En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 29 min 57 sec
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 1 heure 11 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 2 heures 56 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 4 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 5 heures 28 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 6 heures 55 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 7 heures 33 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 8 heures 5 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 9 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 45 min 7 sec
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 2 heures 30 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 4 heures 55 sec
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 4 heures 53 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 6 heures 39 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 7 heures 20 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 7 heures 47 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 8 heures 28 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 8 heures 56 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 9 heures 41 min
© Reuters
© Reuters
Climat malsain

Il n’y a pas que Zika : ces autres virus qui partent à la conquête du globe "grâce" à El Niño

Publié le 05 février 2016
Si l'épidémie de Zika se répand de manière explosive - 3 à 4 millions d'infections sont estimées pour le continent américain l'année prochaine -, d'autres maladies infectieuses sont en train de se propager du fait du réchauffement climatique et d'El Niño, le courant chaud équatorial du Pacifique.
Anna-Bella Failloux est entomologiste et directrice de recherche à l'unité Arbovirus et Insectes Vecteurs de l'Institut Pasteur.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anna-Bella Failloux
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anna-Bella Failloux est entomologiste et directrice de recherche à l'unité Arbovirus et Insectes Vecteurs de l'Institut Pasteur.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si l'épidémie de Zika se répand de manière explosive - 3 à 4 millions d'infections sont estimées pour le continent américain l'année prochaine -, d'autres maladies infectieuses sont en train de se propager du fait du réchauffement climatique et d'El Niño, le courant chaud équatorial du Pacifique.

Atlantico : D'après le chercheur à la NASA Compton Tucker, "2015 aura été l’année la plus chaude jamais enregistrée même sans El Niño". Néanmoins, "l’impact d’El Niño que l’on a constaté sur la fin 2015 a fait augmenter sensiblement les températures globales, plus que prévu”. Quelle est l'incidence de la hausse des températures sur le virus Zika ?

Anna-Bella Failloux : La température affecte directement le moustique, qui est le vecteur du virus Zika. Cet insecte est en effet incapable de réguler sa température interne. Il est donc forcément tributaire de la tmepérature extérieure. S'il fait plus chaud, le moustique va forcément subir ce changement.

Son développement va être accéléré. A 25°C, le passage de l'œuf à l'état adulte prend en général deux semaines. A 28°C, on passe à 7 jours. De ce fait, la hausse des températures entraîne un raccourcissement du temps de maturation du moustique et, par là-même, une augmentation des densités de moustiques.

La température a aussi des incidences sur la transmission du virus. Lorsque la femelle moustique est infectée par Zika, – car seules les femelles piquent -, le virus va entrer dans le corps du moustique. Il va alors infecter tous les organes internes, notamment les glandes salivaires. Le virus va pouvoir être excrété avec la salive que la femelle du moustique va injecter lorsqu'elle va piquer. Le temps qui est nécessaire entre l'entrée du virus dans le moustique et la sortie du virus du moustique est très important puisqu'il va conditionner le succès de la transmission. Plus il va faire chaud, plus ce délai va se raccourcir. La chaleur accélère le métabolisme du moustique et va donc permettre au virus d'atteindre les glandes salivaires plus rapidement. Il y a donc une multiplication accélérée du virus. Du fait que le moustique va être infectieux plus rapidement sous l'effet de la chaleur, la transmission va être plus importante.

Quelle est l'incidence d'El Niño en France ?

Je pense qu'il n'y a pas d'incidence directe d'El Niño en France dans la mesure où la zone intertropicale est assez lointaine. En revanche, il y aura là-bas une exacerbation du fait que le moustique y est présent. El Niño va accélérer le comportement du moustique et la transmission du virus. Les risques de transmission et de contamination des gens vont être augmentés. Il va y avoir une explosion épidémique. Les gens qui voyagent dans la zone où le virus circule sont donc susceptibles d'être infectés. A leur retour chez eux, il y a alors possibilité d'une transmission locale du virus en-dehors de la zone intertropicale qui est, en fait, la cible d'El Niño.

Il n'y a pas de moustique en France en ce moment car ils meurent à l'arrivée de la saison froide. Avant de mourir, la femelle va pondre des œufs. Ceux-ci vont supporter le froid et passer l'hiver. Dès les pluies du printemps, ces œufs vont éclorent et le moustique va réapparaître. A partir du mois de mai, les conditions vont donc être compatibles avec le développement du moustique, qui sera alors capable de transmettre le virus autour de lui.

El Niño et le réchauffement climatique auraient aussi une incidence sur la transmission de maladies comme le choléra, le paludisme ou la fièvre de la vallée du Rift. Qu'en est-il exactement ?

Toutes ces maladies sont ce qu'on appelle des maladies vectorielles, c'est-à-dire qu'elles sont transmises par des insectes. Le paludisme en fait partie, ainsi que la fièvre de la vallée du Rift. Dans ces deux cas, la maladie est transmise par le moustique. On peut l'attribuer aussi au comportement du moustique lié au changement climatique.

En ce qui concerne le choléra, il est transmis par le biais d'une bactérie. Ce qui signifie qu'il n'y a pas d'autres intermédiaires. Cela va être lié à des changements de températures au niveau des eaux superficielles, aussi bien des mers que de l'eau douce. Avec une perturbation, il y a une prolifération de cette bactérie qui est à l'origine de contaminations.

A quoi peut-on s'attendre raisonnablement en France ?

On peut clairement s'attendre à avoir des maladies tropicales en France.

On retrouve du chikungunya pour la première fois en Europe en 2007, en Italie. Il s'agissait d'une personne qui arrivait d'Inde et qui était venue visiter sa famille pendant quatre heures dans un village très infesté par le moustique Aedes Albopictus. Cette personne, à elle toute seule, a généré 250 cas. Cela signifie que les maladies tropicales - qui étaient jusqu'à présent cantonnées à la zone tropicale – peuvent désormais toucher les pays tempérés.

La dengue est déjà arrivée en France. Il y a eu le premier cas en 2010. Puis en 2014 et 2015. Il s'agissait de cas autochtones, c'est-à-dire des gens qui ont contacté la maladie sans avoir quitté le territoire métropolitain. Ils se sont fait contaminer par un moustique qui s'est lui-même infecté en prenant du sang chez quelqu'un qui revenait d'un endroit où le virus circulait.

Cela signifie que ce moustique en France est capable d'assurer du chikungunya et de la dengue.

La question que l'on se pose maintenant est de savoir si ce moustique est capable d'assurer la transmission du Zika. Et on ne pourra y répondre qu'à travers des travaux en laboratoire. Le vecteur majeur de Zika est le moustique Aedes Aegypti. On le trouve dans la zone tropicale. Aedes Albopictus est un autre vecteur. On le trouve pour sa part à la fois dans la zone tropicale et dans les régions tempérées, notamment l'Europe. On sait qu'Aedes Albopictus est présent dans 20 pays européens. En France, il a été répertorié dans 18 départements.

Concrètement, en termes sanitaires, comment est envisagée cette situation en France ?

On prend cette situation avec beaucoup de sérieux. Suite à l'épidémie de Zika qu'il y a eu à la Réunion, il y a eu ensuite cette introduction en Europe. Il y a des plans anti-dissémination du moustique Aedes Albopictus qui ont été votés pour que soit exercé un contrôle systématique de ces vecteurs dans les régions où le moustique est présent de façon permanente. En France, c'est l'entente interdépartementale des centres de démoustication du Languedoc qui s'occupe de contrôler l'arrivée du moustique et s'efforce de le faire de manière exhaustive.

Vous et votre équipe de recherche avez participé à la COP21. Qu'est-ce qui a été avancé sur les éventuelles possibilités de moduler ce réchauffement climatique au regard des problématiques de santé publique actuelles ?

Aucune mesure n'a été proposée. La santé a vraiment constitué un épiphénomène lors de cette conférence. Je pensais pourtant que c'était important, que tout le schéma économique dépendait de la santé des gens. Mais ce thème n'a pas été traité à cette occasion comme une priorité. C'est un constat assez difficile.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires