En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
L'ennemi intime
Comment la douleur des règles peut s'apparenter chez certaines femmes à celle d’une crise cardiaque (et pourquoi il serait temps de chercher à y remédier)
Publié le 18 mai 2016
Certaines femmes souffrent, pendant leur menstruation, de douleur s'apparentant à une crise cardiaque. Ce phénomène serait causé par la dysménorrhée ou l'endométriose.
Sylvain Mimoun est gynécologue, andrologue, psychosomaticien. Il est directeur du Centre d'andrologie de l'hôpital Cochin à Paris; Il est également chroniqueur radio et TV, notamment au Journal de la santé (France 5) où il tient la rubrique "Questions...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Mimoun
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvain Mimoun est gynécologue, andrologue, psychosomaticien. Il est directeur du Centre d'andrologie de l'hôpital Cochin à Paris; Il est également chroniqueur radio et TV, notamment au Journal de la santé (France 5) où il tient la rubrique "Questions...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Certaines femmes souffrent, pendant leur menstruation, de douleur s'apparentant à une crise cardiaque. Ce phénomène serait causé par la dysménorrhée ou l'endométriose.

Atlantico : En quoi la douleur des menstruations, quand une femme en est affectée, peut-elle être comparée à une crise cardiaque ?

Sylvain Mimoun : L’endométriose cause des douleurs pelviennes très intenses qui ont comme conséquence des évanouissements ou une perte de moral. C’est un syndrome prémenstruel, c’est-à-dire qui accompagne la période des règles. Les douleurs sont dues à de la muqueuse utérine, qui tapisse l’utérus, et qui au lieu d’être à l’intérieur de l’utérus seulement, est aussi présente à l'extérieur : sur les trompes, sur les ovaires, voir sur les intestins. Ces muqueuses extérieurs vont suivre le même cycle hormonale que ce qui est à l’intérieur de l’utérus, ce qui fait qu’elles vont s’épaissir, grossir avant les règles et se séparer d’une certaine façon, ce qui cause le saignement. Tandis que ce qui trouve à l’intérieur de l’utérus s’évacue, ce qui se trouve à l’extérieur ne s’évacue pas, ce qui crée une douleur ne s’évacuant pas. Cela est gênant pour deux raisons : elle cause une douleur intense et peut causer des problèmes pour avoir des enfants. Pour ce qui est de la douleur apparentée à une crise cardiaque, il y a un coté subjectif. Lorsque les règles sont sécrétées, des hormones - les prostaglandines - vont être éliminées. Ces hormones vont agir là ou elles sont et causer une contraction douloureuse. Par exemple, si elles touchent le centre neuro-végétatif, cela peut entraîner des douleurs autour du coeur, ainsi que des crises comme des vapeurs, des chaleurs ou des évanouissements. Tout ces symptômes font craindre à ces femmes la crise cardiaque.

Y-a-t-il des recherches viables pour comprendre et étudier ce phénomène de douleur foudroyante pendant les menstruations ?

Il y a de nombreuses recherches dans ce domaine car beaucoup de femmes se plaignent de l’endométriose. Avant, on traitait ce syndrome en stoppant les règles avec de la progestérone, mais maintenant on essaye de trouver des médicaments plus efficaces pour réduire les règles et que la femme se sente revivre et qu’elle ne soit plus victime de douleurs. De nombreuses femmes endométriosiques américaines se sont regroupées pour organiser des congrès et faire connaître ce syndrome à de nombreuses femmes ne sachant pas de quoi elles souffrent.

Est-ce un phénomène qui évolue avec l'âge ? Y-a-til des femmes plus susceptibles d'être victimes de ces menstruations douloureuses ?

Il y a des familles de femmes qui ont des douleurs, de mère en fille et deuxièmement, cela ne survient qu’à la période de vie où la femme a ses règles. Les femmes ménopausées, qui n’ont plus leurs règles, ne sont pas concernées.

Comment soulager/traiter cette douleur menstruelle comparable à une crise cardiaque ?

Le traitement préconisé est l’arrêt des règles pour que les parois utérines ne poussent plus avec autant d’intensité et d’épaisseur, et on peut espérer qu’au bout de 3 ou 4 cycles, voir d’un an ans sans règle, la femme puisse guérir. Cela lui permet de retrouver son corps et de ne plus être inquiétée par ce qui lui arrive. Il n’y a pas de risque de mortalité mais il y a tout de même un risque psychologique, du fait de la peur de subir ces douleurs, en particulier pendant un évènement professionnel stressant par exemple. On peut aussi prescrire des anti-inflammatoires qui agissent comme des anti-prostaglandines pour la douleur. Des techniques psycho-corporelles, d'auto-hypnoses, peuvent également aider les femmes à mieux gérer les douleurs et même à les empêcher de devenir trop intense. Un traitement - la cœlioscopie - existe et a pour but de retirer les cellules d’endométriose et permettre d’adapter au mieux le traitement médicamenteux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
05.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
06.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires