En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

02.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

06.

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

07.

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Faut-il défendre le "droit au blasphème" ou la liberté d'expression ?

06.

Les deux risques majeurs du coronavirus : une crise économique mondiale et un séisme géopolitique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Non, la France n'est pas la Thuringe : voilà pourquoi la droite ne PEUT pas s'allier à l'extrême droite !

06.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 4 heures 57 min
light > Sport
Biathlon
Emilien Jacaquelin champion du Monde de poursuite
il y a 5 heures 41 min
pépites > Faits divers
Déboires d'arrière cuisine
Selon le JDD, Pavlenski aurait poignardé deux personnes au Nouvel An de Juan Branco
il y a 6 heures 29 min
pépites > Justice
Conséquences
Affaire Griveaux : Piotr Pavlenski et sa compagne en garde à vue
il y a 8 heures 13 min
décryptage > Economie
Vidéo Betbeze

Bourse, le coronavirus est derrière nous

il y a 8 heures 55 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

il y a 9 heures 44 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment le général de Gaulle a su que la France devait être une République couronnée par les urnes pour pérenniser la grandeur de la Nation

il y a 9 heures 46 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Le choix cornélien de la Manif pour Tous et de la France de Johnny Hallyday : suivre la révolte des classes populaires ou rejoindre l’alliance des bourgeoisies

il y a 9 heures 51 min
décryptage > International
Back to 1962

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

il y a 11 heures 10 min
décryptage > High-tech
Danger sur nos données

Le piratage informatique chinois nous menace, les marchands de données personnelles aussi

il y a 11 heures 47 min
pépites > Politique
Municipales
Agnès Buzyn sera la tête de liste LREM à Paris
il y a 5 heures 32 min
pépite vidéo > Sport
Système D
Confiné à cause du coronavirus, il court un marathon... dans son salon
il y a 6 heures 10 sec
décryptage > Politique
Il a besoin d’une boussole...

Macron se plaît à déplorer « l'affaiblissement de l’Occident ». Mais connaît-il seulement le sens de ces mots?

il y a 7 heures 25 min
décryptage > International
Poker

Les Etats-Unis et "l'art" incertain de la dissuasion nucléaire

il y a 8 heures 39 min
rendez-vous > Culture
Atlantico Lettres
Soif de père
il y a 9 heures 30 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Comment le mauvais traitement médiatique de l’information scientifique pollue le débat sur le glyphosate et menace l’avenir de l’agriculture

il y a 9 heures 45 min
décryptage > France
Entretien avec ...

Gabrielle Cluzel : "Les bourgeois, ce sont les autres"

il y a 9 heures 49 min
décryptage > Culture
Culture

Pessimisme de l’intelligence : Aamin Maalouf, du naufrage du Proche-Orient à celui des civilisation

il y a 10 heures 50 min
décryptage > Economie
Virus éco

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Politique
Nostalgie

Y-a-t-il encore des hommes et femmes politiques armés pour la violence des temps ?

il y a 12 heures 2 min
© Flickr
© Flickr
Moi, avoir faim ! Moi, pas content !

Comme une envie de mordre quand vous avez faim ? Voilà l’hormone qui rend désagréable et impulsif

Publié le 31 mai 2016
La grhéline, connue comme l'hormone de l’appétit, influence le comportement lorsque nous avons faim. Selon une étude suédoise de l'université de Göteborg, celle-ci affecterait notre self-control et notre capacité à prendre des décisions.
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La grhéline, connue comme l'hormone de l’appétit, influence le comportement lorsque nous avons faim. Selon une étude suédoise de l'université de Göteborg, celle-ci affecterait notre self-control et notre capacité à prendre des décisions.

Atlantico : Les études sur la ghréline affirment que cette hormone affecterait notre self-control et notre capacité à prendre des décisions. Comment ?

Catherine Grangeard : La ghréline est connue depuis 1999 comme "l’hormone de la faim". Elle est produite par l’estomac et agit sur l’hypothalamus. La racine "ghre", indoeuropéenne, signifie "grandir", (grow, croître en anglais). C’est un peptide d’origine gastrique qui stimule la sécrétion de l’hormone de croissance. C’est aussi une hormone de régulation de l’appétit, elle déclenche la faim. Elle est donc très utile. Elle pénètre dans l’hippocampe depuis la circulation sanguine et agit sur la mémoire. Ainsi, diminuer la ghréline pour diminuer l’appétit et l’adiposité pourrait être perçue comme LA solution miracle pour lutter contre l’excès de poids. Mais… Un taux particulièrement bas chez des personnes obèses a été constaté et étudié par l’équipe Inserm de l’Unité 1073, dirigée par Pierre Dechelotte.

Le rôle des immunoglobulines s’y est révélé comme essentiel en transportant plus ou moins de ghréline vers le cerveau, là où la stimulation agit. Conclusion : il ne suffit pas de considérer le seul taux de ghréline pour diminuer l’excès de stimulation aboutissant à l’hyperphagie. Des études ont montré que le taux plasmatique s’élève chez des sujets soumis à un jeûne, ce qui est plutôt inattendu. L’étude suggère que la ghréline agit comme une hormone de régulation opposée à la leptine, hormone issue du tissu adipeux qui réprime les centres hypothalamiques de l’appétit. Une autre étude récente suédois, publiée dans Addiction Biology montre qu’inhiber la ghréline diminue l’activité sexuelle. "On savait déjà que la ghréline agit sur le circuit cérébral de la récompense déclenché par les aliments, l’alcool et les drogues" déclare Elisabeth Jerlhag de l’université de Gothenburg. Ce circuit de la récompense occupe un rôle central dans les addictions. Vous voyez, on sait encore peu de choses sur le rôle de la ghréline dans l’organisme.

Quels sont ses effets sur l'organisme et pourquoi nous rend-t-elle désagréable lorsque l'on a faim ?

Puisque vous interrogez une psychanalyste sur la ghréline, vous savez que le corps n’est pas qu’une machine, même merveilleuse ! Depuis des années je travaille le rapport entre le corps et la psyché et inversement, en particulier dans les questions d’obésité. L’interaction entre les messages envoyés au cerveau par les hormones et les messages envoyés au corps par la psyché est particulièrement complexe. Qui plus est ce rapport est singulier. Deux personnes ayant les mêmes dosages biologiques ne vont pas avoir les mêmes comportements, n’est pas ? De même, deux personnes élevées dans la même famille, ayant à peu près la même histoire, n’auront pas non plus exactement un même vécu… 

Quand une stimulation interne se produit, il y a de fortes chances pour qu’une réponse s’en suive… Quand on a faim, l’important est de se nourrir. Donc si des empêchements se présentent, cela contrarie le sujet. Plus ou moins fortement, au même degré de production de stimulation, selon la personne ! Cela se manifeste dans divers domaines de l’existence, le "point de non-retour" dépend à la fois des hormones et de la perception psychique induite. Ce ressenti physique est réinterprété psychiquement. N’ayant pas le même rapport les uns et les autres, à la frustration, à la nourriture, etc… ce qui est perçu comme désagréable par certains est insupportable par d’autres. La réponse est proportionnelle à ce qui est vécu subjectivement. Les effets dans l’organisme ne déterminent pas à eux seuls les conséquences sur le comportement. Certes, c’est une composante importante, une condition nécessaire mais pas suffisante.

La grhéline peut-elle influencer les comportements alimentaires de certaines personnes, par exemple lorsqu'un taux est soit trop élevé soit trop bas ?

Bien sûr, nous y voilà, "certaines personnes" sont plus déterminées par les éléments biologiques que d’autres. Pourquoi ? Pour des raisons psychiques, structurelles, résultant de leur construction, tout aussi importantes que la biologie. Quelqu’un qui a un surmoi très fort, par exemple, recevra de l’intérieur des ordres l’empêchant de satisfaire telle envie, irrésistible pour d’autres. Ce qui peut être bien, sur le plan comportemental, dans certains cas et moins dans d’autres, évidemment. Le seul taux de tel ou tel indicateur biologique ne suffit pas à tout expliquer car la tolérance personnelle, intrapsychique intervient. Elle se détermine à la fois individuellement et socialement. L’éducation d’un jeune enfant dépend (aussi) de la culture dans laquelle elle se déroule, on sait fort bien que les sociétés évoluent et que les normes sont variables. Aussi, tout ramener à un fonctionnement d’un corps-machine serait aussi réducteur que l’ignorer.

Bien évidemment, cette mixité des approches contrarie à la fois les spécialistes et les personnes, on aimerait trouver des solutions simples, définitives, à des problèmes complexes, retrouver la maîtrise et le pouvoir… Plus ce besoin primaire se manifeste et moins on part sur de bonnes bases, pourrions-nous conclure, diriez-vous… Mais pas seulement. Si les causes sont d’abord et avant tout biologiques, alors les traitements aussi. Ainsi la façon de poser le problème induit les réponses, vous êtes d’accord ? En accentuant le facteur biologique, on se dirige vars une réponse médicamenteuse. Tout médicament ayant des effets secondaires, on ouvre une boîte de Pandore. Les laboratoires pharmaceutiques ne sont pas pour rien dans ces accents posés sur un type de recherche. La manipulation se situe dans l’ombre. Le coup de projecteur sur d’autres aspects est indispensable.

Dans l’obésité, on dit et on répète partout que les aspects psychologiques sont considérables. Mais, les consultations ne sont pas remboursées alors que les interventions chirurgicales, les x médicaments le sont et coûtent une fortune à la collectivité. La question mérite d’être débattue et non tue comme elle l’est. C’est aussi vrai dans de nombreux autres domaines, prenons la dépression avant d’en terminer. Les antidépresseurs sont surconsommés en France. Coût à la fois pour la Sécurité Sociale et pour les personnes car les effets secondaires existent… mais les consultations psychologiques pour soigner le mal à la racine ne sont pas prises en charge. Paradoxe, non ? Paradoxe à méditer.

Propos recueillis par Thomas Gorriz

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

02.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

03.

Vanessa Paradis seule : son fils va quitter la maison, Samuel n’est pas là; Le nouveau mari de Pamela Anderson effrayé par ses dettes, le compagnon de Laeticia Hallyday pas troublé par ses problèmes financiers; Loana à nouveau dans une relation abusive

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

06.

Le coronavirus, danger massif pour la zone euro

07.

Cette guerre mondiale qui pourrait voir le jour dans l’Arctique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Faut-il défendre le "droit au blasphème" ou la liberté d'expression ?

06.

Les deux risques majeurs du coronavirus : une crise économique mondiale et un séisme géopolitique

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

04.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

05.

Non, la France n'est pas la Thuringe : voilà pourquoi la droite ne PEUT pas s'allier à l'extrême droite !

06.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires