En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Taux d'épargne

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

il y a 9 min 10 sec
pépite vidéo > International
Mort de George Floyd
Etats-Unis : deux voitures de police foncent sur la foule à New York
il y a 16 heures 4 min
pépites > France
Déconfinement extrême
Plusieurs milliers de clandestins ont défilé à Paris malgré l'interdiction de la préfecture
il y a 17 heures 13 min
pépites > Politique
Nomination
L'ancien ministre socialiste Pierre Moscovici va prendre la tête de Cour des comptes
il y a 18 heures 20 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
SpaceX : revivez le lancement réussi du premier vol habité de Crew Dragon ; Proxima b est confirmée ! Il y a bien une exoterre dans la zone habitable de l’étoile la plus proche de nous
il y a 19 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Le maître du « je »

il y a 21 heures 27 min
décryptage > France
État providence et modèle social français

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

il y a 21 heures 50 min
décryptage > International
Symptômes d’un nouveau conflit

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

il y a 22 heures 33 min
décryptage > Politique
Mains tendues

Macron/Collomb : le match du meilleur instinct pour 2022

il y a 22 heures 58 min
décryptage > Europe
Jésus reviens, ils sont devenus fous

La Pologne : un royaume où règne la droite la plus bête du monde

il y a 23 heures 39 sec
light > Culture
Une voix s'est tue
La cantatrice Mady Mesplé est décédée
il y a 15 heures 18 min
light > Science
Retour à l'envoyeur
Vol habité de SpaceX : Elon Musk répond à un tacle de l'agence spatiale russe, celle-ci réplique
il y a 16 heures 39 min
pépites > Société
Priorités
PMA pour toutes : des députés plaident l'urgence d'un retour du texte à l'Assemblée nationale
il y a 17 heures 53 min
light > Media
Accusé
Jean-Marc Morandini : un procès requis pour corruption de mineur
il y a 18 heures 30 min
pépite vidéo > Science
Starman
SpaceX : les meilleurs moments du lancement de la capsule habitée Crew Dragon
il y a 20 heures 49 min
décryptage > High-tech
Espionnage

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

il y a 21 heures 37 min
décryptage > Science
Nouvelle donne

Vol habité de SpaceX : le retour de la conquête spatiale ?

il y a 22 heures 18 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Planter des arbres n’est pas toujours bon pour la planète
il y a 22 heures 58 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

La mondialisation : un vecteur favorable pour les épidémies ?

il y a 23 heures 24 sec
décryptage > Société
Drame

"Salle de traite", la pièce de théâtre sur le suicide d'un éleveur laitier

il y a 23 heures 53 sec
© Reuters
© Reuters
Vache qui rit, vache à moitié dans ton lit

De plus en plus de lait produit par de moins en moins de vaches : la vérité sur la surexploitation des bovins par la filière laitière

Publié le 25 avril 2016
60 litres de lait par jour : c'est la quantité pouvant être produite par une vache à l'heure actuelle. Bien au-delà de ses capacités de lactation naturelles, cette surproduction témoigne de la surexploitation des vaches, préjudiciable aussi pour elles que pour nous en tant que consommateur.
Audrey Jougla est diplômée de Sciences Po Paris,. Elle a été journaliste avant de reprendre ses études de philosophie et se passionne pour l'éthique animale. Elle est co-auteur de Nourrir les hommes, Un dictionnaire (Atlande, 2009).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Audrey Jougla
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Audrey Jougla est diplômée de Sciences Po Paris,. Elle a été journaliste avant de reprendre ses études de philosophie et se passionne pour l'éthique animale. Elle est co-auteur de Nourrir les hommes, Un dictionnaire (Atlande, 2009).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
60 litres de lait par jour : c'est la quantité pouvant être produite par une vache à l'heure actuelle. Bien au-delà de ses capacités de lactation naturelles, cette surproduction témoigne de la surexploitation des vaches, préjudiciable aussi pour elles que pour nous en tant que consommateur.

Atlantico : Dans une étude récente, Temple Grandin, qui enseigne les sciences animales à l'Université du Colorado, montre que l'industrie du lait produit de plus en plus avec de moins en moins de vaches. Elle alerte que "ces vaches sont constamment dans la zone rouge". Le problème se pose-t-il de la même façon en France ?

Audrey Jougla : Absolument, notamment parce que la France est le deuxième pays producteur de lait en Europe et possède environ 3,7 millions de vaches laitières, principalement de la race Prim’Holstein. Mais alors que le cheptel baisse au fil des ans, le rendement augmente : en 2000, une vache produisait 5 700 litres contre 6 700 litres en 2014.

Dans un modèle de productivité maximale, on exige de plus en plus de rentabilité au corps de l’animal : une vache laitière doit produire plus. Une vache produit naturellement 4 litres de lait par jour. Dans ces usines à vaches laitières, les pics de lactation peuvent atteindre jusqu’à 60 litres de lait par jour. En conséquence, les vaches sont victimes d’infections, de boiteries, de mammites. La concentration animale provoque aussi des épidémies, des mutations incontrôlables de virus, et bien sûr l’utilisation d’antibiotiques

Pour produire du lait en continu, les vaches sont inséminées artificiellement seulement trois mois après avoir vêlé. Ces veaux, qui partent vers l’industrie de la viande et sont immédiatement séparés de leurs mères, manqueront quant eux de protéines et d’anticorps, et ont donc un système immunitaire très affaibli, qui sera alors lui aussi compensé par des antibiotiques et des médicaments. Les conséquences de l’industrie laitière intensive affectent donc directement la viande et notre santé. C’est tout un système qui est déséquilibré et malsain. 

Le professeur Grandin estime que l'action humaine a modifié le génome des vaches américaines de 22% depuis 1970. Est-ce également le cas en France ? Quels dangers faisons-nous courir à ces animaux ? Existe-il un danger pour l'homme ? 

L’homme a voulu adapter tous les animaux d’élevage à un système intensif et c’est pourquoi les porcs, les poulets , comme les vaches laitières, ont été adaptés génétiquement à des conditions de rendements antinaturelles. L’INRA travaille notamment à ces modifications : on transforme les animaux pour qu’ils produisent plus de viande, plus de lait, que des herbivores s’adaptent à une nourriture à base de farines animales et soient plus résistants à l’environnement industriel et concentré dans lequel ils vont vivre. C’est un usage du génome à des fins de productivité et en dépit de la santé et du respect du vivant.

Les dangers pour l’homme viennent directement de l’impact sur la viande ou le lait produits dans ces conditions : les antibiotiques et les médicaments que subissent ces animaux se retrouvent dans la chaîne alimentaire. Sans parler de l’impact environnemental dramatique.

Le Bureau d’analyse sociétale pour une information citoyenne (BASIC) estime qu’entre la pollution de l’eau, des sols, et la nourriture nécessaire à ces vaches, l’empreinte carbone des vaches laitières en France est de 1,1 milliard d’euros. La concentration des vaches laitières est aussi une cause de pollution de l’air, avec le méthane et l’ammoniac qu’elles rejettent, et a pour conséquence des maladies respiratoires (bronchites, asthme, fibrose pulmonaire), qui touchent particulièrement les éleveurs, dont le coût sanitaire et environnemental est estimé à 1,4 milliard d’euros. Ce coût et cette détérioration de l’environnement sont supportés par l’ensemble de la société, alors que les bénéfices, eux, sont acquis par les industries. À titre d’échelle, le chiffre d’affaires de l’industrie laitière est d’environ 27 milliards d’euros. Même si les consommateurs ne sont pas sensibles au respect des animaux, ils devraient se préoccuper du tort que cette industrie créée à la société ne serait-ce que pour l’environnement et la santé.

Depuis quelques années, l'ouverture de la ferme des mille vaches enflamme les débats. Au-delà de cet exemple très médiatisé, n'y aurait-il pas d'autres exemples à pointer du doigt sur le même sujet?

 

Il faut savoir que cette usine, qui n’a rien d’une ferme, est l’enfer le plus absolu pour ces vaches, et que l’un des salariés, licencié depuis, rapportait en juin 2015 les détails suivants : "Ce qui frappe d’abord, c’est l’état des vaches : épuisées, elles tombent de fatigue, elles sont amorphes, comme mortes, sans réaction. (…) On doit utiliser un pince hanche pour les relever quand elles ne le peuvent plus ; au moins deux vaches tombent par semaine". Or, ce genre de situations concerne aussi des élevages moins connus mais où les animaux vivent entre béton et excréments. Pour comprendre la concentration des animaux, il suffit de regarder la mutation des exploitations laitières : elles sont passées de plus de 162 000 en en 1993 à 67 000 aujourd’hui, alors que la production de lait progressait de 5% dans le même temps.

Actuellement, il y a en France plus de 7 usines laitières de plus de 250 vaches, comme la ferme-usine à Monts, près de Tours qui concentre 420 vaches laitières et voudrait augmenter ce volume. Et à nouveau, même si l’État ne se préoccupe pas des conditions de vie des animaux, ni de l’impact environnemental, il devrait savoir que des 20 fermes de 50 vaches, c’est 40 emplois ; une usine de mille vaches, c’est quatre fois moins, comme le résumait Laurent Pinatel, de la Confédération paysanne. La ferme des mille vaches a simplement mis en lumière une tendance intensive qui s’accentue dans la filière laitière, au détriment des animaux, de notre santé, de l’environnement et des emplois, pour le profit d’un petit nombre. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Nouvelle guerre froide avec la Chine : l’Occident affaibli par les combats progressistes radicaux

05.

La NSA lance une alerte sur le piratage par les hackers russes de nos serveurs d’emails

06.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

07.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Outre-Vosges
- 26/04/2016 - 01:04
Que vaut le lait bio ?
Je n'achète que du lait bio, mais que vaut-il ?
ISABLEUE
- 25/04/2016 - 15:41
a vomir
beurk..;;
Karg se
- 25/04/2016 - 13:58
N'importe Nawak
Une vache produit naturellement 4l de lait par jour? C'est vraiment du délire. Un veau en consomme 5 à 15L par jour, il faut 3 vaches pour nourrir un veau de 4 mois?

http://www.veausouslamere.com/img/upload/production/conseils/civo-allaitement-bd.pdf