En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Cachoteries parlementaires

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

il y a 2 heures 34 min
décryptage > Religion
Les imams comme les curés?

Macron prépare un plan contre l'islamisme! Et il sera prêt - pure coïncidence? - avant les municipales

il y a 3 heures 5 min
décryptage > Economie
Bismarko Scanner

La France devrait-elle négocier avec l’Allemagne comme les Etats-Unis viennent de le faire avec la Chine?

il y a 3 heures 14 min
décryptage > Santé
Sans (aucun) risque ?

Retrait de médicaments : pourquoi la France ne devrait pas avoir peur de vivre une épidémie d'addiction aux opioïdes à l’américaine

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Société
Multi-facettes

Politique, sociale ou purement criminelle, la violence s’impose partout en France. Est-il encore possible d’échapper à la spirale infernale ?

il y a 8 heures 35 min
light > Politique
Une nouvelle vie
Royaume-Uni : le prince Harry et son épouse Meghan Markle renoncent à leur titre d'altesse royale
il y a 21 heures 22 min
pépites > Politique
Numéro 1
Municipales 2020, Paris : Anne Hidalgo prend la première place
il y a 1 jour 47 min
décryptage > Tribunes
De nouveaux enjeux

Les étranges voeux d’Emmanuel Macron pour l’environnement en 2020

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Un constructeur qui tient la route

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Santé
La vérité (et le problème) sont ailleurs

Pourquoi les hôpitaux ont moins de problèmes de moyens qu’on le croit

il y a 2 heures 54 min
décryptage > Economie
Erreur de calcul ?

Age pivot, travail des séniors…et si l'essentiel pour l’équilibre des retraitées était ailleurs ?

il y a 3 heures 9 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Petit guide des multiples moyens employés par Facebook pour vous traquer en ligne
il y a 7 heures 23 min
décryptage > Science
Evolution stellaire

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Economie
Âge d'or

Voilà pourquoi l’âge d’or qu’ont représenté les années 2010 pour les riches ne devrait pas se poursuivre dans la décennie qui vient de s’ouvrir

il y a 8 heures 18 min
pépites > Politique
A torts ou à raison ?
Violences policières : Sibeth Ndiaye défend les forces de l'ordre
il y a 19 heures 51 min
pépites > Politique
"10, 9, 8... boum"
Donald Trump raconte l'élimination du général Qassem Soleimani par les forces américaines
il y a 22 heures 17 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Proxima Centauri c : y a-t-il une superterre à 4,2 années-lumière du Soleil ? ; Bételgeuse : sa baisse de luminosité décryptée par Sylvie Vauclair
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > International
Fiche de lecture

Goliath : le livre choc sur la manière dont les citoyens occidentaux ont organisé la dangereuse impuissance des démocraties (et la surpuissance des géants du web)

il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Daniel Pennac, rêveur sacré

il y a 1 jour 3 heures
Record en trompe-l’oeil

11,1 milliards de dollars pour le box-office américain en 2015 : et si le "soft power" hollywoodien était pourtant en passe de s’incliner devant la puissance du cinéma chinois ?

Publié le 15 avril 2016
Alors que les recettes mondiales du cinéma ont été dévoilés ce mardi 12 avril par les propriétaires de salle américains, le président de la MPAA, Chris Dodd, a déclaré que la Chine serait bientôt le premier marché mondial du film. Les productions chinoises, dont le nombre et la qualité augmentent, rencontrent de plus en plus de succès. Pour autant, le soft power de la Chine est encore loin de dépasser celui des Etats-Unis.
Barthélémy Courmont est maître de conférences l’Université Catholique de Lille, directeur de recherche à l’Iris, et rédacteur en chef de Monde chinois, nouvelle Asie. Il est l'auteur de L’énigme nord-coréenne (Presses universitaires de Louvain) et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barthélémy Courmont est maître de conférences l’Université Catholique de Lille, directeur de recherche à l’Iris, et rédacteur en chef de Monde chinois, nouvelle Asie. Il est l'auteur de L’énigme nord-coréenne (Presses universitaires de Louvain) et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que les recettes mondiales du cinéma ont été dévoilés ce mardi 12 avril par les propriétaires de salle américains, le président de la MPAA, Chris Dodd, a déclaré que la Chine serait bientôt le premier marché mondial du film. Les productions chinoises, dont le nombre et la qualité augmentent, rencontrent de plus en plus de succès. Pour autant, le soft power de la Chine est encore loin de dépasser celui des Etats-Unis.

Atlantico : Les salles de cinéma du monde entier ont enregistré des recettes record l'an dernier, à 38,3 milliards de dollars (selon les chiffres dévoilés par les propriétaires américains de salles). Dans quelle mesure la Chine contribue-t-elle aux bons résultats enregistrés ?

Barthélémy Courmont : Le développement du cinéma est très rapide en Chine (près de 50% en 2015, du jamais vu), comme d'ailleurs dans d'autres pays émergents, essentiellement en Asie et en Amérique latine. Mais la population chinoise pèse tout naturellement de manière de plus en plus forte dans les résultats à échelle mondiale. Et l'appétit du public chinois pour les blockbusters, qui y rencontrent généralement un immense succès, n'est pas étranger à de tels chiffres.

Chris Dodd, ancien sénateur et président de la Motion Picture Association of America (MPAA), a déclaré que la Chine éclipserait l’Amérique du Nord, pour devenir le plus grand marché du film mondial dans les prochaines années. Auprès de quels publics les films chinois ont-ils le plus de succès ?

C'est certainement vrai, mais il s'agit là de données purement quantitatives, qui s'appuient sur l'importance de la population chinoise (quatre fois supérieure à celle des Etats-Unis), l'émergence d'une classe moyenne, et l'apparition d'une société de loisirs en Chine. En ce sens, Chris Dodd ne fait que reprendre les études généralement fournies sur la consommation en Chine et sa croissance. La vraie question est de savoir si le cinéma chinois pourrait un jour éclipser le cinéma américain, comme conséquence directe de ce rapport de force quantitatif. Ainsi, quel type de cinéma les Chinois affectionnent-ils ? Si on note un vif succès des blockbusters hollywoodiens, il est incontestable que le cinéma chinois est en très forte progression et rencontre un écho très fort à l'intérieur de la Chine. Il faut y voir des raisons linguistiques bien sûr, mais aussi culturelles. Après tout, le monde tel qu'il est présenté dans le cinéma hollywoodien a beau être "mondial", il n'est pas nécessairement "chinois". Parce qu'ils sont de plus en plus nombreux, d'une qualité en progression, et adaptés au public chinois de tous âges, les films chinois ont un bel avenir sur le marché intérieur.

Selon le directeur général de l'Association américaine des propriétaires de salles (NATO), John Fithian, la diversité est l’un des principaux défis du cinéma américain. Il estime que comme l'a montré le film Fast and Furious 7 (cinquième meilleure recette aux Etats-Unis l'an dernier et qui a récolté 1,5 milliard de dollars dans le monde entier), "plus le casting d’un film ressemble au monde, plus le monde va au cinéma". Après la polémique des Oscars "trop blancs", les Etats-Unis semblent aborder une question culturelle sous un prisme essentiellement économique : une telle approche peut-elle s'avérer suffisante pour faire face à la concurrence des productions chinoises ? 

Les propos de Fithian sont tout à fait discutables. Le problème avec les responsables de la NATO est qu'ils raisonnent quasi exclusivement en termes de chiffres. Ce n'est pas tant parce qu'un film "incarne" une certaine idée du monde qu'il bat des records de recettes. Regardez Titanic : difficile de faire plus "occidental" dans l'histoire et le casting, et pourtant, succès planétaire. Soyons lucides, les spectateurs de Fast and Furious 7 n'allaient pas voir la diversité du monde (discutable par ailleurs) mais des voitures rutilantes, des muscles et des jolies filles ! Bref, la recette du blockbuster, rien de plus. A ce titre, le public chinois ne fait pas exception. Cela dit, la question des quotas dans le cinéma américain, analysée sous un prisme purement économique et commercial, est une question intéressante, bien que problématique. Quid de l'universalité du cinéma américain au-delà de ces quotas ethniques ? Et quid de la portée réelle de ce phénomène, qui reste impossible à démontrer ? En revanche, il est certain que le succès du cinéma chinois en Chine s'explique en grande partie par la proximité culturelle, qu'on ne retrouve pas nécessairement dans le cinéma américain (en dépit d'un casting rassemblant des acteurs asiatiques...). C'est donc plutôt dans l'identification du public à des personnages et des situations que le cinéma chinois pourrait progresser, tandis que Hollywood serait progressivement cantonné à un rôle de faiseur de blockbusters autour de superhéros ou de personnages de légende.

Si les films chinois seront bientôt les plus nombreux, ils restent soumis à une forte censure en interne. Est-ce un frein à leur internationalisation, notamment en Occident ?

Pas nécessairement. Prenez pour exemple les films de Zhang Yimou, très proche du pouvoir et offrant une certaine image de la Chine, et qui rencontrent un immense succès dans le monde occidental. L'esthétique du cinéma chinois, associé à des moyens considérables, permet une progression constante à l'international. Par ailleurs, il faut associer au cinéma "chinois" les productions de Taiwan ou de Hong Kong, qui ne sont pas soumises à la censure, et connaissent un très grand succès international. 

En dépit d’une certaine imperméabilité, l’intérêt du public occidental pour les films chinois est grandissant. Pourquoi selon vous ? Peut-on y voir le signe que la stratégie chinoise de soft power est en train de porter ses fruits ? Si le le soft power de la Chine va au-delà des seuls "pays en développement", pourrait-il à terme dépasser celui des Etats-Unis ?  

Le monde entier a une curiosité et une connaissance de plus en plus importantes à l'égard de la Chine, qui fait désormais partie de notre "décor". C'est pourquoi les productions culturelles chinoises en tout genre sont désormais plus "exportables", en particulier la culture populaire dont le cinéma est l'un des porte-flambeaux. Ajoutons à cela la qualité de certaines productions, le nombre grandissant de films et le fait que les acteurs chinois sont de plus en plus "connus".

Quant à savoir si le soft power chinois pourrait dépasser celui des Etats-Unis : pourquoi pas ? A condition toutefois de revoir la définition du concept de Joseph Nye, qui a été totalement reconstruit en Chine, et accorde une importance considérable aux implications des pouvoirs publics pour servir une stratégie globale, ce qui n'est pas par essence (mais l'est en revanche à plusieurs égards dans la pratique) aux Etats-Unis. A condition aussi que l'image de la Chine soit mieux acceptée, notamment dans les pays occidentaux où elle fait encore défaut. Nous verrons bien comment la Chine parvient, ou échoue, à modifier cette image.

Propos recueillis par Emilia Capitaine

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

02.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

05.

Baisse des ventes mondiales d’automobiles : comment Renault est parvenu à limiter la casse même sans Carlos Ghosn

06.

Pourquoi, contrairement aux apparences, l'Iran a gagné face aux Etats-Unis

07.

Ce que “l’amitié” entre Donald Trump et Bernard Arnault révèle de la manière dont l’Europe a échappé au pire de la guerre commerciale. Sans que rien ne soit gagné...

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

03.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

04.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

05.

Chine : un virus mystérieux inquiète les autorités chinoises. Et désormais l'OMS

06.

La bombe démographique européenne : à partir de 2021, la population diminuera

01.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

02.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

03.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires