En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 6 heures 32 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 10 heures 51 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 12 heures 17 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 13 heures 31 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 13 heures 44 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 14 heures 33 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 14 heures 54 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 20 heures 24 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 1 jour 2 heures
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 9 heures 25 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 11 heures 46 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 13 heures 12 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 13 heures 37 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 13 heures 52 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 15 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 20 heures 47 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 1 jour 3 heures
Hello Home

Cette autre vague de migrants (riches) dont vous n’avez probablement pas entendu parler

Publié le 15 juin 2016
Dans une région du Latium, en Italie, des descendants d'émigrés reviennent s'installer après avoir fait fortune à l'étranger.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une région du Latium, en Italie, des descendants d'émigrés reviennent s'installer après avoir fait fortune à l'étranger.

Les migrants font rarement les gros titres – et ceux-là, encore moins –. Un reporter du magazine Ozy a découvert dans un village du Latium, en Italie, le remède à l'exode rural : la campagne est réinvestie par les descendants d'émigrés, qui reviennent à la terre de leurs aïeux avec les poches remplies et le souhait de redonner à leur patrie sa beauté originelle.

La Ciociarie est une région du Latium dont la frontière n'est pas très claire, mais qui entoure le mont Cassin. Elle tire son nom des ciocie, ces sandales de cuir usées qu'ont chaussé les bergers locaux pendant des siècles. La richesse de son folklore en fait une terre d'ancrage pour ceux qui y vivent, lesquels se désolent du délabrement de leurs villages

Ci-dessous : Ciociara, tableau du peintre espagnol Enrique Simonet, 1889. Exemple parmi d'autres du vieux charme de la région.

Pour la Ciociarie, il semblerait que le salut vienne d'ailleurs. Depuis quelques années, un certain nombre de petits-fils et d'arrière-petits-fils d'émigrés reviennent s'installer, et rendent de l'activité à l'une des régions les plus pauvres du pays.

À la fin de la Seconde Guerre Mondiale, en effet, l'Italie a connu une importante vague d'émigration, puisque le pays était le seul de ses voisins à n'avoir pas encore achevé sa transition démographique, et que la guerre l'avait laissé exsangue. Aidés ou non par le gouvernement, plusieurs millions de jeunes Italiens sont partis faire fortune en Europe ou aux Etats-Unis, séduits par le rêve américain qu'illustraient les GI. Outre-Atlantique, on compte aujourd'hui plus de 17 millions d'Italiens, soit presque un tiers de la population transalpine.

Et parmi ces self-made men improvisés, un certain nombre ressentent aujourd'hui l'appel du retour à la terre. En Ciociarie, ils contribuent depuis plusieurs années à la rénovation de l'économie locale en retapant d'anciennes fermes, en restaurant des châteaux médiévaux, en soutenant l'artisanat culinaire et en promouvant les spécialités de cette région du Latium : le fromage de brebis dit pecorino, le lard de porc noir et la ricotta de brebis.

Tous n'ont pourtant pas le bon goût des Anciens. Aux alentours du petit hameau de Casalaticco, sortent aussi du sol des villas victoriennes aux colonnes toutes blanches, qui jouxtent les vieux ponts et les arches Renaissance. De même à Settefrati, à Picinisco. À Borgo i Ciacca, le hameau entier a été racheté par Cesidio Di Ciacca, avocat écossais descendant d'Italiens. Les vignes renaissent, l'Atina reprend ses droits, les oliveraies prolifèrent.

Ces retours, semble-t-il, sont bien acceptés par la population locale. L'ancrage familial y est pour beaucoup, bien entendu. Mais c'est aussi parce que la Ciociarie possède une place de choix dans le cœur des Latins, que son délabrement afflige. Ses souffrances sont déjà trop connues : le grand écrivain Alberto Moravia, mais aussi le cinéaste Vittorio De Sica, dans un film joué par Sophia Loren et Jean-Paul Belmondo, ont documenté les viols de masse perpétrés dans les villages par le corps expéditionnaire français en 1944.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires