En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 1 heure 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 1 heure 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 2 heures 31 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 3 heures 53 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 4 heures 38 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 4 heures 51 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 5 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 6 heures 14 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 6 heures 43 min
décryptage > Société
Insécurité

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

il y a 9 heures 6 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 2 heures 34 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 3 heures 56 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 4 heures 59 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 5 heures 57 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 6 heures 35 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Peur de la science et règne de l’émotionnel : les deux mamelles de la panne du progrès

il y a 9 heures 1 min
décryptage > Politique
Illusion ?

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

il y a 9 heures 29 min
© DR
© DR
Youkaïdi aïdi aïda

Ah ces jolies colonies de vacances que la France ne trouve plus assez bien pour ses enfants

Publié le 08 juillet 2016
De plus en plus de colonies de vacances ferment chaque année, et avec elles disparaissent les chances de nombreux enfants de partir en vacances. 4 millions d'enfants partaient en colonies dans les années 60. Aujourd'hui c'est presque 3 fois moins avec environ 1,2 millions d'enfants.
André Rauch est historien du sport et de l'éducation physique
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Rauch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Rauch est historien du sport et de l'éducation physique
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De plus en plus de colonies de vacances ferment chaque année, et avec elles disparaissent les chances de nombreux enfants de partir en vacances. 4 millions d'enfants partaient en colonies dans les années 60. Aujourd'hui c'est presque 3 fois moins avec environ 1,2 millions d'enfants.

Atlantico : Selon un rapport du ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, les colonies de vacances disparaissent de plus en plus chaque année, (4 millions d'enfants dans les années 60 contre 1,2 millions en 2015), et risquent de disparaître totalement d'ici 2030. Comment s'explique cette tendance ?

André Rauch : Cette crise des colonies de vacances, c'est-à-dire la baisse de leur fréquentation, n'est pas récente. Durant les années 50, elle sont à leur plus haut niveau. C'est à partir des années 60 que l'on perçoit la décrue. Pourtant, ce n'est pas la même crise qui sévit de 1960 à 2016. Les années 60 sont marquées par une forte croissance des vacances familiales. La famille abandonne à l'école l'apprentissage scolaire et investit en retour les loisirs des enfants. Le camping, les Villages et les clubs de vacances répondent à cette demande, voire la stimulent. durant les années 70-80 les familles, ou du moins certaines d'entre elles, cherchent à donner aux vacances un contenu éducatif (apprentissage de la voile, équitation etc..) Les colonies répondent à cette demande, mais avec des moyens limités. Plus récemment enfin, la colonie de vacances ne donne plus les signes de sa valeur éducative, elle paraît (même si ce n'est pas réel), comparable à une garderie, un pis aller. Les réglementations de plus en plus contraignantes, mais qui répondent au souci de sécurité des parents, rendent son fonctionnement complexe voire de plus en plus difficile à gérer. les soupçons pèsent sur elle : la mixité sociale inquiète les parents, la peur de la pédophilie contribue à jeter le discrédit sur l'encadrement.

Quelles sont les raisons pour lesquelles elles ont été aussi populaires pendant si longtemps (environ plusieurs millions d'enfants partent en colo chaque année) ? Quels rapports entretiennent les Français aujourd'hui avec les colonies de vacances ?

Leur crédit jusque dans les années 60 tient à plusieurs facteurs. D'une part l'idée qu'elles donnent à l'enfant une bouffée de santé, un contact avec la nature, un sens de la sociabilité font le plein. La colo a une fonction d'initiation. Elle perd ensuite ce crédit par étapes. Pour les parents, envoyer les enfants en colo, c'est un peu les abandonner et donc ne pas assumer ses responsabilités éducatives. Par ailleurs, d'autres institutions sont apparues, susceptibles de prendre en charge les "vacances" des enfants. le dynamisme des clubs, l'accueil des enfants dans les villages de vacances rompent avec le modèle de la colo. Enfin, la faiblesse des subventions en faveur des colonies freinent leur développement et leur adaptation aux loisirs modernes

Enfin, quel problème pose leur disparition et comment peut-on faire pour sauver les colonies de vacances qui risquent de disparaître d'ici 2030 ?

Faut-il les sauver ? Pourquoi voulez-vous absolument les sauver ? N'auraient-elles pas fait leur temps, rendu les services qu'on attendait d'elles ? Ce sont des questions qu'on peut légitimement se poser. Néanmoins, elles remplissent des fonctions sociales éminentes et indispensables dans une société où les écarts entre les couches sociales atteignent des niveaux critiques. Elles demeurent les seules institutions qui prennent en charge des enfants qui, sans la colo, ne partiraient pas en vacances, autrement dit ne participeraient pas à ce rituel fondamental de la société française contemporaine, qu'est le fait de "partir". Sans les colonies les inégalités deviendraient (deviendront ?) des cloisons, des murs entre les Français : ceux qui sont partis et peuvent en parler, ceux qui sont restés et n'ont rien à dire. la colonie, pour ceux-là leur donne le droit à la parole. N'est-ce pas suffisant pour s'en préoccuper ?

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

05.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

06.

Congrès des maires de France : ce que le profil de nos élus nous dit de... l’illusion de la démocratie participative

07.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

03.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ikaris
- 06/07/2016 - 12:52
facteur "ethnico religieux"
Un article pour rien qui soigne les fausses interrogations si on évoque pas celà : on es reste à l'appel aux subventions et aux incantations (subventionnées elles aussi) pour la mixité sociale. Les parents mettent de moins en moins leurs gosses dans les colonies et de moins en moins à l'école public parce qu'ils savent bien que la cohabitation avec "d'autres cultures" se passe mal en pratique.
Alain Briens
- 06/07/2016 - 11:43
Et si on oubliait un instant le politiquement correct ?
On pourrait alors dire la vérité : les familles ne mettent pas leur progéniture dans les colos de peur qu'elle ne se fasse agresser par la racaille. J'en ai fait l'expérience il y a quelques années : j'avais mis mes deux enfants dans une colo haut de gamme et chère, justement pour éviter ce problème. Mais comme les assoces et les collectivités locales subventionnent les séjours des soi-disant "classes sociales défavorisées" (comprendre arabo-musulmans) mes gosses se sont retrouvés avec des racailles épouvantables qui les ont constamment agressés en raison de leur excès de blanchitude, de leur non-croyance en Allah, et de leurs mœurs trop policées. Désolé, mais je n'ai pas envie de pourrir la vie de mes gamins pour défendre un idéal de mixité "sociale" et de vivre-ensemble imaginaire.
Deudeuche
- 06/07/2016 - 10:40
Apprentissage de mixité sociale
Le service militaire obligatoire (qui n'était que pour les hommes) a disparu (pour l'armée c'est une bonne chose), les "colos" se meurent, chacun est devant son ordi (comme moi en train d'écrire ce post), l'école publique n'existe bientôt plus que pour ceux qui ne peuvent pas se payer le privé, le grand rassemblement télévisuel du soir disparaît (chacun part sur son streaming et c'est pas plus mal vu l'endoctrinement terra-nova sociétal qu'est devenu la télé).
Bref chacun dans son coin, son clan, sa faction, son cercle d'apéro du vendredi soir où tout le monde est d'accord avec tout le monde contre...les autres!