En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 1 heure 2 min
pépites > Science
IHU Méditerranée Infection
Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique
il y a 2 heures 9 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 6 heures 14 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 7 heures 2 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 9 heures 36 sec
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 10 heures 14 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 11 heures 21 min
décryptage > International
Campagne électorale

Les élections américaines face à l’émergence d’un nouveau candidat : le coronavirus

il y a 12 heures 42 min
décryptage > International
Il paraît que c’est de l’humour

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

il y a 13 heures 19 min
décryptage > Consommation
Mesures barrières... contre les kilos

Déjeuner chez soi par temps de confinement : attention surpoids

il y a 13 heures 44 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 1 heure 41 min
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 5 heures 37 min
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 6 heures 46 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 8 heures 20 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 9 heures 42 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 10 heures 49 min
décryptage > Europe
Nouvel épicentre de la pandémie

L’Union européenne en réanimation : pronostic vital engagé

il y a 12 heures 4 min
décryptage > Société
Contagion

Petites prévisions sur l’impact du Coronavirus sur les inégalités

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Santé
Crise silencieuse

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Politique
Stratégie offensive

"La France unie" : Emmanuel Macron lance un slogan bien moins rassembleur qu’il n’y paraît

il y a 14 heures 1 min
© DR
© DR
Youkaïdi aïdi aïda

Ah ces jolies colonies de vacances que la France ne trouve plus assez bien pour ses enfants

Publié le 08 juillet 2016
De plus en plus de colonies de vacances ferment chaque année, et avec elles disparaissent les chances de nombreux enfants de partir en vacances. 4 millions d'enfants partaient en colonies dans les années 60. Aujourd'hui c'est presque 3 fois moins avec environ 1,2 millions d'enfants.
André Rauch est historien du sport et de l'éducation physique
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Rauch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Rauch est historien du sport et de l'éducation physique
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De plus en plus de colonies de vacances ferment chaque année, et avec elles disparaissent les chances de nombreux enfants de partir en vacances. 4 millions d'enfants partaient en colonies dans les années 60. Aujourd'hui c'est presque 3 fois moins avec environ 1,2 millions d'enfants.

Atlantico : Selon un rapport du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, les colonies de vacances disparaissent de plus en plus chaque année, (4 millions d'enfants dans les années 60 contre 1,2 millions en 2015), et risquent de disparaître totalement d'ici 2030. Comment s'explique cette tendance ?

André Rauch : Cette crise des colonies de vacances, c'est-à-dire la baisse de leur fréquentation, n'est pas récente. Durant les années 50, elle sont à leur plus haut niveau. C'est à partir des années 60 que l'on perçoit la décrue. Pourtant, ce n'est pas la même crise qui sévit de 1960 à 2016. Les années 60 sont marquées par une forte croissance des vacances familiales. La famille abandonne à l'école l'apprentissage scolaire et investit en retour les loisirs des enfants. Le camping, les Villages et les clubs de vacances répondent à cette demande, voire la stimulent. durant les années 70-80 les familles, ou du moins certaines d'entre elles, cherchent à donner aux vacances un contenu éducatif (apprentissage de la voile, équitation etc..) Les colonies répondent à cette demande, mais avec des moyens limités. Plus récemment enfin, la colonie de vacances ne donne plus les signes de sa valeur éducative, elle paraît (même si ce n'est pas réel), comparable à une garderie, un pis aller. Les réglementations de plus en plus contraignantes, mais qui répondent au souci de sécurité des parents, rendent son fonctionnement complexe voire de plus en plus difficile à gérer. les soupçons pèsent sur elle : la mixité sociale inquiète les parents, la peur de la pédophilie contribue à jeter le discrédit sur l'encadrement.

Quelles sont les raisons pour lesquelles elles ont été aussi populaires pendant si longtemps (environ plusieurs millions d'enfants partent en colo chaque année) ? Quels rapports entretiennent les Français aujourd'hui avec les colonies de vacances ?

Leur crédit jusque dans les années 60 tient à plusieurs facteurs. D'une part l'idée qu'elles donnent à l'enfant une bouffée de santé, un contact avec la nature, un sens de la sociabilité font le plein. La colo a une fonction d'initiation. Elle perd ensuite ce crédit par étapes. Pour les parents, envoyer les enfants en colo, c'est un peu les abandonner et donc ne pas assumer ses responsabilités éducatives. Par ailleurs, d'autres institutions sont apparues, susceptibles de prendre en charge les "vacances" des enfants. le dynamisme des clubs, l'accueil des enfants dans les villages de vacances rompent avec le modèle de la colo. Enfin, la faiblesse des subventions en faveur des colonies freinent leur développement et leur adaptation aux loisirs modernes

Enfin, quel problème pose leur disparition et comment peut-on faire pour sauver les colonies de vacances qui risquent de disparaître d'ici 2030 ?

Faut-il les sauver ? Pourquoi voulez-vous absolument les sauver ? N'auraient-elles pas fait leur temps, rendu les services qu'on attendait d'elles ? Ce sont des questions qu'on peut légitimement se poser. Néanmoins, elles remplissent des fonctions sociales éminentes et indispensables dans une société où les écarts entre les couches sociales atteignent des niveaux critiques. Elles demeurent les seules institutions qui prennent en charge des enfants qui, sans la colo, ne partiraient pas en vacances, autrement dit ne participeraient pas à ce rituel fondamental de la société française contemporaine, qu'est le fait de "partir". Sans les colonies les inégalités deviendraient (deviendront ?) des cloisons, des murs entre les Français : ceux qui sont partis et peuvent en parler, ceux qui sont restés et n'ont rien à dire. la colonie, pour ceux-là leur donne le droit à la parole. N'est-ce pas suffisant pour s'en préoccuper ?

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

04.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

05.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

06.

Coronavirus : le défi des corps (contagieux) des malades décédés

07.

Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ikaris
- 06/07/2016 - 12:52
facteur "ethnico religieux"
Un article pour rien qui soigne les fausses interrogations si on évoque pas celà : on es reste à l'appel aux subventions et aux incantations (subventionnées elles aussi) pour la mixité sociale. Les parents mettent de moins en moins leurs gosses dans les colonies et de moins en moins à l'école public parce qu'ils savent bien que la cohabitation avec "d'autres cultures" se passe mal en pratique.
Alain Briens
- 06/07/2016 - 11:43
Et si on oubliait un instant le politiquement correct ?
On pourrait alors dire la vérité : les familles ne mettent pas leur progéniture dans les colos de peur qu'elle ne se fasse agresser par la racaille. J'en ai fait l'expérience il y a quelques années : j'avais mis mes deux enfants dans une colo haut de gamme et chère, justement pour éviter ce problème. Mais comme les assoces et les collectivités locales subventionnent les séjours des soi-disant "classes sociales défavorisées" (comprendre arabo-musulmans) mes gosses se sont retrouvés avec des racailles épouvantables qui les ont constamment agressés en raison de leur excès de blanchitude, de leur non-croyance en Allah, et de leurs mœurs trop policées. Désolé, mais je n'ai pas envie de pourrir la vie de mes gamins pour défendre un idéal de mixité "sociale" et de vivre-ensemble imaginaire.
Deudeuche
- 06/07/2016 - 10:40
Apprentissage de mixité sociale
Le service militaire obligatoire (qui n'était que pour les hommes) a disparu (pour l'armée c'est une bonne chose), les "colos" se meurent, chacun est devant son ordi (comme moi en train d'écrire ce post), l'école publique n'existe bientôt plus que pour ceux qui ne peuvent pas se payer le privé, le grand rassemblement télévisuel du soir disparaît (chacun part sur son streaming et c'est pas plus mal vu l'endoctrinement terra-nova sociétal qu'est devenu la télé).
Bref chacun dans son coin, son clan, sa faction, son cercle d'apéro du vendredi soir où tout le monde est d'accord avec tout le monde contre...les autres!