvaient manœuvrer rapidement à travers le champ de bataille, récupérer les blessés et les conduire aux hôpitaux de campagne situés juste en dehors de la zone de combat. Ici, les soldats étaient traités, et une fois leur état stabilisé, ils étaient transportés vers des hôpitaux éloignés du front, en général installés dans des couvents ou des monastères.

« L’ambulance volante » de Larrey. The National Library of Medicine.

Larrey a travaillé sans relâche pour prodiguer les meilleurs soins aux patients à sa charge. Il se battait en permanence contre l’administration militaire qui considérait souvent les blessés comme des bouches de plus à nourrir, des indésirables. Il a combattu l’incompétence des sergents-majors qui vendaient le matériel nécessaire aux hôpitaux dans leur intérêt personnel. De la même façon, il s’est heurté aux généraux qui auraient préféré recevoir des ressources destinées aux opérations militaires de première ligne, plutôt qu’aux interventions chirurgicales.

Bien que Larrey se soit souvent attiré les foudres de ses pairs, il bénéficiait du soutien de l’empereur Napoléon qui lui portait beaucoup d’estime – probablement en raison de l’impact positif de son action sur le moral des troupes.

Le baron Larrey. irinaraquel/Flickr, CC BY

Larrey était un homme de principes. Il a mis au point le système du tri afin que les blessés soient traités selon l’urgence de leur état, indépendamment de leur grade ou de leur nationalité. Si cela ne l’a pas aidé à se faire bien voir de tous les généraux ou administrateurs, c’est ce qui lui a permis d’échapper à la mort quelque temps plus tard.

Blessé et capturé par les Prussiens après la bataille de Waterloo, il allait être exécuté quand le médecin qui lui bandait les yeux le reconnut. Il fut alors conduit au général prussien, Gebhard Leberecht von Blücher. Larrey avait sauvé la vie de son fils lors d’un précédent combat et fut, après avoir été invité à dîner, libéré avec de l’argent et une escorte.

Un chirurgien talentueux

En plus d’être un administrateur fantastique et un homme courageux, Larrey était un chirurgien talentueux et novateur. Il promouvait l’amputation rapide après avoir compris qu’elle offrait plus de chances de survie. Pour les amputations classiques, il effectuait trois découpes circulaires afin d’obtenir un cône inversé, qui formait un moignon adapté aux jambes de bois. Les personnels médicaux ont préféré cette technique à l’autre – une coupe droite avec la peau tirée vers le bas et cousue autour du bout de l’os – qui entraînait douleur, infections fréquentes et gangrène.

Larrey était l’un des rares chirurgiens à pouvoir réaliser avec succès la désarticulation – séparation de deux os – de la hanche ou de l’épaule. L’amputation de l’épaule est d’ailleurs connue, encore aujourd’hui, comme l’amputation de Larrey. En 1812, il découvrit qu’il pouvait réduire la douleur de l’opération en emballant les moignons dans de la neige.

Il a aussi opéré des civils. Si vous cherchez une personne à remercier pour le développement des anesthésiques, vous devriez lire le récit de la mastectomie de Fanny Burney – racontée par la romancière elle-même – que Larrey a accomplie sans l’aide de médicaments.

Complexe, vaniteux, vertueux

Le baron avait une personnalité complexe. Il ne supportait pas, par exemple, d’avoir les cheveux coupés trop courts et se sentait physiquement et mentalement malade si c’était le cas. Il cherchait la bagarre à la moindre remarque, et s’insurgeait quand il ne recevait pas les honneurs ou les postes qu’il pensait lui être dus. C’était un révolutionnaire républicain engagé, qui mena 1 500 étudiants à la prise de la Bastille. Paradoxalement, il admirait Napoléon, même lorsque ce dernier devint empereur.

Il était vaniteux : il affirma ainsi qu’à la bataille de Waterloo, le duc de Wellington avait ordonné à l’artillerie de ne pas viser dans sa direction, avant de lui tirer son chapeau. On raconte que le duc de Cambridge avait demandé au duc de Wellington qui il était en train de saluer : « Je salue le courage et le dévouement d’un temps qui n’est plus », avait-il répondu. Dommage que cette anecdote touchante soit bêtement gâchée par le fait que le duc de Cambridge n’était pas à Waterloo…

Larrey était cependant très apprécié. Beaucoup d’histoires relatent que des soldats ordinaires se mettaient eux-mêmes en danger pour le protéger. Lors de la traversée chaotique de la rivière Bérézina, pendant la retraite de Moscou, ils le firent passer au-dessus de leurs têtes pour atteindre l’autre côté d’un pont envahi par l’ennemi. Larrey a aussi figuré parmi le peu de gens que Napoléon a mentionnés dans son testament : l’empereur a légué 100 000 francs à « l’homme le plus vertueux que j’ai rencontré ».

Il mourut en 1842 à Lyon, à l’âge de 76 ans. Il revenait en urgence à Paris – après une inspection d’hôpitaux militaires à Alger – pour retrouver Charlotte, sa femme bien-aimée et malade. Elle avait, hélas, succombé trois jours auparavant.

Mais l’œuvre de Larrey continue de vivre. La prochaine fois que vous verrez une ambulance se frayer un chemin à travers les embouteillages, ayez une pensée pour son inventeur !

Traduit de l’anglais par Diane Frances.

La version originale de cet article a été publiée sur The Conversation.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Révolution en Grande Bretagne : Boris Johnson va interdire la "réparation de l’hymen" !

02.

Anus au soleil : la nouvelle méthode pour être en pleine forme

03.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

04.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

05.

LR : ce que le parti devrait retenir de la stratégie sans concession de Rachida Dati

06.

Coronavirus : quand les experts américains en sécurité biologique alertaient sur les risques posés par le laboratoire chinois ultra sensible de… Wuhan

07.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

01.

La masse d’épargne accumulée par les Français trahit cette contradiction mortifère entre la vraie richesse de ce pays et le sentiment de pauvreté.

02.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

03.

Les ministres seraient deux fois plus riches sous le quinquennat d’Emmanuel Macron que sous François Hollande

04.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

05.

Des déchets nucléaires recyclés permettraient d'obtenir des batteries quasi éternelles

06.

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

01.

La France, ni dictature, ni régime autoritaire mais néanmoins une démocratie affaiblie…

02.

Mila menacée de mort et de viol pour avoir critiqué l’Islam : « elle l’a cherché, qu’elle assume » !

03.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

04.

Mais pourquoi la droite semble-t-elle incapable de capitaliser sur le rejet du duel retour Macron / Le Pen ?

05.

Pourquoi l’indépendance de la justice ne signifie pas que les magistrats ne doivent aucun compte aux Français

06.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 11/07/2016 - 12:59
Nous avons compris qu'un hopital avancé
de campagne se dit MASH en acronyme US, et évidemment le brave Larrey n'avait rien à voir avec la série télé, relatant la un hopital pendant la guerre de Corée.