En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Reuters
Sous le soleil exactement
Comment Alain Juppé prévoit d'occuper son été pour contrer les cartes postales que Nicolas Sarkozy pourrait bien envoyer aux Français depuis le Cap Nègre
Publié le 24 juin 2016
Un voyage dans le Pacifique, quelques rencontres avec des personnalités étrangères, Alain Juppé tente d'organiser son été pour faire face à Nicolas Sarkozy qui depuis le Cap Nègre ne va cesser d'envoyer des cartes postales aux Français.
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christelle Bertrand, journaliste politique à Atlantico, suit la vie politique française depuis 1999 pour le quotidien France-Soir, puis pour le magazine VSD, participant à de nombreux déplacements avec Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, François Hollande,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un voyage dans le Pacifique, quelques rencontres avec des personnalités étrangères, Alain Juppé tente d'organiser son été pour faire face à Nicolas Sarkozy qui depuis le Cap Nègre ne va cesser d'envoyer des cartes postales aux Français.

Le sable et les flots bleus sont les ennemis de la politique. Les socialistes le savent bien. En 2011, ils ont rongé leur frein deux mois durant. Impossible de faire campagne au creux de l'été. Alors que les chaines d'infos repassent en boucle la météo des plages, que les journaux quotidiens tournent au ralenti et que les Français ont la tête confortablement calée dans un transat, les candidats à la primaire ont bien du mal à se faire entendre. François Hollande avait même décidé, durant une quinzaine de jours, de faire du tourisme, sans presque un seul journaliste à ses trousses.

Forts de cette leçon, Les Républicains ont décidé que la date limite de dépôt des candidatures serait en septembre. Une sage précaution si la campagne n'avait déjà commencée depuis longtemps. La plupart des impétrants sillonnent la France depuis des semaines, et Nicolas Sarkozy lui même, qui c'est longtemps cantonné à son rôle de président des LR, trépigne. L'été sera donc politique ce qui n'arrange pas Alain Juppé. Tout d'abord, le maire de Bordeaux, qui mène campagne depuis plus d'un an, aurait bien besoin d'un temps mort. D'un peu de répit afin de reprendre des forces avant le sprint final. "Il faut qu'il se repose, qu'il se détende", reconnait l'un de ses soutiens.

Mais pas question pourtant d'abandonner le terrain à Nicolas Sarkozy qui, pour sa part, sera à coup sur, omniprésent. Occuper la presse people est l'un de ses points fort, on l'a vu depuis 2012, chaque été est l'occasion d'un clin d'œil, d'une carte postale envoyée aux Français depuis la plage du Cap Nègre. Alain Juppé, lui, n'a pas cette force-là. Pas de Cap Nègre à vendre, ni d'épouse mannequin. Pas de balades à vélo sur les hauteurs de Bormes-les-Mimosas. Le maire de Bordeaux compensera avec… un voyage dans le Pacifique. Il débutera sa visite par la Nouvelle-Calédonie du 19 juillet au 22 juillet. Il poursuivra avec la Polynésie française du 23 au 26 juillet. De quoi occuper la presse avec quelques photos exotiques, de palmiers et de sable fin. Mais Alain Juppé ne souhaite pas tomber dans le léger. Fin juillet, il sera de retour à Paris pour honorer quelques "rendez-vous importants avec des personnalités étrangères", explique un proche.

Pour le reste, "on improvisera pas mal, on répondra à l'actualité. On sait que Nicolas Sarkozy sera sur tous les sujets avant même BFM, il va falloir que nous soyons extrêmement réactifs", explique un soutien du candidat. Réactif pour récolter le fruit des erreurs de l'ancien président, c'est comme ça que l'entendent les juppeistes. "On n'enlèvera pas le fait que la campagne tournera autour de lui, ça ne sert à rien de changer ça, on n'y arrivera pas. Il impose son opinion, son leadership comme il dit", explique un soutien.

De leur côté, les équipes de Nicolas Sarkozy n'ont pas souhaité dévoiler le programme de leur champion qui aime plus que tout, surprendre ses électeurs et ses concurrents. Mais il y a fort à parier qu'il profite de cette pose estivale pour commencer à renouer avec le terrain. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
04.
A l’insu de son plein gré : le « nouveau monde » finira-t-il par faire basculer la France dans une nouvelle culture démocratique « grâce » à ses vieux travers ?
05.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
06.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
07.
Vous ne croyez pas au choc des civilisations ? Intéressez vous alors au sort de l'iranienne Nasrin Sotoudeh!
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
mymi
- 23/06/2016 - 14:56
Oui plouplou
Vous avez raison, ce que souligne avecNS et Colette, c'est qu'en tout état de cause l'image qui restera pour les citoyens ne sera pas celle de l'économie d'Outre-mer mais des plages et des cocotiers.
Juppé est non seulement out, mais fatigué et dangereusement porté à ne contrarier personne c'est à dire à ne rien faire.
cloette
- 23/06/2016 - 09:43
@AvecNS
Bien vu !
AvecNS
- 23/06/2016 - 08:54
Juppé a besoin de repos ?
Après un an de campagne et quelques meetings ? C'est une blague ?... ""avant le sprint final" et après la primaire, il va encore se reposer ?... Et il compte gouverner la France ? A-t-il prévu de prendre des vacances comme Hollande après l'élection pour se reposer ? Un roi fainéant bis après son ""papa", tout juste bon à se balader dans le monde - mais pas trop, c'est fatigant à son âge - et à ne surtout rien changer.... Il ne tient pas la distance, Juppé. Il serait temps qu'il le comprenne.