En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
décryptage > Terrorisme
Attentats en Allemagne

Le complotisme, moteur d’un terrorisme identitaire pointé du doigt par le FBI

il y a 10 min 2 sec
décryptage > Europe
(in)Stabilité politique

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

il y a 46 min 15 sec
pépite vidéo > Politique
engagement
Rencontre avec le plus jeune maire de France
il y a 14 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition : "Soulages au Louvre" de Pierre Soulages

il y a 14 heures 38 min
pépites > Société
Devoir de mémoire
Enfin un hommage marseillais à Arnaud Beltrame
il y a 15 heures 4 min
décryptage > Terrorisme
Motivations

Dans la tête du tueur de Hanau

il y a 16 heures 33 min
pépites > Santé
Quid du 4ème vol de rapatriés ?
Le point sur les conditions d'accueil des rapatriés français
il y a 17 heures 44 min
light > People
Et madame Griveaux dans tout ça ?
La réaction de la femme de Griveaux
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Santé
Ces maladies qu’une bonne alimentation aide à combattre

Une bonne alimentation augmentera vos chances de guérison

il y a 20 heures 59 min
décryptage > International
loin des mille et une nuits

Le jugement des chercheurs français à Téhéran : un signal politique de la part de l'Iran

il y a 22 heures 12 min
décryptage > Politique
Comme avant

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

il y a 26 min 28 sec
décryptage > Société
Divisions

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

il y a 57 min 20 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 19 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "Trahison" de Harold Pinter : Pour Michel Fau et Harold Pinter

il y a 14 heures 52 min
pépites > Economie
Dans la rue
Baisse des mobilisations contre la réforme des retraites
il y a 16 heures 2 min
pépites > Sport
Dopage
Docteur Mabuse au banc des accusés
il y a 17 heures 12 min
pépite vidéo > Politique
La paille et la poutre
Castaner et la vie privée d'Olivier Faure
il y a 18 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Fusillades à Hanau
Fusillades tragiques en Allemagne
il y a 20 heures 15 min
décryptage > Justice
Célérité pour les uns, lenteur pour les autres

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Politique
Des mots pour ne rien dire

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

il y a 22 heures 56 min
© Reuters
© Reuters
"Peace'n'love"

Deux fois plus de rapports homosexuels déclarés qu’il y a 25 ans : quel impact sur notre connaissance de la construction des orientations sexuelles ?

Publié le 12 juin 2016
Selon une étude de la San Diego university, le nombre de personnes ayant des relations sexuelles avec une personne du même sexe a augmenté significativement (le pourcentage a doublé depuis les années 90) ces dernières années aux Etats-Unis. Une augmentation qui s'explique par une plus grande acceptation de l'homosexualité et une libéralisation des mœurs s'opérant chez les plus jeunes.
Alexis Rapin est psychiatre et sexologue.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Rapin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alexis Rapin est psychiatre et sexologue.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une étude de la San Diego university, le nombre de personnes ayant des relations sexuelles avec une personne du même sexe a augmenté significativement (le pourcentage a doublé depuis les années 90) ces dernières années aux Etats-Unis. Une augmentation qui s'explique par une plus grande acceptation de l'homosexualité et une libéralisation des mœurs s'opérant chez les plus jeunes.

Atlantico : Selon une étude de la San Diego University, le nombre de personnes ayant des relations sexuelles avec une personne du même sexe a augmenté significativement (le pourcentage a doublé depuis les années 90, passant de 4% en moyenne à 8%) ces dernières années aux Etats-Unis. Est-ce également le cas en France ? Comment expliquer cette tendance ?

Alexis Rapin : Cette étude américaine s’inscrit dans la lignée d’une libéralisation des mœurs sur la sexualité constatée aux Etats Unis depuis trois décennies, qui contraste également avec l’émergence d’un fort mouvement de puritanisme porté par le symbole de l’anneau de chasteté chez les jeunes adultes. Cette évolution s’explique notamment par l’arrivée de l’internet, la généralisation de l’accès à la pornographie et l’explosion de cette industrie dans les années 90. Par ailleurs, l’avancée récente des droits LGBT aux Etats Unis, a fait émerger un regard différent de la société sur les minorités sexuelles. Le recul de ferveur religieuse y joue également un rôle, la religion ne jouant plus son rôle de garant unique des bonnes mœurs.

En France, assez peu de données sont accessibles sur la sexualité des français. Cependant là aussi, on constate une évolution des chiffres avec le temps comparativement à des enquêtes plus anciennes. Les enquêtes françaises les plus récentes sont celles de l’enquête dite de "Contexte de la sexualité en France" (publié en 2008) faite auprès de 12 000 personnes âgées de 18 à 69 ans entre septembre 2005 et mars 2006 et celle de l’Ifop réalisé en 2014 pour le journal Marianne sur un échantillon de 9850 personnes. Il s’agit respectivement de la troisième et quatrième enquête quantitative sur les comportements sexuels des français après celle dirigée en 1970 par Pierre Simon (2625 personnes interrogées) et l’enquête ACSF (Analyse des comportements sexuels en France, 1992) qui portait sur 20 000 personnes. L’enquête CSF renoue avec la perspective proposée par Kinsey en 1954 en invitant les personnes interrogées à situer leur sexualité sur un gradient allant de l’hétérosexualité exclusive à l’homosexualité. 4 % des hommes comme des femmes déclarent avoir déjà eu des pratiques sexuelles avec un partenaire du même sexe, ce qui témoigne d’une nette augmentation des déclarations féminines par rapport à l’enquête ACSF. L’évolution des mentalités sur la sexualité explique en partie cette augmentation. Ces chiffres restent stables depuis 2006.

L’étude de l’Ifop en 2014 a montré que 3 % des personnes interrogées se considéraient comme homosexuels (5% des hommes, 1% des femmes), et 3% comme bisexuels (4% des hommes, 2% des femmes). Pour l’anecdote, on y apprend par ailleurs que plus d’un Français sur deux (51%) a testé la sodomie et 50% ont déjà eu un "one shot" (une relation sexuelle sans lendemain). 15% ont également tenté un plan à trois, 13% une aventure homosexuelle, 11% une relation avec une prostituée et 37% ont déjà eu une partie de sexe avec quelqu’un…  Alors qu’ils étaient en couple (45% des hommes, 29% des femmes).

Comment faire la part des choses entre ces différents facteurs ? Si l'on peut supposer que l'augmentation de relations entre personnes du même sexe est due à un phénomène d'acceptation globale de la population, peut on également identifier d'autres causes ? 

Evidemment la généralisation de la sexualité dans notre quotidien a une influence sur la représentation que l’on peut avoir de nos conduites sexuelles, cependant les pratiques dans la réalité ne se modifient pas avec le temps ni les époques. Leur visibilité est simplement plus grande de nos jours. Les moyens de communications sont omniprésents dans nos vies, l’accès à l’information étant très facile. L’image de la sexualité est partout, dans nos publicités, la mode, le cinéma ou les séries télévisées. Les messages diffusés ont valeurs idéologiques et se veulent les témoins de notre société actuelle. Il faut cependant reconnaître l’impact positif que peuvent avoir certains média pour aborder des sujets tabous et l’influence que cela peut avoir sur nos adolescents en pleine construction de leur identité sexuelle. L’homosexualité ou la bisexualité y est de plus en plus visible et plus admise. (SKINS, LWORLD). Même certains superhéros s’y mettraient !

La visibilité de l’homosexualité dans le monde du sport à haut niveau ainsi que l’évolution du droit des LGBT ("mariage pour tous"en mai 2013) contribuent également à une meilleure perception et acception de celle-ci. Sur le plan épidémiologique, l’étude CSF de 2008 confirme les facteurs à l’origine des évolutions actuelles et donne quelques éléments de réponse supplémentaires. Les taux de personnes ayant des relations sexuelles avec une personne du même sexe auraient surtout augmenté chez les jeunes et les diplômés. Les personnes qui avaient déclaré avoir eu des pratiques homosexuelles dans les douze derniers mois avaient des répertoires sexuels plus diversifiés que les autres : elles avaient débuté leur vie sexuelle plus jeunes, avaient davantage de partenaires sexuels, avaient une fréquence plus élevée de rapports sexuels et des pratiques plus diversifiées, elles vivaient également moins souvent en couple. La tolérance sociale à l’égard de l’homo ou de la bisexualité s’accroît également avec le niveau d’études et reste, quel que soit l’âge, plus marquée chez les femmes que chez les hommes. 

Que nous apprend cette évolution des facteurs qui déterminent nos orientations sexuelles ? Et notamment de l'importance respective de la biologie et de l'environnement social ou culturel ?

L’orientation sexuelle n’est pas quelque chose qui relève de la transmission héréditaire ou qui est de l’ordre de l’acquis, que ce soit du domaine éducatif, social ou culturel. Il n’existe aucun substrat biologique qui pourrait démontrer, et notamment pour l’homosexualité, qu’il existe un lien avec une anomalie quelconque biologique ou génétique et une orientation sexuelle particulière. De plus, l’orientation sexuelle chez l’Homme se situe sur un continuum entre homosexualité exclusive à hétérosexualité exclusive. Tout peut se rencontrer dans la nature. Quant à l’influence de l’environnement, malgré les vastes transformations sociales, démographiques et culturelles qui ont eu lieu en Occident depuis la seconde guerre mondiale, les chiffres de l’homosexualité (pour ne citer qu’elle) sont restés les mêmes. Cela suggère donc qu’il y a dans l’orientation sexuelle quelque chose d’irréductible qui est indépendant du contexte historique et social. Et cela s’oppose également à l’argument du choix individuel de l’orientation sexuelle. Vous ne vous posez pas la question de savoir pourquoi vous aimez plus la glace au chocolat plutôt que celle à la vanille ?!

Ainsi, l’apparente évolution des pratiques sexuelles n’est qu’un corolaire d’une meilleure visibilité. Rien de plus.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La réaction de la femme de Griveaux

02.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

03.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

04.

Pénurie en vue : le coronavirus menace la production mondiale d’antibiotiques

05.

Macron cherche, dit-il, un plan pour lutter contre le "séparatisme islamique". Qu'il commence donc par le nommer comme il se doit !

06.

Hausse des salaires et niveau d’emploi record outre-Manche : la France en manque de recette britannique ?

07.

Selon que vous serez misérable ou puissant, la justice française se mobilisera ou pas

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Politique arabe : pourquoi la France n’est plus écoutée au Moyen-Orient depuis la fin de la guerre d'Algérie

05.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

06.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

03.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

04.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

05.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 11/06/2016 - 20:57
En clair
De la persécution on est passé à l'acceptation quand on n'en fait pas la promotion... De cette déviance sociale.
Paul Emiste
- 11/06/2016 - 20:41
Ouaip...
Chez eux ils font ce qu´ils veulent, mais on ne touche pas à la famille!
cloette
- 11/06/2016 - 10:10
Comme en politique
Les sondages les chiffres qui influencent .... Mais que veulent ils exactement ?