En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
L'ennemi intime
Comment la douleur des règles peut s'apparenter chez certaines femmes à celle d’une crise cardiaque (et pourquoi il serait temps de chercher à y remédier)
Publié le 18 mai 2016
Certaines femmes souffrent, pendant leur menstruation, de douleur s'apparentant à une crise cardiaque. Ce phénomène serait causé par la dysménorrhée ou l'endométriose.
Sylvain Mimoun est gynécologue, andrologue, psychosomaticien. Il est directeur du Centre d'andrologie de l'hôpital Cochin à Paris; Il est également chroniqueur radio et TV, notamment au Journal de la santé (France 5) où il tient la rubrique "Questions...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Mimoun
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Mimoun est gynécologue, andrologue, psychosomaticien. Il est directeur du Centre d'andrologie de l'hôpital Cochin à Paris; Il est également chroniqueur radio et TV, notamment au Journal de la santé (France 5) où il tient la rubrique "Questions...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certaines femmes souffrent, pendant leur menstruation, de douleur s'apparentant à une crise cardiaque. Ce phénomène serait causé par la dysménorrhée ou l'endométriose.

Atlantico : En quoi la douleur des menstruations, quand une femme en est affectée, peut-elle être comparée à une crise cardiaque ?

Sylvain Mimoun : L’endométriose cause des douleurs pelviennes très intenses qui ont comme conséquence des évanouissements ou une perte de moral. C’est un syndrome prémenstruel, c’est-à-dire qui accompagne la période des règles. Les douleurs sont dues à de la muqueuse utérine, qui tapisse l’utérus, et qui au lieu d’être à l’intérieur de l’utérus seulement, est aussi présente à l'extérieur : sur les trompes, sur les ovaires, voir sur les intestins. Ces muqueuses extérieurs vont suivre le même cycle hormonale que ce qui est à l’intérieur de l’utérus, ce qui fait qu’elles vont s’épaissir, grossir avant les règles et se séparer d’une certaine façon, ce qui cause le saignement. Tandis que ce qui trouve à l’intérieur de l’utérus s’évacue, ce qui se trouve à l’extérieur ne s’évacue pas, ce qui crée une douleur ne s’évacuant pas. Cela est gênant pour deux raisons : elle cause une douleur intense et peut causer des problèmes pour avoir des enfants. Pour ce qui est de la douleur apparentée à une crise cardiaque, il y a un coté subjectif. Lorsque les règles sont sécrétées, des hormones - les prostaglandines - vont être éliminées. Ces hormones vont agir là ou elles sont et causer une contraction douloureuse. Par exemple, si elles touchent le centre neuro-végétatif, cela peut entraîner des douleurs autour du coeur, ainsi que des crises comme des vapeurs, des chaleurs ou des évanouissements. Tout ces symptômes font craindre à ces femmes la crise cardiaque.

Y-a-t-il des recherches viables pour comprendre et étudier ce phénomène de douleur foudroyante pendant les menstruations ?

Il y a de nombreuses recherches dans ce domaine car beaucoup de femmes se plaignent de l’endométriose. Avant, on traitait ce syndrome en stoppant les règles avec de la progestérone, mais maintenant on essaye de trouver des médicaments plus efficaces pour réduire les règles et que la femme se sente revivre et qu’elle ne soit plus victime de douleurs. De nombreuses femmes endométriosiques américaines se sont regroupées pour organiser des congrès et faire connaître ce syndrome à de nombreuses femmes ne sachant pas de quoi elles souffrent.

Est-ce un phénomène qui évolue avec l'âge ? Y-a-til des femmes plus susceptibles d'être victimes de ces menstruations douloureuses ?

Il y a des familles de femmes qui ont des douleurs, de mère en fille et deuxièmement, cela ne survient qu’à la période de vie où la femme a ses règles. Les femmes ménopausées, qui n’ont plus leurs règles, ne sont pas concernées.

Comment soulager/traiter cette douleur menstruelle comparable à une crise cardiaque ?

Le traitement préconisé est l’arrêt des règles pour que les parois utérines ne poussent plus avec autant d’intensité et d’épaisseur, et on peut espérer qu’au bout de 3 ou 4 cycles, voir d’un an ans sans règle, la femme puisse guérir. Cela lui permet de retrouver son corps et de ne plus être inquiétée par ce qui lui arrive. Il n’y a pas de risque de mortalité mais il y a tout de même un risque psychologique, du fait de la peur de subir ces douleurs, en particulier pendant un évènement professionnel stressant par exemple. On peut aussi prescrire des anti-inflammatoires qui agissent comme des anti-prostaglandines pour la douleur. Des techniques psycho-corporelles, d'auto-hypnoses, peuvent également aider les femmes à mieux gérer les douleurs et même à les empêcher de devenir trop intense. Un traitement - la cœlioscopie - existe et a pour but de retirer les cellules d’endométriose et permettre d’adapter au mieux le traitement médicamenteux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires