En direct
Best of
Best of du 23 au 29 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Grève du 5 décembre : bloquer le pays est-il une stratégie payante ? Petit retour sur les conflits des 50 dernières années

07.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

01.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

ça vient d'être publié
pépites > Justice
Fichée S
Ultra-gauche : une militante a été écrouée pour avoir espionné des policiers
il y a 25 min 39 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 4 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 21 min
pépites > Justice
Riposte judiciaire
Alexandre Benalla a décidé de porter plainte contre X dans l'affaire de l'enregistrement clandestin diffusé par Mediapart
il y a 3 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le délicieux malheur français" de Denis Olivennes : la mélodie du malheur, notre berceuse préférée

il y a 4 heures 34 min
pépite vidéo > Défense
Futures missions à mener
Opération Barkhane : Emmanuel Macron va réunir le G5 Sahel à Pau
il y a 5 heures 57 min
pépites > Social
"Le mur du 5 décembre"
Première journée de mobilisation à travers le pays contre la réforme des retraites
il y a 6 heures 52 min
décryptage > Santé
Alimentation

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

il y a 8 heures 11 min
décryptage > International
Sommet sous tension

Otan : Emmanuel Macron et Donald Trump, convergences dans l'incohérence

il y a 9 heures 4 min
décryptage > International
Daphne Caruana Galizia

Ces passeports maltais devenus le Graal des super-riches de la planète

il y a 9 heures 38 min
décryptage > France
Mobilisation gouvernementale

Agiter la menace des casseurs ou la stratégie gouvernementale du parti de l’ordre

il y a 10 heures 32 min
pépites > International
Chambre des représentants
Procédure de destitution contre Donald Trump : Nancy Pelosi demande que soit rédigé l'acte d'accusation
il y a 43 min 37 sec
light > Sport
Répercussions
Le joueur légendaire Marco Van Basten a été retiré du jeu FIFA 20 "jusqu'à nouvel ordre" après son dérapage nazi
il y a 2 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Prince Igor"d'Alexandre Borodine : Le Prince Igor rentre au répertoire de l'Opéra National de Paris

il y a 4 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Léonard de Vinci" au Louvre : ode à Léonard

il y a 4 heures 44 min
décryptage > Politique
Ça va faire des vagues...

La tempête sociale du 5 décembre : Macron nous invite "à prendre la mer"

il y a 6 heures 17 min
décryptage > Economie
Campagne mouvementée ?

Pourquoi la présidentielle complique la guerre commerciale sino-américaine (et ça n’est pas une bonne nouvelle pour l’Europe)

il y a 7 heures 54 min
décryptage > France
Economie française

La solution à la récession ? L’optimisme

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Environnement
Pas grand chose à voir avec l'environnement

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

il y a 9 heures 21 min
décryptage > France
Décision

Un office national de lutte contre la haine ou le dernier exemple en date du renoncement politique face à la montée de la violence

il y a 9 heures 52 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

il y a 10 heures 43 min
Trop à cœur

Crise cardiaque : votre situation professionnelle est un indicateur clé des risques que vous courez

Publié le 22 mars 2016
Si vous travaillez dans le secteur de la vente ou de nuit, prenez garde : même s'il ne faut pas généraliser, une nouvelle étude a identifié les populations professionnelles les plus susceptibles de vous faire faire une crise cardiaque.
Serge Volkoff est co-auteur du livre “Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner” (éditions Eyrolles).Il est statisticien (administrateur de l’Insee) et ergonome (HDR), spécialiste des relations entre l’âge, le travail et la santé....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Volkoff
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Volkoff est co-auteur du livre “Les risques du travail. Pour ne pas perdre sa vie à la gagner” (éditions Eyrolles).Il est statisticien (administrateur de l’Insee) et ergonome (HDR), spécialiste des relations entre l’âge, le travail et la santé....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si vous travaillez dans le secteur de la vente ou de nuit, prenez garde : même s'il ne faut pas généraliser, une nouvelle étude a identifié les populations professionnelles les plus susceptibles de vous faire faire une crise cardiaque.

Atlantico : Selon une nouvelle étude (voir ici), certains métiers pourraient s'avérer mortels. Quelles sont les professions françaises les plus à même de nous amener à faire une crise cardiaque et pourquoi ?

Serge Volkoff : Il y a maintenant une trentaine d’années, le psychologue suédois Robert Karasek a déterminé les facteurs jouant sur la santé au travail : la "job latitude", c’est-à-dire la marge de manœuvre que l'on a dans son travail, la "job demand", c'est-à-dire les exigences du poste occupé, et le "social support", c’est-à-dire le fait d'avoir des collègues amicaux avec lesquels on peut s’entraider ou pas. Les personnes cumulant dans leur travail une forte "job demand", une faible "job latitude" et un faible "social support" ont, selon Robert Karasek, plus de risques de mourir d'une crise cardiaque, car ce sont des facteurs qui engendrent de très forts taux de stress. On peut penser qu’il y a des situations de ce type dans des professions comme le cas du secteur de la vente ou de la publicité par exemple, où les employés sont constamment évalués sur leurs performances (faible "job latitude"), sont sans arrêt en train de s'adapter aux exigences et à la personnalité du client (forte "job demand") et n'ont pas forcément de bonnes relations avec leurs collègues (faible "social support"), car le secteur est très concurrentiel. A l'inverse, les personnes travaillant dans la gestion par exemple sont beaucoup moins soumises au stress et donc au risque de faire une crise cardiaque.

Sont aussi concernées toutes les populations professionnelles travaillant de nuit. Il est désormais bien établi que, par des mécanismes directs ou indirects, une exposition longue au travail de nuit est un facteur de fragilisation à long terme du système cardiovasculaire, provoquant des décès sur le lieu de travail mais aussi après, lorsque les employés ont pris leur retraite. Les travailleurs de nuit meurent de manière générale plus jeunes que les autres.

Après, il ne faut pas trop généraliser. Pour être tout à fait exact, je ne parlerais pas de "professions à risque" mais de "situations de travail à risque". En effet, ce n'est pas une profession en tant que telle qui provoque des crises cardiaques, mais les facteurs établis par "le modèle de stress" de Kérasec, qui peuvent se retrouver dans n'importe quelle profession, pour peu que l'entreprise soit par exemple instable financièrement ou qu'un service soit mal organisé. Les managers, classés par l'étude comme les professions les moins susceptibles de déclencher des crises cardiaques, peuvent être en très mauvaise santé au sein d'entreprises qui font plan de licenciement sur plan de licenciement par exemple.

L'impact mortel du travail sur la santé augmente-t-il avec l'âge ?

Oui, même si les risques cardio-vasculaires concernent toutes les populations professionnelles, l'âge affaiblit nos défenses biologiques et augmente donc les risques de faire une crise cardiaque, à partir de 45 ans et plus.

Quelles sont les autres populations professionnelles qui peuvent être mortelles en France ?

Les accidents mortels au travail ont beaucoup diminué à long terme, mais ils sont quand même quelques centaines chaque année en France, disons de l’ordre de deux par jour, ce qui concerne très très massivement les populations ouvrières.

De même, s'il est dit dans l'étude que les arrêts cardiaques sont les premiers facteurs de décès dans le monde, ce n’est pas le cas en France. Si on regroupe tous les cancers, ce sont eux qui constituent le premier facteur de décès de la population générale, et donc également professionnelle. Les évaluations tournent autour de 10 000 décès par cancer chaque année en France dus à l’exposition de produits toxiques professionnels sur le lieu de travail.Cela concerne toutes les professions manuelles et les professions de service.

Le travail en France peut-il engendrer d'autres risques non mortels pour la santé ?

Oui, il y en a énormément et cela concerne beaucoup de populations professionnelles.

Les douleurs articulaires et les problèmes rhumatologiques représentent 90% des maladies professionnelles reconnues. Cela concerne les métiers ouvriers, les personnes travaillant sur écran, les coiffeurs, les chirurgiens dentistes... Bref toutes les professions qui impliquent de travailler dans une même posture toute la journée.

Après viennent en deuxième position tout ce qui attrait aux problèmes neuropsychologiques, comme l’angoisse, l'anxiété, les troubles du sommeil voire la dépression. Ces problèmes peuvent toucher l'ensemble des professions.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

04.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Grève du 5 décembre : bloquer le pays est-il une stratégie payante ? Petit retour sur les conflits des 50 dernières années

07.

Une américaine découvre que son mari la trompe... en lisant une critique culinaire dans le Washington Post

01.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Une prise de sang pour diagnostiquer les cancers les plus courants ? Une grande étude menée par des chercheurs lyonnais le permettra bientôt

04.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

05.

Vous ne devinerez jamais pourquoi le dernier shooting photo de Selena Gomez fait polémique

06.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

01.

L’immigration, remède nécessaire pour l’équilibre des retraites et le rebond de notre économie ?

02.

Point de non-retour climatique : allons-nous vers un effondrement global ou vers un gigantesque jeu de gagnants perdants à l’échelle de la planète ?

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

06.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zombikiller
- 08/03/2016 - 22:40
A kaprate
Bonne remarque. Je suis profession libérale depuis 16 ans et je n'ai jamais vu de médecins du travail. En revanche mes employés sont convoqués régulièrement. Je paie d'ailleurs pour cela.
Conclusion: le patron peut effectivement crever dans son coin dans l'indifférence générale mais on est en France et c'est normal....
jurgio
- 08/03/2016 - 10:51
Cela va dans le bon sens socialiste
pour réduire la durée du travail et augmenter les indemnités de la « pénibilité » Les conditions sont donc excellentes à satisfaire le désir de bienfait social. Mais quand les gouvernements agiront-ils vraiment en vue d'obtenir une amélioration de la situation économique nationale et par conséquent de l'état moral du travailleur ?
kaprate
- 07/03/2016 - 21:34
Médecine salariale...
Pas un mot sur les chefs d'entreprise? Les artisans? Les agriculteurs? Les professions libérales? Pas un mot sur le risque cardio-vasculaire de ceux qui prennent des risques financiers, font des journées à rallonge, ne partent pas en vacances, sont à la fois commerciaux, gestionnaires, communicants... Gérer l'AT de son salarié, rassurer son client, convaincre son banquier, compter fébrilement pour payer les impôts, innover pour survivre, aller au tribunal administratif contre un redressement de l'URSSAF qui peut vous mettre à mort et vos salariés au chômage, faire le boulot, souvent isolés puisque tout le monde pense que vous êtes un nanti et tout cela en supportant un coût familial et social considérable... Pas un mot pour eux. Bien sûr, les statistiques de l'auteur sont issues des fichiers de médecine du travail qui est obligatoire... pour tout salarié. Cela ne concerne pas le patron, qui peut crever d'AVC ou de suicide, dans l'indifférence générale!