En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

05.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

06.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

07.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > France
Enquête
Incendie à Anglet : un homme a été placé en garde à vue
il y a 1 heure 23 min
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 2 heures 46 min
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 5 heures 37 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 6 heures 15 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 7 heures 8 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 7 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 19 heures 2 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 19 heures 46 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 21 heures 13 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 22 heures 53 min
light > Culture
Disparition
Mort du philosophe Bernard Stiegler à l’âge de 68 ans
il y a 2 heures 6 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 3 heures 10 min
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 5 heures 58 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 6 heures 42 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 8 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 19 heures 28 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 20 heures 37 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 21 heures 55 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 23 heures 38 min
© Reuters
© Reuters
Editorial

Pourquoi l'écart se creuse entre l'Allemagne vertueuse et la France calamiteuse

Publié le 25 mars 2016
En France, le nombre des sans emploi inscrits a atteint un nouveau record historique à 3 591 000, en progression de 38 000 en un seul mois. Ironie du calendrier, Berlin vient ainsi de publier pour la troisième année consécutive un budget en équilibre et compte maintenir cette trajectoire au moins jusqu'en 2020.
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En France, le nombre des sans emploi inscrits a atteint un nouveau record historique à 3 591 000, en progression de 38 000 en un seul mois. Ironie du calendrier, Berlin vient ainsi de publier pour la troisième année consécutive un budget en équilibre et compte maintenir cette trajectoire au moins jusqu'en 2020.

Nouveau coup dur pour François Hollande alors que les revers s'accumulent pour le pouvoir : le bond du chômage en février, le plus fort depuis six mois annule les frêles espoirs que le gouvernement tentait de distiller depuis quelques semaines sur l'imminence de la reprise économique. Le nombre des sans emploi inscrits un nouveau record historique à 3 591 000, en progression de 38 000 en un seul mois. Ironie du calendrier : la nouvelle a été divulguée le jour même de la présentation de la nouvelle loi sur le travail déjà vidée en partie de sa substance depuis sa conception et que le Parlement pourrait achever de mettre en pièces, tant les oppositions dans la classe politique sont vives sur les remèdes à apporter pour que la France s'attelle enfin à la réforme que tous ses voisins ont accompli avant elle. Depuis le début du quinquennat, l'augmentation du nombre des sans emplois atteint ainsi 700 000, ce qui rend dérisoires tous les propos sur l'inversion de la courbe et témoigne aussi de l'écart qui s'élargit entre notre pays et ses partenaires.

Le phénomène est particulièrement criant avec l'Allemagne qui creuse l'écart. Les chiffres donnent même le vertige. Berlin vient ainsi de publier pour la troisième année consécutive un budget en équilibre et compte maintenir cette trajectoire au moins jusqu'en 2020. Les dépenses pourront être majorées de 3% en 2017, sans entraîner de déséquilibres. Les dépenses sociales vont s'accroître de 6,8%, les pensions entre 4,25 et 5,95%, l'afflux des réfugiés sera absorbé. Et les recettes fiscales rentrent bien en raison de la confiance qui incite les Allemands à dépenser, là où les Français, par crainte de l'avenir continuent d'avoir tendance à épargner.

A l'inverse, Paris aura bien du mal à limiter le déficit à 3,3% du produit intérieur brut, alors que les vannes de la dépense publique sont désormais ouvertes, la seule préoccupation de l'Elysée étant de favoriser la réélection du chef de l'Etat. Après les agriculteurs, les fonctionnaires c'est au tour des départements de se voir promettre des adoucissements supplémentaires chiffrés pour l'instant à 3,8 milliards qui seront mis à la charge du budget, mais c'était le prix à payer pour éviter à certains la faillite. Le ministère des finances assure que des économies correspondantes seront assurées, mais il se garde bien de donner des précisions à ce sujet.

C'est d'ailleurs l'inquiétude des milieux européens qui vient de s'exprimer à nouveau à Bruxelles par le constat que depuis le début de la crise, c'est la France qui est la lanterne rouge mais la commission renonce à effectuer de nouvelles mises engarde tant la cause lui parait perdue. D'autant que les perspectives à court terme n'ont rien de séduisant. Le climat des affaires s'est assombri en mars dans l'industrie et les services. Seul le commerce surnage dans le vent de pessimisme qui souffle à nouveau. La persistance de la menace terroriste liée aux nouveaux attentats préfigure une mauvaise saison pour le tourisme qui enregistre déjà une baisse sensible depuis le début de l'année.

Dans ce contexte, l'objectif de croissance de 1,5% du gouvernement parait de plus en plus chimérique, d'autant que le climat international est au ralentissement, alors que les cours du pétrole sont envoie de stabilisation et les taux d'intérêt au plus bas. Mais surtout, les luttes incessantes auxquelles se livre la classe politique sur des problèmes secondaires et surtout idéologiques achèvent de déchirer l'opinion et empêchent la confiance de revenir. Il serait temps pourtant de méditer sur l'exemple allemand pour nous aider à surmonter nos faiblesses et nous éviter de perdre de nouveaux points dans la compétition internationale.   

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
chômage
Thématiques :
Commentaires (28)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
evy
- 01/04/2016 - 12:30
que de commentaires nuls
on comprends vraiment pourquoi la France coule, pourquoi les syndicats s'acharnent à détruire le pays. Tout ce monde est à la botte des extrémistes de gauche qui ont envahi le gouvernement, ces ex trotskistes genre Sapin, Moscovici , Eckert, etc qui sont aigris et qui ont soif de pouvoir.
francis altier
- 27/03/2016 - 21:20
Stop à l'escroquerie
et à la complicité des médias. sur la ase de chiffres de l'Insee de 2014 pour avoir des chiffres fiables :
Le chiffre des salariés était de 23 810 000 millions dont 7 803 000 de fonctionnaires sans risque de chômage, donc exclus du calcul. Le nombre de salariés du privés risquant eux le chômage était de 16 007 000+ les chômeurs = 5 520 000 soit en tout une offre de travail de 21 527 000
Conclusion 5 520 000 divisé par 21 527 000 = 25,64¨% pas étonnant que nous connaissions un chômeur parmi nos amis !
Bien sur il s'agit des toutes les catégories de chômeurs ce qui correspond à la réalité
Désolé pour tous ces chiffres mais c'est en n'expliquant rien que l'on trompe les citoyens dont je fais partie.

Enfin s'agissant de l'Allemagne, la vraie différence est la Valeur Ajoutée par le salarié sensiblement supérieure à celle du salarié Français, ça explique beaucoup de choses !

S'agissant de la comparaison avec l' Allemagne
francis altier
- 27/03/2016 - 16:57
On aime donner des leçons
un mal français ! au lieu de se comparer à l'Allemagne, décidons pour la France, pour commencer réductions des dépenses publiques en urgence 57 % du PIB . Ca plombe notre compétitivité. Etc... le président comme le gouvernement et l'opposition savent ce qu'il faut faire, mis l'électoralisme est premier hélas. On peut compter sur le cynisme du président pour oublier que "l'ennemi, c'est la finance" merci, elle se porte bien.
Juste une suggestion de bourguignon : Prélèvement des impôts localement ( les décisions seront plus rapides et surtout moins coûteuses ) stratégie au niveau du pays. En bref , pensez global et agissez localement. Qu'en pensez vous?