En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 2 min 27 sec
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 14 heures 8 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 16 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 16 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 17 heures 23 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 18 heures 45 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 19 heures 30 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 19 heures 44 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 19 heures 58 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 7 min 24 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 50 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 17 heures 8 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 17 heures 26 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 18 heures 48 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 19 heures 37 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 19 heures 52 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 21 heures 27 min
© Reuters
© Reuters
Lee Sedol contre AlphaGo

Pourquoi l’intelligence artificielle déployée par Google pour gagner contre un homme au jeu de GO pourra tout changer au moteur de recherche que nous utilisons tous (et au web tout entier)

Publié le 18 mars 2016
Jeudi 10 mars, Lee Sedol, l’un des meilleurs joueurs au monde de la discipline, s’est incliné pour la deuxième fois d’affilée face AlphaGo, un programme informatique conçu par Google. Une avancée majeure dans le domaine de l'intelligence artificielle dont les scientifiques perdent parfois le contrôle.
Arpad Rimmel est enseignant-chercheur en informatique à Supélec.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arpad Rimmel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arpad Rimmel est enseignant-chercheur en informatique à Supélec.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jeudi 10 mars, Lee Sedol, l’un des meilleurs joueurs au monde de la discipline, s’est incliné pour la deuxième fois d’affilée face AlphaGo, un programme informatique conçu par Google. Une avancée majeure dans le domaine de l'intelligence artificielle dont les scientifiques perdent parfois le contrôle.

Atlantico : L'ordinateur est-il définitivement devenu plus fort que l’homme au jeu de go ?

Arpad  Rimmel : Ce n'est pas encore tout à fait le cas, mais ça en prend le chemin.

Les calculs de probabilité d'un ordinateur sont-ils de plus en plus fiables ?

Oui. Il y a deux aspects utilisés par les algorithmes pour le jeu de go.

il y a une partie d'algorithme qui est une partie de l'exploration de l'ordre des différents coups possibles. C'est un algorithme qui était déjà utilisé auparavent.

Ce qui est vraiment nouveau, c'est que le programme de Google a combiné des algorithmes dits "réseaux de neurones profonds" ou "réseaux de neurones à convolution". C'est ces réseaux de neurones profonds qui, en apprenant à partir de beaucoup d'exemples de parties de jeu de go, vont pouvoir reproduire un comportement proche de celui de l'humain. Il s'agit de milliers de petites entités reliées entre elles qui effectuent de petits calculs permettant à la machine de prendre les meilleures décisions possibles. Le fait que ces "neurones profonds" soient reliés entre eux et s'envoient des messages qui sont des valeurs pondérées permet à la machine de prendre en compte tout à un tas de paramètres ajustables, et de les combiner.

Les calculs de probabilité d'un ordinateur sont-ils de plus en plus créatifs ?

Ce n'est pas évident de définir ce qu'est la créativité pour un ordinateur. Disons qu'il a atteint un niveau de jeu supérieur à ce que peut produire l'intelligence humaine. Mais ce n'est qu'une amélioration de ce qui s'était déjà produit avant. 

Les coups qui étaient joués alors par un ordinateur étaient assez déjà différents des coups joués par l'humain, mais cela restait des coups qui étaient considérés comme mauvais. Maintenant, l'ordinateur joue de manière plus similaire à l'humain. Il est donc meilleur au jeu de go.

De plus, grâce à la simulation et beaucoup de calculs, l'ordinateur sait maintenant déduire les meilleurs coups à donner, ce qui fait qu'il a une partie de son comportement qui lui est propre, différente de celle de l'humain. 

Cette performance est-elle une étape symbolique importante ?

Du point de vue symbolique, oui. Le challenge de concevoir un ordinateur capable de dépasser les meilleurs intelligences humaines a été a franchi. C'est une étape capitale dans la recherche de l'intelligence artificielle. 

Les chercheurs perdent-ils désormais le contrôle de l'ordinateur ?

Ce qui est impressionnant, c'est que le programme de Google a permis une avancée spectaculaire dans le domaine de l'intelligence artificielle, à laquelle les chercheurs se s'attendaient pas. 

L'autre aspect intéressant est aussi que les chercheurs n'arrivent plus à suivre le cheminement des réseaux de neurones profonds de l'ordinateur. En d'autres termes, on sait désormais apprendre des choses à des ordinateurs, mais on ne sait plus pourquoi ils les font après, car il y a trop de connexions qui se mettent en place toutes seules. 

N'est-ce pas dangeureux de pousser cette intelligence artificielle à devenir de plus en plus autonome ?

Ce n'est pas dangeureux à court terme et à moyen terme,  mais peut-être à long terme.

Cela reste des tâches très spécifiques, que les chercheurs apprennent à l'ordinateur.

Cela pourrait devenir dangereux si l'ordinateur se mettait à apprendre les choses tout seul.

Quelles sont les conséquences de cette avancée dans la vie réelle ?

Ces deux parties confortent les chercheurs dans l’idée que les réseaux de neurones profonds, sur lesquels est basé AlphaGo, sont bel et bien l’avenir de l'intelligence articificielle.

Tout l’enjeu maintenant va être de se servir de cette avancée pour aboutir à des applications concrètes et utiles pour l’ensemble de la société. En analysant de vastes quantités de données numériques, les réseaux neuronaux profonds peuvent apprendre toutes sortes de tâches utiles, comme l'identification des photos, les commandes vocales sur un smartphone ou encore répondre aux requêtes de recherche sur Internet. Google search va ainsi intégrer l'utilisation de neurones profonds dans son fonctionnement. En entrant les mots clefs de votre recherche, l'ordinateur comprendra alors non seulement l'objet de votre requête, mais proposera des résultats de recherche qui lui sont propres, plus rapidement, à une plus grande échelle et plus efficacement que ne le ferait un cerveau humain, comme il le fait pour le jeu de go. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 12/03/2016 - 21:00
Csoj
passionnant "ce soir ou jamais hier soir à ce sujet , elle est en replay , à voir !
J'accuse
- 12/03/2016 - 19:53
J'en veux pas
Ce qui intéresse Google -et les autres- dans la compréhension des recherches de l'internaute, est qu'elles aboutissent à un achat. Même si vos recherches sont de pure curiosité ou intellectuelles, vous vous retrouvez avec des pubs pour vous vendre un produit lié à votre recherche, et ça s'appelle du marketing ciblé. L'intelligence artificielle n'est pas utilisée pour résoudre vos problèmes, mais pour augmenter les chiffres d'affaires de vendeurs. Quand je le peux, je désactive toutes ces intelligences artificielles, par peur non pas d'elles, mais des buts qu'on leur assigne. Je serai content le jour où une IA empêchera mon PC de planter, au lieu d'essayer de me vendre un produit censé l'améliorer.
Archeboc
- 12/03/2016 - 15:28
Extraordinaire !
A quand l'intelligence artificielle au secours de la politique ????