En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
O tempora, o mores

Pourquoi les pénis des statues grecques sont-ils si petits ?

Publié le 19 juin 2016
C'était un idéal esthétique.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'était un idéal esthétique.

Ne mentez pas. Vous vous êtes forcément posé la question. Les statues grecques, que nous avons tous vues, représentent une forme d'idéal masculin. Et si beaucoup aspirent à la perfection des corps des dieux grecs, il y a souvent un attribut qui ressemble moins à l'idée que certains peuvent se faire aujourd'hui de la perfection.

En Grèce antique, la nudité masculine était loin d'être un tabou : au contraire, elle était célébrée. Les athlètes s'entraînaient et concourraient nus, et les Grecs allaient nus à la guerre, fiers d'arborer leurs attributs (et leur courage de les laisser sans protection), comme le rappelle Cecil Adams, du site The Straight Dope. Le fait d'être gêné d'avoir à se mettre nu pour jouer à un sport était considéré comme un manque de masculinité et une forme de barbarisme. 

Il n'y avait également pas beaucoup de tabous autour de la chose. Les archéologues ont recensé d'innombrables représentations de presque tous les actes sexuels imaginables, et aussi de toutes les formes ou types d'appareils génitaux, y compris ceux grotesquement surdimensionnés. 

Grâce à toutes ces données, on peut se faire une idée relativement précise du point de vue de la culture grecque sur le pénis. Comme l'explique le professeur Kenneth Dover dans son ouvrage Greek Homosexuality, les pénis longs et épais étaient considérés (en tous les cas dans le monde de la haute culture qui produisait l'art grec) comme grotesques ou comiques, et étaient réservés dans les oeuvres d'arts aux satyres, aux créatures semi-humaines, aux vieux hommes laids, et aux barbares. Au contraire, le pénis petit, fin était considéré comme un idéal esthétique. 

Aristophane résume l'idéal physique masculin selon les Grecs, dans sa pièce Les Nuages : "Une poitrine brillante, une peau claire, des épaules larges, une langue retenue, des fesses fortes, et une petite b---." Par conséquent, la Renaissance ayant voulu revenir aux fondamentaux, a également sculpté des statues similaires.

"Pour les Grecs, les pénis petits et en état flacide étaient associés à la modération, qui était une des principales vertus de l'idéal masculin.", explique le professeur Andrew Lear, qui a enseigné l'histoire classique à Harvard, Columbia et New York University, interrogé par le site Quartz.

"L'idéal de l'homme grec était rationnel et intellectuel. [...] Il faisait beaucoup l'amour, mais il n'y avait pas de lien avec la taille de son pénis, et un petit pénis lui permettait de rester froidement logique.", explique Ellen Oredsson, blogueuse en histoire de l'art. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Une suggestion pour Greta Thunberg : et si pour sauver la planète, on guillotinait les riches ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Carlos Ghosn : enfin un ami, Francis Ford Coppola !

06.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

07.

Les épargnants français, bipolaires ?

01.

Espionnage informatique au ministère des Finances

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

04.

Laeticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

05.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

06.

Services secrets turcs : les hommes des basses œuvres du président Erdogan

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

05.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

06.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
C3H5.NO3.3
- 20/06/2016 - 12:42
zebre zele
Est un barbare.
Zèbre Zélé
- 20/06/2016 - 10:53
Barbarisme, vraiment ?
Un barbarisme est une faute de langage, et rien d'autre. Employer ce terme dans sens qu'il n'a jamais eu, cela en dit long sur la culture et la compétence de la personne qui a rédigé cet article...
D'AMATO
- 20/06/2016 - 01:15
C'et vrai....
C'est un gros problème...et d'actualité....pourtant l'été n'est pas commencée ....