En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

05.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

06.

Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"

07.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

06.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
décryptage > France
Séparatisme

Les impensés de l’attentat terroriste de Conflans

il y a 14 min 48 sec
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : l’Allemagne investit massivement dans un plan de ventilation et la France serait bien inspirée de l’imiter

il y a 50 min 3 sec
pépite vidéo > France
"Réparer la France"
Le général Pierre de Villiers estime "qu'il y a désormais un risque de guerre civile en France"
il y a 1 heure 38 min
décryptage > International
Conflit au Haut-Karabagh

Il faut sauver les Karabaghiotes, pas le groupe de Minsk

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Société
Islam vaincra !

Et Idriss Sihamedi décida d’entrer en guerre contre Gérald Darmanin…

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Education
Education nationale

Hommage à Samuel Paty : Emmanuel Macron dénonce les lâches qui ont livré le professeur aux barbares mais oublie de cibler le "pas-de-vagues"

il y a 3 heures 34 min
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 14 heures 2 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 15 heures 29 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 20 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 22 heures 10 min
décryptage > Politique
A l’Ouest, rien de nouveau

Le terrorisme fait-il encore bouger les lignes chez les électeurs ?

il y a 39 min 12 sec
décryptage > High-tech
Menace incontrôlable en vue ?

Ces deepfakes de photos de (vraies) femmes nues que des bots génèrent à la chaîne

il y a 59 min 34 sec
décryptage > Société
Lutte contre le séparatisme

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

il y a 2 heures 22 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Dissolution des organisations salafistes : le temps des actes

il y a 3 heures 18 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Syndicats et patronat main dans la main pour s’opposer au gouvernement

il y a 3 heures 27 min
pépites > Justice
Terrorisme
Sept personnes mises en examen après l'assassinat de Samuel Paty
il y a 4 heures 19 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 14 heures 46 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 19 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 21 heures 48 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 23 heures 24 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Si l’Amérique veut devenir une Europe comme les autres, son prochain président devra lui permettre de se rapprocher de la Chine

Publié le 12 juin 2016
Où en est l'Amérique en 2016 ? Pourquoi semble-t-elle être prête à basculer dans tous les excès ? L'élection présidentielle annonce-t-elle une nouvelle page de son histoire politique ? L'enjeu de cette campagne sera de déterminer quelle sera la nature de ces changements et quelles seront les conséquences de la victoire d'un camp ou d'un autre. Extrait de "La nouvelle révolution américaine" d'Olivier Piton, aux éditions Plon 2/2
Olivier Piton
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Piton est avocat spécialisé en droit public français, européen et américain. Il a collaboré auprès de trois ambassadeurs de France aux Etats-Unis sur les questions liées aux affaires publiques et aux relations gouvernementales. Il a créé et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Où en est l'Amérique en 2016 ? Pourquoi semble-t-elle être prête à basculer dans tous les excès ? L'élection présidentielle annonce-t-elle une nouvelle page de son histoire politique ? L'enjeu de cette campagne sera de déterminer quelle sera la nature de ces changements et quelles seront les conséquences de la victoire d'un camp ou d'un autre. Extrait de "La nouvelle révolution américaine" d'Olivier Piton, aux éditions Plon 2/2

L’Amérique devient une Europe comme les autres

La présidence de Barack Obama aura consa‑ cré le réajustement des intérêts stratégiques des États-­Unis de l’Europe vers l’Asie. Entre autres défis, les successeurs de Barack Obama devront relever celui de la relation avec la superpuissance chinoise. Ce regard tourné vers l’Asie, sa vitalité et sa croissance explique aussi pourquoi l’Europe n’est plus que la seconde moitié de l’Occident. Paradoxalement, si l’Amérique se rapproche de l’Europe, c’est également parce que cette der‑ nière n’est plus une terre d’enjeu, de conflit ni de conquête. Après la chute du mur de Berlin, le rapprochement Amérique-­Europe était une évidence –  y compris métapolitique  – à plus ou moins long terme ; après la fin de la guerre froide, le nouveau théâtre de tensions se déplace en Asie.

La « banalisation » de l’Amérique, sa pro‑ pension à ne devenir qu’un pays comme les autres, va de pair avec une Europe qui a, de son côté, également perdu ses illusions fondatrices. Lorsque furent jetées les bases de la construc‑ tion européenne, le rêve des pères fondateurs était de « bannir la guerre », de bâtir un sys‑ tème de relations internationales reposant sur la loi, l’équité et le dialogue entre les peuples ; une « diplomatie des grandes conférences », du consensus, de la concorde et du respect des spé‑ cificités de chaque pays. Cette Europe adepte de la norme, pacifiste, mais protégée par le para‑ pluie nucléaire américain, entre brutalement de nouveau dans l’Histoire lors de la chute du mur de Berlin en 1989, qui l’oblige à penser sa rela‑ tion avec les marches de l’Est européen, et même au-­delà, et à s’interroger sur son identité réelle. Elle se trouve littéralement propulsée au cœur de l’Histoire tragique une seconde fois, sous les attaques des djihadistes, d’abord à Madrid en 2004, à Londres en 2005, puis à Paris en 2015. L’incapacité des chancelleries européennes à s’accorder sur le terrorisme, la crise migratoire, y compris européenne, la menace des irréden‑ tismes nationaux, qu’ils soient internes aux pays européens comme en Flandres, en Écosse ou en Catalogne, ou bien externes comme le « Brexit » de la Grande-­Bretagne, explique en grande par‑ tie la frustration des opinions publiques. Celles-­ci sanctionnent l’absence de réponse de leurs diri‑ geants et versent de plus en plus ouvertement, au gré des élections, vers un populisme de gauche ou de droite. Toute la question est, aujourd’hui, de savoir si l’Europe va se résoudre à accepter la violence des tensions internationales et le tra‑ gique de l’Histoire, qu’elle avait si bien su igno‑ rer pendant plus d’un demi-­siècle, et à en tirer les conclusions, par exemple par une législation fixant toujours davantage de limites à la liberté, ou par un réarmement substantiel du continent.

Le mouvement de convergence entamé entre l’Amérique et l’Europe signe la fin de la période universaliste. Le fait nouveau du xxie   siècle est que ni les États-­Unis ni l’Union européenne ne sont désormais en mesure d’adresser un mes‑ sage hérité des Lumières, célébrant la raison, la tempérance, les droits de l’individu. Que cette incapacité soit voulue ou subie, elle clôt une période où l’Europe comme les États-­Unis « par‑ laient » au monde et délivraient un message qui se voulait universel et non pas confiné à l’Occi‑ dent seul. Ce basculement historique ne signifie pas que l’Occident n’a plus de valeurs propres à transmettre ; mais il signifie que transmettre ces valeurs ne va plus de soi, que la supériorité morale et idéologique occidentale a cessé d’être une évidence.

Extrait de "La nouvelle révolution américaine", d'Olivier Piton, aux éditions Plon. Pour acheter cet ouvrage, cliquez ici

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires