En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 12 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 12 heures 46 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 13 heures 12 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 14 heures 41 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 15 heures 52 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 17 heures 43 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 19 heures 6 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 20 heures 20 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros
il y a 21 heures 18 min
décryptage > Education
la vie devant soi

Non, la réussite professionnelle ne s'obtient pas (uniquement) via un parcours scolaire en ligne droite

il y a 22 heures 18 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 13 heures 10 sec
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 14 heures 10 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 15 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 16 heures 36 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 18 heures 23 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 20 heures 3 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 21 heures 4 min
décryptage > Europe
Epreuve de force

Quel budget pour l’Europe post Brexit ? Petit diagnostic de l’état de l‘Union

il y a 21 heures 35 min
décryptage > Economie
Might makes right

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

il y a 22 heures 35 min
© wikipédia
Aux Etats-Unis, environ 1/4 des hôpitaux possèdent le plus célèbre des robots chirurgiens, le robot Da Vinci (commercialisation débutée en 2000).
© wikipédia
Aux Etats-Unis, environ 1/4 des hôpitaux possèdent le plus célèbre des robots chirurgiens, le robot Da Vinci (commercialisation débutée en 2000).
Ex machina

Da Vinci, Rosa, STAR : ces nouveaux "robots chirurgiens" qui pourraient bientôt vous opérer mieux qu’un humain

Publié le 17 juin 2016
Selon de nombreux chercheurs et chirurgiens, l'utilisation de robots autonomes ou semi-autonomes dans des opérations de chirurgie, comme le robot américain STAR (Smart Tissue Autonomous Robot), permettrait d'obtenir de meilleurs résultats sur les patients. Si les résultats sont positifs et promettent de grandes avancées dans le domaine, un robot chirurgien effectuant une opération de manière autonome n'est cependant pas pour tout de suite.
Franck Latxague est un spécialiste de la robotique et de l’intelligence artificielle. Il est le co-fondateur du site humanoides.fr qui est un site d’information et de veille sur l’actualité dans les secteurs de la robotique, des drones et de l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Latxague
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Franck Latxague est un spécialiste de la robotique et de l’intelligence artificielle. Il est le co-fondateur du site humanoides.fr qui est un site d’information et de veille sur l’actualité dans les secteurs de la robotique, des drones et de l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon de nombreux chercheurs et chirurgiens, l'utilisation de robots autonomes ou semi-autonomes dans des opérations de chirurgie, comme le robot américain STAR (Smart Tissue Autonomous Robot), permettrait d'obtenir de meilleurs résultats sur les patients. Si les résultats sont positifs et promettent de grandes avancées dans le domaine, un robot chirurgien effectuant une opération de manière autonome n'est cependant pas pour tout de suite.

Atlantico : Selon de nombreux chercheurs et chirurgiens, l'utilisation de robots autonomes ou semi-autonomes dans des opérations de chirurgie, comme le STAR (Smart Tissue Autonomous Robot), permettrait d'obtenir de meilleurs résultats sur les patients. Quelle est la place actuelle de la robotique dans le milieu de la chirurgie ? Les résultats concernant leur utilisation sont-ils positifs et permettent-ils d'envisager des applications plus larges dans ce domaine ? Lesquelles ?

Franck Latxague : Aujourd’hui, l’arrivée de la robotique dans les hôpitaux est encore à ses débuts, comme dans la plupart des métiers du secteur tertiaire. L’achat d’un robot par un hôpital est généralement suivi d’un communiqué de presse de l’hôpital, ce qui montre son caractère exceptionnel. Pour avoir quelques chiffres en tête : Medtech, fabricant français de robots chirurgicaux, vient de franchir en mai dernier le cap de la 100ème chirurgie effectuée par l'un de ses robots. Aux Etats-Unis, environ 1/4 des hôpitaux possèdent le plus célèbre des robots chirurgiens, le robot Da Vinci (commercialisation débutée en 2000). Pour finir, le marché de la robotique chirurgicale représentait $3,2 milliards en 2014 et devrait peser $20 milliards en 2021, selon un rapport publié par WinterGreen Research en avril 2015. Les résultats sont très positifs : une étude rétrospective sur les 14 dernières années faite à partir des données recueillies par la FDA (Food and Drug Administration) recensait (seulement) 114 décès de personnes ayant subi une opération chirurgicale assistée par un robot.

En comptant que 1,7 million de patients ont été opérés pendant cette période, cela reste un faible pourcentage. De plus, dans cette étude, rien ne pouvait incriminer le robot directement. Elargissons un peu le sujet pour parler d’autres types de robots qui sont en train de s’introduire dans les hôpitaux : transport de matériel divers comme les robots Vecna au CHU de Nantes, distribution de médicaments comme le robot HOSPI-R de Panasonic (conçu en 2004 au Japon et qui vient tout juste maintenant de recevoir l’approbation des autorités sanitaires japonaises), et plus récemment, la volonté d’un hôpital situé dans le Massachusetts de s’appuyer sur le deep learning et le big data pour la prise de décision de ses médecins.

Quoiqu’il en soit, le processus est long car la réglementation est stricte et les machines doivent se plier à un grand nombre de normes de sécurité aussi bien électroniques que sanitaires (voir l’International Safety Organisation, normes ISO 13482). Quant au robot STAR qui a fait pas mal de bruit, il est en réalité un cas exceptionnel, qui n’a d’ailleurs pas intégré d’hôpital. Il ne s’agit que d’un prototype qui a opéré sous la supervision de ses créateurs et en aucun cas de façon autonome.

Pourquoi parle-t-on de robot "semi-autonome" ? Dans quelle mesure un tel robot peut-il s'avérer plus efficace ou plus précis qu'un chirurgien ?

Les robots seront tout simplement plus efficaces qu’un chirurgien dans la mesure où ils ne subissent pas les effets de la fatigue, du tremblement, voire de l’impatience qui caractérisent n’importe quel être humain.

Aujourd’hui, la dernière marche à franchir pour les robots-chirurgiens est celle de la faculté à manipuler plusieurs types d’instruments. Toujours est-il qu’il y aura nécessairement un chirurgien humain derrière le robot pour superviser le tout. Pour le cas de STAR, non seulement un chirurgien est intervenu a priori pour écrire le protocole de l’opération, mais il est également intervenu ici et là au cours de l’intervention, le robot n’étant finalement qu’un vulgaire instrument au même titre qu’un scalpel.

Le robot Star (Smart Tissue Autonomous Robot) a connu un grand succès lors d'opérations sur des tissus mous. Un robot pourra-t-il à terme remplacer un chirurgien de manière totalement autonome ? Quelles sont les limites de ce procédé ?

Les limites des robots en termes de précision ne devraient pas tarder à tomber. Pour ce qui est de leur complète autonomie, il n’est pas sûr que ce soit ce que cherchent les roboticiens ou les professionnels de santé. Maintenant, il y aura inévitablement une barrière culturelle et juridique à franchir. Préférerons-nous être opérés par un homme ou une machine ? Aurons-nous la possibilité de choisir ? Est-ce que ce sera le chirurgien, le robot ou le constructeur de la machine qui sera tenu pour responsable en cas de blessure ou de défaillance ? Ce type de débats animent déjà la communauté scientifique et entrepreneuriale aux États-Unis, favorisés par l’essor des véhicules autonomes qui posent des questions de responsabilité juridique.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

06.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

05.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

06.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires