En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Sous le soleil exactement

Comment Alain Juppé prévoit d'occuper son été pour contrer les cartes postales que Nicolas Sarkozy pourrait bien envoyer aux Français depuis le Cap Nègre

Publié le 24 juin 2016
Un voyage dans le Pacifique, quelques rencontres avec des personnalités étrangères, Alain Juppé tente d'organiser son été pour faire face à Nicolas Sarkozy qui depuis le Cap Nègre ne va cesser d'envoyer des cartes postales aux Français.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un voyage dans le Pacifique, quelques rencontres avec des personnalités étrangères, Alain Juppé tente d'organiser son été pour faire face à Nicolas Sarkozy qui depuis le Cap Nègre ne va cesser d'envoyer des cartes postales aux Français.

Le sable et les flots bleus sont les ennemis de la politique. Les socialistes le savent bien. En 2011, ils ont rongé leur frein deux mois durant. Impossible de faire campagne au creux de l'été. Alors que les chaines d'infos repassent en boucle la météo des plages, que les journaux quotidiens tournent au ralenti et que les Français ont la tête confortablement calée dans un transat, les candidats à la primaire ont bien du mal à se faire entendre. François Hollande avait même décidé, durant une quinzaine de jours, de faire du tourisme, sans presque un seul journaliste à ses trousses.

Forts de cette leçon, Les Républicains ont décidé que la date limite de dépôt des candidatures serait en septembre. Une sage précaution si la campagne n'avait déjà commencée depuis longtemps. La plupart des impétrants sillonnent la France depuis des semaines, et Nicolas Sarkozy lui même, qui c'est longtemps cantonné à son rôle de président des LR, trépigne. L'été sera donc politique ce qui n'arrange pas Alain Juppé. Tout d'abord, le maire de Bordeaux, qui mène campagne depuis plus d'un an, aurait bien besoin d'un temps mort. D'un peu de répit afin de reprendre des forces avant le sprint final. "Il faut qu'il se repose, qu'il se détende", reconnait l'un de ses soutiens.

Mais pas question pourtant d'abandonner le terrain à Nicolas Sarkozy qui, pour sa part, sera à coup sur, omniprésent. Occuper la presse people est l'un de ses points fort, on l'a vu depuis 2012, chaque été est l'occasion d'un clin d'œil, d'une carte postale envoyée aux Français depuis la plage du Cap Nègre. Alain Juppé, lui, n'a pas cette force-là. Pas de Cap Nègre à vendre, ni d'épouse mannequin. Pas de balades à vélo sur les hauteurs de Bormes-les-Mimosas. Le maire de Bordeaux compensera avec… un voyage dans le Pacifique. Il débutera sa visite par la Nouvelle-Calédonie du 19 juillet au 22 juillet. Il poursuivra avec la Polynésie française du 23 au 26 juillet. De quoi occuper la presse avec quelques photos exotiques, de palmiers et de sable fin. Mais Alain Juppé ne souhaite pas tomber dans le léger. Fin juillet, il sera de retour à Paris pour honorer quelques "rendez-vous importants avec des personnalités étrangères", explique un proche.

Pour le reste, "on improvisera pas mal, on répondra à l'actualité. On sait que Nicolas Sarkozy sera sur tous les sujets avant même BFM, il va falloir que nous soyons extrêmement réactifs", explique un soutien du candidat. Réactif pour récolter le fruit des erreurs de l'ancien président, c'est comme ça que l'entendent les juppeistes. "On n'enlèvera pas le fait que la campagne tournera autour de lui, ça ne sert à rien de changer ça, on n'y arrivera pas. Il impose son opinion, son leadership comme il dit", explique un soutien.

De leur côté, les équipes de Nicolas Sarkozy n'ont pas souhaité dévoiler le programme de leur champion qui aime plus que tout, surprendre ses électeurs et ses concurrents. Mais il y a fort à parier qu'il profite de cette pose estivale pour commencer à renouer avec le terrain. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

07.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mymi
- 23/06/2016 - 14:56
Oui plouplou
Vous avez raison, ce que souligne avecNS et Colette, c'est qu'en tout état de cause l'image qui restera pour les citoyens ne sera pas celle de l'économie d'Outre-mer mais des plages et des cocotiers.
Juppé est non seulement out, mais fatigué et dangereusement porté à ne contrarier personne c'est à dire à ne rien faire.
cloette
- 23/06/2016 - 09:43
@AvecNS
Bien vu !
AvecNS
- 23/06/2016 - 08:54
Juppé a besoin de repos ?
Après un an de campagne et quelques meetings ? C'est une blague ?... ""avant le sprint final" et après la primaire, il va encore se reposer ?... Et il compte gouverner la France ? A-t-il prévu de prendre des vacances comme Hollande après l'élection pour se reposer ? Un roi fainéant bis après son ""papa", tout juste bon à se balader dans le monde - mais pas trop, c'est fatigant à son âge - et à ne surtout rien changer.... Il ne tient pas la distance, Juppé. Il serait temps qu'il le comprenne.