En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"

07.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 10 heures 43 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 12 heures 19 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 15 heures 29 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 17 heures 28 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 19 heures 45 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 1 jour 5 heures
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 1 jour 6 heures
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 1 jour 7 heures
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 11 heures 30 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 13 heures 46 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 17 heures 12 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 18 heures 43 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 20 heures 10 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 1 jour 5 heures
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 10 heures
© The Next Rembrandt
© The Next Rembrandt
Art moderne

Un "nouveau Rembrandt" a été créé : généré par un algorithme, et imprimé en 3D avec 148 millions de pixels pour ressembler parfaitement à un "vrai"

Publié le 11 avril 2016
"The Next Rembrandt" est le nom donné à cette œuvre composée à l'aide d'algorithmes. Après avoir analysé le style de l'artiste, la machine a recréé, à la façon du peintre, le portrait d'un homme posant de trois-quarts.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"The Next Rembrandt" est le nom donné à cette œuvre composée à l'aide d'algorithmes. Après avoir analysé le style de l'artiste, la machine a recréé, à la façon du peintre, le portrait d'un homme posant de trois-quarts.

Tout beau, tout frais, un nouveau Rembrandt a été dévoilé en début de semaine. Mais il ne s'agit pas d'un tableau qui aurait échappé à la sagacité des experts ou que l'on aurait découvert dissimulé au fond d'une grange. Ce n'est donc pas une œuvre du maître décédé il y a 347 ans mais... celle d'un ordinateur.

« The Next Rembrandt » est le portrait d’un homme vêtu de noir, portant un large chapeau, une collerette blanche et arborant une moustache et une barbichette. Tout laisse à penser que le tableau est tout droit sorti des ateliers du peintre mais ce n'est pas le cas. C'est le fruit d'un travail de 18 mois entre des historiens, des analystes de données et des développeurs, chargés d’étudier les liens entre la science, les données et l'art.

Des centaines d'oeuvres de l'artiste analysées

« Nous utilisons souvent l'analyse de données pour rendre les procédés économiques plus efficients, mais nous y recourons beaucoup moins quant à tout ce qui touche l'âme humaine », explique Ron Augustus, directeur marketing chez Microsoft, dans une vidéo. En partant de ce constat philosophique, l'entreprise d'informatique, avec l'appui de la banque ING, l'université de technologie de Delft et deux musées néerlandais, s'est lancé le défi de peindre « le prochain Rembrandt ». Les chercheurs ont donc programmé un ordinateur pour qu'il analyse les centaines d’œuvres de l'artiste et qu'il puisse imiter son travail. « Nous utilisons la technologie et l'analyse de données comme Rembrandt utilisait ses pinceaux et ses brosses pour créer quelque chose de nouveau », relate Ron Augustus.

L'espacement des yeux et la position du nez ont été calculés

Pour copier le style du peintre hollandais, plus de 300 de ses peintures ont été scannées en haute-définition et en 3D, puis ces images ont été décortiquées par un algorithme qui en a analysé toutes les informations. L'idée, en utilisant des scanners 3D et le deep learning, est de permettre ainsi au logiciel d'apprendre via un grand nombre d'exemples. Une fois que la machine a analysé les tableaux du peintre, elle a regardé certaines caractéristiques, comme le genre, l'âge et la direction du regard des portraits de Rembrandt. Le programme développé avec l’aide de Microsoft a ainsi dégagé les grandes tendances de l’œuvre du peintre pour dresser le portrait-robot d’un sujet type : le tableau devait représenter un homme de 30 à 40 ans, blanc, avec une barbe ou une moustache, des vêtements noirs, une collerette, portant un chapeau et regardant vers la droite. Ensuite, une analyse de données spécifiques a permis de recréer, à la façon du peintre, l'espacement des yeux, la position du nez, de la bouche. Enfin, un dernier algorithme a traduit la forme et les traits du visage.

148 millions de pixels basés sur 168,263 fragments de peinture

Mais une peinture n’est pas seulement une image en deux dimensions. Les analyses des tableaux des grands maîtres ont depuis longtemps révélé qu’ils étaient composés de multiples couches de peintures superposées les unes aux autres en raison des multiples coups de pinceau. L’algorithme utilisé a donc logiquement pris en compte ce facteur, et a ainsi permis de générer des cartes des tableaux du peintre hollandais. A la manière des cartes topographiques qui montrent les différences d’altitude d’un paysage, le programme a réalisé une carte mettant en évidence les différences d’épaisseur entre les différentes zones du tableau, explique Science et Avenir. Cette dernière analyse effectuée, l’impression a été lancée. C’est ainsi que 13 couches furent imprimées successivement avec une encre à UV spéciale afin d’obtenir ce relief si particulier que l’on retrouve dans les toiles du maître, sa pâte. Le résultat, est une toile composée de 148 millions de pixels, basée sur 168,263 fragments de peinture du maître, qu’un œil non averti pourrait aisément prendre pour une peinture originale de Rembrandt... « Nous voulions créer une machine qui travaillerait comme Rembrandt, avec l'objectif de mieux comprendre l'essence d'un chef d'œuvre. Mais je ne pense pas que l'on puisse remplacer Rembrandt, il est unique », a déclaré Emmanuel Flores, directeur du projet, à BBC News.

« C'est une tromperie réalisée par des fous »

Certains critiques d'art n'ont pas réellement apprécié cette démarche technologique, notamment le virulent journaliste du Guardian, Jonathan Jones. « Ils ont confondu le plus poétique et le plus minutieux portraitiste de l'Histoire avec une machine. C'est une tromperie réalisée par des fous. On ne peut pas reproduire le génie de Rembrandt. Son art n'est pas un ensemble d'algorithmes ou de tics stylistiques qui peut être recréé par une imitatrice mécanique. Les historiens de l'art hollandais et les musées qui semblent avoir prêté leur autorité à une telle entreprise sont des imbéciles ! »

L'art déchaîne toujours et encore les passions. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

04.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"

07.

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires