En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Valéry Giscard d’Estaing aura donné son dernier grand entretien à…

03.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

04.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

05.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

06.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

07.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

02.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 1 heure 14 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 2 heures 6 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 3 heures 27 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 8 heures 37 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 9 heures 6 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 9 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 11 heures 43 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 12 heures 24 min
décryptage > France
Ministre de l'Intérieur

Petit monde parisien contre M. et Mme Toutlemonde en province : l’opinion se construit-elle vraiment comme le défend Gérald Darmanin ?

il y a 12 heures 58 min
décryptage > Politique
Mort de l'ancien chef de l'Etat

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

il y a 14 heures 3 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 1 heure 41 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 2 heures 36 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 4 heures 44 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 8 heures 51 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 9 heures 23 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 11 heures 19 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 12 heures 10 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 12 heures 32 min
décryptage > Europe
Vision européenne

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

il y a 13 heures 36 min
pépites > Finance
L'après coronavirus
Coronavirus et économie : la fin du «quoi qu’il en coûte» divise l'entourage présidentiel
il y a 14 heures 7 min
© DR
© DR
Cette fois, c'est la bonne

La fin de l’humanité, c'est maintenant : vous avez 10 fois plus de chances de mourir dans un cataclysme planétaire que dans un accident de la route

Publié le 03 mai 2016
Un rapport d’une ONG britannique met en lumière la transition du risque au XXIè siècle.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un rapport d’une ONG britannique met en lumière la transition du risque au XXIè siècle.

Parmi les catastrophes mises en scènes dans les films à gros budgets, toutes ne sont pas invraisemblables – loin de là, selon l'ONG Global Challenges Foundation.

Dans son rapport annuel, la fondation affirme qu’une guerre nucléaire, une pandémie ou les conséquences éventuelles du réchauffement climatique sont des menaces bien plus réelles que vous ne le supposeriez. Sa statistique choc : un Français court un risque dix fois plus grand, en moyenne, de mourir dans un pareil cataclysme, que dans un accident de voiture.

La première raison tient à ceci : en moyenne, il y a très peu de chances que vous décédiez d’un accident de voiture. Chaque année, 53 personnes par million meurent dans un accident : cela revient à 0,005% de chance par an. Bien sûr, ce chiffre s’agrège sur toutes les années de votre vie ; en somme, cela ne concernera qu’un Français sur 240 (un sur 120 aux Etats-Unis).

Le risque d’extinction humaine, quant à lui, est bien plus important. Lié au réchauffement climatique, il est évalué à 0,1% par an dans le rapport Stern, analyse de 700 pages publiée en 2006 et financée par le gouvernement britannique. Le chiffre reste très faible, mais agrégé sur une vie, la fondation estime qu’il atteint 9,5%.

Et ce chiffre-là est, lui-même, probablement sous-estimé. En effet, le rapport Stern avait seulement mesuré le danger que courait l’espèce humaine dans sa totalité ; mais le rapport de la fondation prend également en compte les évènements qui pourraient seulement causer la mort de 10% des humains.

Ce type d’évènements, aussi improbable qu’il paraisse, a déjà eu lieu. La Première Guerre Mondiale, par exemple ? Pas exactement, elle n’est responsable que de la mort d’1% de la population. La Seconde ? 3%. La grippe espagnole de 1918-1919 ? Entre 2,5 et 5%. La peste de Justinien de 541 à 542 ? Entre 13 et 17% de la population mondiale. La peste noire de 1347 à 1352 ? De 30 à 50% de la population européenne.

Bien entendu, le risque d’occurrence de ces événements reste minime pour les dix prochaines années. Mais cela ne devrait pas nous empêcher de nous préparer. Par exemple, The Atlantic remarque que nous attachons nos ceintures de sécurité dans nos voitures, et que nous tenons à ce que nos airbags soient fonctionnels. Nous savons bien que le risque d’accident est très faible, mais il ne nous semble pas absurde de faire en sorte qu’il diminue – encore un peu plus.

En somme, le rapport de la fondation cherche à nous faire comprendre que le risque d’extinction humaine n’est pas si faible. Sans entrer dans la guerre nucléaire, il met aussi en avant le nombre de fois où le pire a été évité de justesse.

Un exemple célèbre : le 26 septembre 1983, une déficience d’un radar soviétique de longue-portée avertit, à tort, que cinq missiles nucléaires de l’OTAN avaient été lancés, à destination de plusieurs villes russes. L’officier de veille ce jour-là, Stanislav Petrov, avait contribué à concevoir le radar, et il jugea qu’une déclaration de guerre de l’OTAN impliquerait vraisemblablement des centaines de missiles balistiques. Il en conclut que le système dysfonctionnait, et n’enclencha pas de riposte.

Un autre exemple se déroula en 1995, c’est-à-dire après la fin de la Guerre froide et pendant la décennie la plus pacifique depuis bien longtemps : les radars confondirent une fusée norvégienne, lancée pour étudier les aurores boréales, avec un missile nucléaire. En effet, celle-ci suivit brièvement une trajectoire similaire à celle des missiles américains tirés depuis le Dakota du Nord en direction de Moscou. Le président russe Boris Eltsine avait la mallette nucléaire ouverte devant lui quand une nouvelle analyse confirma la fausse alerte.

Ou bien il y a encore l’incident où, en 2007, six têtes nucléaires américaines ont été portées disparues pendant 36 heures avant qu’on découvre qu’elles avaient été arrimées à un avion militaire sans que quiconque ne soit mis au courant.

Les risques de déficiences humaines ou techniques sont plus grands que ceux d’une guerre nucléaire, mais ces incidents sont encore suffisamment peu nombreux pour que nous sachions vraiment les prendre en compte. Cela correspond au phénomène des "cygnes noirs", mis à jour par Nassim Taleb dans son livre éponyme : un évènement imprévisible a une probabilité infime de se dérouler, mais, s’il se réalise effectivement, il aura des conséquences d’une portée considérable. Un exemple ? La crise financière de 2008, que nul n’a su prévoir.

Le phénomène des cygnes noirs est un biais cognitif, c’est-à-dire qu’il correspond à une manière qu’a notre cerveau d’ignorer certains facteurs assez naturellement. Il faut donc une véritable prise de conscience pour qu’à l’échelle de la société, nous nous y préparions : c’est le choc qu’essaie de susciter la fondation.

Alors, quelle est la version à grande échelle de la ceinture de sécurité ? Il y a, par exemple, de véritables politiques publiques ciblées, comme la réduction du nombre de têtes nucléaires disponibles ou une transition énergétique soutenable. Le rapport soutient notamment le développement d’une alimentation qui dépende moins du soleil afin de réduire les conséquences d’un hiver nucléaire (ou volcanique), qui résulterait de l’amas de poussière dans l’atmosphère et nous couperait des rayons de l’astre solaire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 03/05/2016 - 23:15
Agrégeons ! Agrégeons !
Bref ! Je ne retiens que "probabilités agrégées"! Oups : et si je marche sur un poisson-pierre, qu'un cobra se jette sur moi quand un cirque passe, qu'une météorite me vise spécialement, que je nage avec un calamar géant, surgi des profondeurs rien que pour moi (peut-être ai-je un goût spécial, un gorille ça a plus de saveur qu'un homme), et que Hollande (sait-on jamais) m'appelle pour le conseiller (ses gorilles ne font pas l'affaire, si, si !).... je ne vois vraiment pas comment, après toutes ces agrégations, je puis être encore en vie !
cloette
- 03/05/2016 - 19:29
Et le cataclysme politique
s'"il" est réélu ? pas la mort mais un coma qui laissera des séquelles
jurgio
- 03/05/2016 - 14:41
On n'en demande pas tant !
pour voir la fin du socialisme français.