En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

07.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 30 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 9 heures 44 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 14 heures 55 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 15 heures 38 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 16 heures 12 min
décryptage > Culture
Check news

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Science
Art préhistorique

La première œuvre figurative de l’histoire vient d’être découverte. Elle date d’il y a 44 000 ans

il y a 18 heures 10 min
décryptage > Europe
Brexit

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

il y a 19 heures 45 min
décryptage > Politique
La grande illusion

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

il y a 20 heures 20 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 6 heures 48 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 10 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 14 heures 31 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 15 heures 15 min
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 15 heures 52 min
pépites > France
Agression
Un homme qui menaçait des policiers avec une arme blanche a été "neutralisé" à la Défense
il y a 16 heures 56 min
décryptage > International
Vote

Elections algériennes : manifestations et abstention record, le peuple algérien plus déterminé que jamais à en finir avec les années Bouteflika

il y a 17 heures 42 min
décryptage > Santé
Activité physique

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

il y a 19 heures 1 min
décryptage > France
Clownerie généralisée

Retraites : le jeu des 7 erreurs

il y a 19 heures 59 min
pépites > People
Urgence
Patrick Balkany hospitalisé pour d'importantes douleurs au dos
il y a 1 jour 13 heures
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Beaucoup plus cabotin que Gabin : quand Jean-Paul Belmondo se souvient d'Antoine Blondin sur le tournage d'un “Singe en hiver”

Publié le 05 juin 2016
À l’occasion du 25ème anniversaire de sa disparition, le 7 juin prochain, Jean Cormier, journaliste et proche d’Antoine Blondin, avec Symbad de Lassus, le petit-fils de l'écrivain, ainsi que de nombreux témoignages (Bernard Pivot, Raymond Poulidor, Jean-Paul Belmondo…) rendent hommage à l’un des plus grands chroniqueurs sportifs et l’auteur du cultissime "Singe en hiver". Extrait de "Blondin", de Jean Cormier et Symbad de Lassus, aux éditions du Rocher 2/2
Symbad de Lassus est le petit-fils d'Antoine Blondin.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Cormier est journaliste et un de proches d'Antoine Blondin depuis le début des années soixante. Compère des dernières années de sa vie (il a écrit Alcools de Nuit, avec lui et Roger Bastide), Jean Cormier ne lâche pas le flambeau.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Symbad de Lassus
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Symbad de Lassus est le petit-fils d'Antoine Blondin.
Voir la bio
Jean Cormier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Cormier est journaliste et un de proches d'Antoine Blondin depuis le début des années soixante. Compère des dernières années de sa vie (il a écrit Alcools de Nuit, avec lui et Roger Bastide), Jean Cormier ne lâche pas le flambeau.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À l’occasion du 25ème anniversaire de sa disparition, le 7 juin prochain, Jean Cormier, journaliste et proche d’Antoine Blondin, avec Symbad de Lassus, le petit-fils de l'écrivain, ainsi que de nombreux témoignages (Bernard Pivot, Raymond Poulidor, Jean-Paul Belmondo…) rendent hommage à l’un des plus grands chroniqueurs sportifs et l’auteur du cultissime "Singe en hiver". Extrait de "Blondin", de Jean Cormier et Symbad de Lassus, aux éditions du Rocher 2/2

Jean-Paul Belmondo, un fidèle ami parmi les fidèles

Jean-Paul Belmondo fait partie des inconditionnels d’Antoine. Il nous l’a confirmé, il n’y a pas si longtemps, à la terrasse d’un café, en plein soleil, derrière l’Assemblée nationale, en compagnie de Jean Rochefort. « Ah, Antoine, quelle merveille, quel talent, quel personnage !... » Jean-Paul fait partie du paysage de Saint-Germain-des-Prés depuis À bout de souffle, et même avant. Hier au restaurant l’Échaudé, avec Ferré, Antoine, Carlos, Fernand Raynaud… Aujourd’hui au Comptoir, à l’Odéon, chez son pote Yves Camdeborde, avec toujours le même sourire, large et généreux…

Antoine aurait pu jouer son propre rôle

Un acteur, c’est le présent. La postérité est aux savants, aux philosophes, peintres, sculpteurs, musiciens, écrivains. Par nature, je vis intensément au présent, mais cela n’empêche pas les souvenirs et Un singe en hiver restera l’un de mes meilleurs souvenirs d’acteur. D’abord, tourner pour la première fois (ce devait être, hélas ! aussi la dernière) avec Jean Gabin, c’était pour moi un honneur fou. Gabin, d’autre part, était un homme très simple, qui me prit tout de suite en amitié. Nous nous sommes bien vite découvert des goûts communs, notamment la même passion pour la boxe, le football et le cyclisme. Également l’amour des bons vins et des fêtes gastronomiques. 

Jean Gabin, c’est un monument du cinéma de mon enfance et de mon adolescence ; je l’admirais éperdument, ce qui ne veut pas dire que je cherchais à le copier. Mon modèle, c’était plutôt Jules Berry, qui dépassait le naturel pour reconstituer une autre réalité dans l’excessif. Ses effets de manchettes, par exemple, me ravissaient. Jean Gabin, lui, jouait sobre…  même dans les scènes d’ivresse. Si je devais me définir, je dirais que j’ai un jeu un peu plus « méditerranéen » que ne l’était le sien. Gabin-Belmondo, c’est Henri Verneuil qui avait permis cette rencontre. Il s’est rarement trompé dans sa carrière, mais avec Un singe en hiver il avait vraiment tapé dans le mille.

Les rencontres, dans le cinéma, cela compte énormément, mais il ne faut pas qu’il y ait une antinomie qui entraîne le déséquilibre. Un singe en hiver offrait un rôle pile pour Gabin et un rôle pile pour moi. Dans une course de six jours, on aurait écrit que nous formions une équipe très complémentaire.

Mais l’autre rencontre encore plus heureuse, alors que cela ne paraissait pas tellement évident au départ, ce fut celle de Michel Audiard avec Antoine Blondin. Le roman est sans doute celui dans lequel Antoine s’est le mieux mis en scène, si je puis dire, et Audiard s’en est merveilleusement imprégné. Antoine a un style d’écrivain d’une incomparable pureté, mais je ne suis pas sûr (qu’il me pardonne !) qu’il aurait su mettre son roman en dialogues aussi magistralement que ne l’a fait Audiard. Michel a certes « piqué » beaucoup de répliques dans le livre, mais il a eu l’art de les sélectionner et de les faire vivre. 

Je crois que très longtemps Antoine a craint que son roman ne soit trahi à l’écran. Malgré les invitations répétées d’Henri Verneuil, il n’est jamais venu au studio. Il me semble me souvenir qu’il est venu une ou deux fois quand nous tournions à Deauville, mais en ami bien plus qu’en auteur. Finalement, il a rendu hommage au travail de Michel Audiard et ce fut le départ d’une longue amitié entre eux.

À cette époque, je n’avais pas encore les soucis et responsabilités du producteur, et les scripts m’arrivaient tout faits. Celui d’Un singe en hiver m’a tout de suite emballé. J’arrivais le matin au studio heureux d’avoir à dire ces dialogues. Sur le papier déjà, le rôle de Blondin, pardon, de Gabriel Fouquet, était visuel, ses tics suffisamment écrits, il n’était nul besoin, pour l’interpréter, d’en rajouter. Le plus beau compliment qui m’ait été adressé, sous la plume de Claude Mauriac, c’est « d’avoir recréé plus encore Antoine Blondin auteur du roman que Gabriel Fouquet son héros ».

Je voudrais dire, là encore, que je n’ai pas essayé de copier Antoine (ou Fouquet, on ne sait plus !) mais sans doute, inconsciemment, ai-je été influencé par ses attitudes et son comportement. Car j’ai connu Antoine bien avant le film, à la belle époque de Saint-Germain-des-Prés. En sortant du théâtre où je jouais (modestement) La mégère apprivoisée puis Oscar, je fréquentais L’échaudé dont Leduc, le patron, était un sacré personnage. Parmi les autres habitués se rencontraient Fernand Raynaud, qui peaufinait ses sketches au ballon de rouge ; Jean-Marie Rivière, qui n’avait pas encore adopté son fameux gibus ; Albert Vidalie et Antoine Blondin, les deux plus turbulents de la bande. Tout ce joli monde partait ensuite finir la nuit au Bar-Bac.

Alors que nous étions plusieurs comédiens de profession, c’était…  Antoine qui faisait le spectacle. Tour à tour désinvolte, ombrageux, fantaisiste, fraternel, ironique pour finir… souvent querelleur.

Il s’en prenait alors régulièrement et exclusivement aux plus grands et gros gaillards de l’assemblée. Il me semble que Jean Cormier l’a fort bien décrit : « Il allume des mèches pour meubler sa vie car il a horreur du vide. »

C’est tout à fait cela, mais ce qui m’a toujours beaucoup frappé chez Antoine, c’est qu’il gardait même dans les moments où il était le plus…  chaud, une grande lucidité sur les choses et les gens. Et je crois que c’est en cela que réside la grâce de Blondin.

Pour conclure, ma chance dans Un singe en hiver, c’est que Verneuil n’a pas pensé à Antoine Blondin pour tenir le rôle de Gabriel Fouquet. Antoine ne dit-il pas de lui-même, avec une lucidité désespérée : « La mélancolie, c’est une façon de voir double. Il arrive que l’on vive sur deux plans quand on boit : il y a soi-même et il y a le personnage qu’on joue. »

Jean-Paul

Extrait de Blondin, de Jean Cormier et Symbad de Lassus, publié aux éditions du Rocher, juin 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

06.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

07.

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : les bénéfices économiques de la réforme auront de la peine à compenser son lourd coût politique de long terme

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires