En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

06.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

05.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

06.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Nouvelle affectation ?
Agnès Buzyn pourrait être nommée à la tête d’Universcience
il y a 22 min 14 sec
light > Media
Nouvelle équipe
Plusieurs départs au sein du magazine Paris Match dont Valérie Trierweiler
il y a 1 heure 31 min
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 2 heures 41 min
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 6 heures 10 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 6 heures 38 min
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 6 heures 56 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 7 heures 21 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Santé
Impact de la catastrophe
Liban : plus de la moitié des hôpitaux de Beyrouth seraient "hors service" après l’explosion
il y a 55 min 25 sec
pépites > Europe
Accident ferroviaire
Un train de passagers déraille en Ecosse, les autorités redoutent un lourd bilan
il y a 2 heures 16 min
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 3 heures 32 min
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 6 heures 30 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 6 heures 48 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 7 heures 31 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 1 jour 3 heures
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 1 jour 3 heures
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 1 jour 5 heures
© Allociné / Copyright 2015 Twentieth Century Fox
Une image du film "Seul sur Mars", avec Matt Damon.
© Allociné / Copyright 2015 Twentieth Century Fox
Une image du film "Seul sur Mars", avec Matt Damon.
Nom de Zeus !

Star Wars, Seul sur Mars et cie : de moins en moins de fiction, de plus en plus de (vraie) science

Publié le 06 juillet 2016
Inquiètante, fascinante ou transcendante, la science ne cesse d'inspirer la fiction, et ce dans toutes les formes possibles et imaginables.
Jean-Gabriel Ganascia
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Gabriel Ganascia est professeur à l'université Pierre et Marie Curie (Paris VI) où il enseigne principalement l'informatique, l'intelligence artificielle et les sciences cognitives. Il poursuit des recherches au sein du LIP6, dans le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Inquiètante, fascinante ou transcendante, la science ne cesse d'inspirer la fiction, et ce dans toutes les formes possibles et imaginables.

Atlantico : Depuis quand les œuvres de fiction (romans, films et séries TV) s'inspirent-elles de la science pour raconter des histoires ?

Jean-Gabriel Ganascia : Depuis longtemps, les œuvres de fiction s’inspirent de la science et de la technique. Sans remonter jusqu’à l’Antiquité et au Moyen-Âge, époques où l’idée de science était bien différente de ce qu’elle est aujourd’hui, songeons que dès le début du 19e siècle, en 1818, la jeune Marie Shelley, à tout juste 19 ans, écrivit le célèbre Frankenstein ou le Prométhée moderne qui décrit les mésaventures d’un jeune chimiste inconséquent. Plus tard, toujours au 19e siècle, en 1886 exactement, Auguste de Villiers de L'Isle-Adam fait paraître un roman intitulé L’Ève future où le fameux Thomas Edison conçoit et réalise une "andréide", c’est-à-dire une femme artificielle parfaite, censée racheter les femmes humaines coupables de tous les péchés.

Enfin, il faut mentionner Jules Vernes qui, dans ses romans d’aventure et d’anticipation, s’inspira grandement des progrès scientifiques pour raconter des histoires. Cette réutilisation de la science ne se limite pas au domaine littéraire. Le cinéma, dès son origine ou presque, s’inspire de la science. Citons, à titre d’exemple, le film de l’un des pionniers du cinéma, Georges Méliès, intitulé Le Voyage dans la Lune, qui parut sur les écrans en 1902 et qui, lui-même, s’inspirait de deux romans de science fiction, De la Terre à la Lune de Jules Verne et Les Premiers Hommes dans la Lune de Herbert George Wells. Quant au théâtre, il n’est pas en reste : ainsi, en 1920, l’écrivain Karel Čapek mit en scène des travailleurs artificiels qu’il qualifia de "robots" dans sa très célèbre pièce R.U.R. (Rossumovi univerzální roboti) où le terme fut employé pour la première fois.

Pourquoi le font-elles ?

Les raisons pour lesquelles les romanciers et les cinéastes s’inspirent tant de la science et des techniques dans leurs œuvres tiennent certainement à la nouveauté qu’elles annoncent et, par là, à la part d’imprévisible qu’elles recèlent. Parfois, elles enthousiasment, car elles laissent entrevoir de nouveaux horizons, par exemple la conquête de territoires inconnus, comme le fond des mers ou l’espace, la fin du travail, tout du moins du travail pénible, l’allongement indéfini de la vie, etc.

D’autres fois, elles inquiètent, car elles risquent de se retourner contre nous, comme ces balais enchantés qui, dans le Fantasia de Walt Disney, viennent submerger Mickey Mouse à force de verser des seaux d’eau à la perfection comme il le leur a enseigné. Certains craignent une éventuelle malédiction de la connaissance rationnelle qui, tout en ayant pour but d’alléger le fardeau de l’Homme, l’asservit, voire même concourt à sa perte… Cela répond à une inquiétude logée, depuis des siècles, dans le cœur de l’Homme et que l’on retrouve dans les mythologies les plus anciennes comme celle de Prométhée ou, plus tard, dans celle du Golem. Quoi qu’il en soit, que la vision de la science et des techniques paraisse rassurante ou inquiétante, il n’en demeure pas moins qu’elle engage les hommes dans des aventures inédites qu’il appartient aux maîtres de l’imaginaire de raconter.

A l'inverse, avez-vous des exemples d'objets, de dispositifs ou de projets scientifiques dans lesquels la fiction a permis de devancer ou d'inspirer la science ?

Au début de la science-fiction, au 19e siècle d’abord, puis plus tard, dans la première moitié du 20e siècle, l’imaginaire de quelques artistes se nourrissait de science et de techniques sans que cela n'influence les scientifiques. À partir des années 1950, les thèmes de la science-fiction prirent en quelque sorte leur autonomie et beaucoup de scientifiques, en particulier aux Etats-Unis, se passionnèrent pour des scénarios futuristes qu’ils connaissaient parfaitement. C’est tout particulièrement le cas des pionniers de l’intelligence artificielle que sont John McCarthy, qui écrivit une nouvelle de science-fiction, et Marvin Minsky, qui produisit un roman de science fiction et qui fut conseiller scientifique de Stanley Kubrick lors du tournage de 2001, Odyssée de l’espace.

Ces scientifiques se passionnèrent tant pour la science-fiction qu’ils imaginèrent des projets scientifiques, comme la fontaine spatiale, qui s’en inspirait directement. Aujourd’hui, cet imaginaire de la science-fiction baigne un nombre considérable de scientifiques et d’ingénieurs qui s’en inspirent non seulement pour développer des nouveaux projets de recherche, comme ceux qui portent sur les robots et sur leur éthique, mais aussi pour faire des déclarations fracassantes, comme celles de Ray Kurzweil ou d’autres, qui annoncent l’advenue de la Singularité technologique et, avec elle, la fin de l’humanité que nous connaissons.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires