En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Papamanila / Wikipedia
Une reproduction murale de Guernika
Le robot est un loup pour l'homme
Intelligence artificielle, suite : pourquoi le prochain Picasso pourrait bien être un robot
Publié le 25 mars 2016
Le fait qu'un ordinateur puisse désormais déposer un brevet implique aussi qu'un logiciel puisse créer une œuvre d'art. L'intelligence artificielle est désormais créative, sans aucune aide de l'homme.
Le docteur Idriss Aberkane, né en 1986, est professeur chargé de cours à Centrale- Supélec, ancien interne du département de psychologie expérimentale de l’Université de Cambridge, chercheur à Polytechnique, chercheur affilié à Stanford (Affiliate...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Idriss Aberkane
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Idriss Aberkane, né en 1986, est professeur chargé de cours à Centrale- Supélec, ancien interne du département de psychologie expérimentale de l’Université de Cambridge, chercheur à Polytechnique, chercheur affilié à Stanford (Affiliate...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le fait qu'un ordinateur puisse désormais déposer un brevet implique aussi qu'un logiciel puisse créer une œuvre d'art. L'intelligence artificielle est désormais créative, sans aucune aide de l'homme.

Atlantico : Peut-on dire aujourd'hui que les robots sont désormais capables de produire de véritables œuvres d'art ?

Idriss Aberkane : La réponse est totalement oui. Tout dépend évidemment de ce qu'on appelle art. L'art, c'est quelque chose qui éveille la conscience. Avant, les intelligences artificielles enregistraient la créativité humaine. Pour battre un joueur aux échecs, on prenait des parties jouées par l'humain, on utilisait un plus gros disque dur que le cerveau humain, et du coup on se retrouvait avec une machine qui avait plus de mémoire qu'un homme. Mais si on avait eu recours à 10 000 hommes, ils auraient mieux joué que la machine.

Maintenant, avec les algorithmes évolutionnaires , nous avons des intelligences artificielles qui créent toutes seules. Par exemple, la Nasa avait une antenne à fabriquer, cela faisait des années que les ingénieurs cherchaient une solution, et c'est un logiciel qui l'a trouvée. La solution est créative, donc elle est brevetable. Le fait qu'un ordinateur puisse déposer un brevet implique aussi qu'un logiciel puisse créer une œuvre d'art. La loi du brevet, c'est de trouver une solution créative, donc cela inclut aussi l'œuvre d'art. En effet, le prochain Picasso pourra être peint par un robot, car le logiciel peut être créatif sur ce qu'il veut : si jamais on lançait un logiciel pour créer des représentations, il pourrait peindre des œuvres qu'un critique d'art ne saurait pas distinguer d'une œuvre d'art.

Pourquoi la recherche sur l'intelligence artificielle s'intéresse-t-elle au domaine de l'art en particulier ?

Cet intérêt vise à prouver la créativité des robots. Le domaine de l'art est celui de la créativité par excellence, donc si on veut fabriquer des logiciels qui soient les plus créatifs possibles, il faut les tester dans le domaine de l'art.

L'intelligence artificielle surpasse maintenant celle de l'homme, en devenant de plus en plus indépendante, comme l'a prouvée récemment l'expérience du jeu de Go. Qu'est-ce qui différencie encore les robots des humains ?

Il n'y plus qu'un mot : "autonomie". La conscience et l'intelligence découlent de l'autonomie. Ce qui distingue la vie de l'intelligence artificielle, est donc l'autonomie. Les formes de vie sont intelligentes parce qu'elles sont autonomes. Un moineau est beaucoup plus intelligent qu'Alpha Go, car il est autonome. On ne sait pas fabriquer un  moineau, car aujourd'hui, on ne sait pas fabriquer la vie en laboratoire.

Un scénario à la "I-robot" (film dans lequel les humains se font dominer par les robots) est-il de plus en plus probable ?

Ce scénario est probable. Dans les trois lois fondamentales de la robotique, il y a celle qui interdit de donner aux robots le pouvoir de tuer un être vivant. Et cette loi, on est en train de la violer aujourd'hui. Elon Musk, le patron de Tesla, a lancé une pétition en ce sens, et les gouvernements ne sont se pas prononcés dessus, ce qui laisse entendre qu'ils ne sont pas forcément contre la fabrication d'armes autonomes, pilotées par des logiciels. Actuellement, le taux de bavures de personnes tuées par des drones pilotés par des humains est de 70%. Imaginez ce que cela pourrait être si le drone se pilotait tout seul.

Globalement, les processus de décision sont de plus en plus automatisés, et c'est très dangeureux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Maltraitance dans les Ehpad : pourquoi des formations des personnels soignants peuvent faire une grande différence pour les personnes âgées
06.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
07.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires