En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 3 heures 55 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 5 heures 30 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 6 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 8 heures 15 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 8 heures 38 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 9 heures 59 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 10 heures 38 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 10 heures 54 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 11 heures 11 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 11 heures 30 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 4 heures 51 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 6 heures 13 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 8 heures 19 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 8 heures 54 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 10 heures 45 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 11 heures 43 sec
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 11 heures 39 min
© YouTube
© YouTube
Les clés du bonheur

Si vous rêvez d’un métier, faites tout pour l’exercer car une étude montre que vous pourriez en pâtir

Publié le 01 février 2016
Deux chercheurs psychologues de l'Université de Floride viennent de publier une étude révélant qu'avoir une passion, c'est bien, mais que si elle n'est pas assouvie elle peut représenter un immense fardeau et engendrer des conséquences tant psychiques que physiques.
Florence Servan-Schreiber est journaliste. Formée à la psychologie transpersonnelle en Californie, elle a été l'animatrice d'une chronique dans Psychologies, un moment pour soi sur France 5 - la déclinaison télévisuelle de Psychologies magazine-...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Servan-Schreiber
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Florence Servan-Schreiber est journaliste. Formée à la psychologie transpersonnelle en Californie, elle a été l'animatrice d'une chronique dans Psychologies, un moment pour soi sur France 5 - la déclinaison télévisuelle de Psychologies magazine-...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Deux chercheurs psychologues de l'Université de Floride viennent de publier une étude révélant qu'avoir une passion, c'est bien, mais que si elle n'est pas assouvie elle peut représenter un immense fardeau et engendrer des conséquences tant psychiques que physiques.

Atlantico : Une étude publiée par deux chercheurs psychologues de l'Université de Floride révèle qu'une vocation ou une passion peut être un lourd fardeau si elle n'est pas assouvie et engendrer des conséquences tant psychiques que physiques. Que risquons-nous à ne pas pouvoir suivre une vocation ? 

Florence Servan-Schreiber : Cette étude a été réalisée auprès de professeurs d’Université, aux États unis, que l’on sait engagés dans une voie définitive, pour la totalité de leur carrière. Mais ce qui peut nous inspirer est d’abord de comprendre la force d’une vocation. Elle aligne, pour un individu, les sensations de compétences, d’autonomie et de sens : trois besoins psychologiques essentiels. Une vocation non assouvie nous prive de la possibilité de répondre à ces besoins fondamentaux. On sent bien que toujours, quelque chose sera manquant et bancal. Et lorsqu’on mesure les niveaux de satisfaction de vie, l’état de santé, le taux d’engagement et de satisfaction professionnelle de ces professeurs, on relève plus de signes de détresse physique et physiologique chez ceux engagés dans une voie qui ne correspond pas à leurs aspirations profondes.

En ne réalisant pas ce qui correspond à nos aspirations, il semble donc que notre organisme et notre psychisme s’en trouvent affectés. De manière très schématique, imaginez que bien que droitier, vous n’écriviez qu’avec la main gauche. Des courbatures et un inconfort en seraient le résultat. Il en va de même pour nos aspirations occupationnelles. Et si on ne considère pas avoir de vocation, gardons en tête que nous avons tous des préférences qui nous viennent de capacités naturelles que nous possédons : créativité, raisonnement, bricolage, maîtrise de son corps, etc.

L'étude souligne en outre, qu'une personne qui n’a pas de vocation particulière sera, en finalité, professionnellement plus satisfaite qu'une personne ayant une vocation, mais non satisfaite. Est-il possible d'éviter ou d'atténuer un tel sentiment de frustration ?

Une personne qui n’a pas de vocation particulière exprimera sa compétence, son autonomie et son besoin de sens ailleurs qu’en travaillant. Dans ses activités de loisirs, par exemple. Mais si on ressent un élan clair vers une activité professionnelle plutôt qu’une autre, sans avoir la possibilité ou sans créer l’opportunité de l’exercer, la frustration va s’installer. Mais cette frustration, si elle est identifiée, peut être compensée. En s’engageant volontairement dans des activités personnelles qui expriment ce “talent particulier”. Les milieux associatifs, par exemple, sont truffés de volontaires et autres participants venus exploiter des compétences et appétits qui ne sont pas ou plus mis au service d’un métier ou d’une entreprise particulière. C’est ainsi que des enseignants continuent à enseigner, des journalistes à écrire, des avocats à conseiller, et des infirmières à soigner. 

Ce qu’il faut comprendre par compétence, c’est une attirance naturelle vers un domaine dont l’exécution nous donne la sensation d’être à notre place. Et cette place peut se dessiner de façon alternative. 

Retenons de cette étude que de ne pas honorer nos aspirations profondes peut avoir des conséquences qui pourraient être évitées. Cela demandera juste plus d’efforts, mais qui seront récompensés.

De façon plus large, quel rôle attribuer à une vocation, ou aux passions, dans le bien être  ?

Une vocation peut prendre plusieurs formes. Parfois elle correspond à un métier ou une occupation répertoriée : musicien, médecin, cinéaste, etc. Mais en regardant plus en détail, nous avons tous la possibilité de nous retrouver face à des tâches pendant lesquelles nous sommes centrés, efficaces, compétents et heureux d’y être. Un boucher découpant la viande, un comptable devant un tableau Excel, une aide-soignante en conversation avec un patient, un épicier donnant des conseils, un serveur en plein accueil.

Chaque métier se décompose en plusieurs tâches et nous pouvons tous trouver une sensation d’alignement lors de certaines d’entre elles. Et c’est cet alignement qui continue largement à notre bien être professionnel, et donc global. Pour ceux qui ont la chance d’éprouver le besoin d’exercer un métier en particulier, c’est évidemment une chance. Pour les autres, en regardant bien, nous avons tous des activités préférées. Exerçons-les.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

02.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

03.

"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

06.

Corona : la production de la célèbre bière va s’interrompre suite aux mesures de restriction au Mexique

07.

Voilà comment se passe le déconfinement à Wuhan (et ce que ça nous apprend sur la réalité de la violence de l’épidémie)

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires