En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

07.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Contre l'écologisme" de Bruno Durieux : Contre l'écologisme, Pour une croissance au service de l'environnement

il y a 50 min 12 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L’homme à la tête de chou" : Un hommage à Gainsbourg proche de la perfection, mais qui pèche là où on ne s’y attendait pas...

il y a 1 heure 8 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 3 heures 49 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 5 heures 39 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 5 heures 51 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 6 heures 15 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 6 heures 50 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 19 heures 7 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 21 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Le cours classique" : L'éducation continue de faire parler ... au théâtre aussi

il y a 57 min 14 sec
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 2 heures 47 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 5 heures 49 sec
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 5 heures 47 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 6 heures 4 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 6 heures 21 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 6 heures 44 min
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 7 heures 4 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 19 heures 39 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 22 heures 8 min
Bonnes feuilles

Joaquin Masanet, l'homme qui tutoyait les ministres de l'Intérieur, tous sourds, aveugles et passifs, est aujourd'hui accusé de trafic d’influence

Publié le 31 janvier 2016
"De toute façon, ça tiendra bien jusqu'en 2017..." C'est ainsi que François Hollande s'exprime parfois devant des proches. À quoi se réfère-t-il ?Réformes en trompe-l'œil, choc de simplification qui n'a jamais eu lieu, concours de pauvreté entre présidentiables, affectations ministérielles délirantes, lutte acharnée des réseaux au sommet de l'État... l'action des gouvernements depuis une décennie est une mascarade. Extrait de "Ça tiendra bien jusqu'en 2017..." de Sophie Coignard et Romain Gubert, aux éditions Albin Michel 2/2
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"De toute façon, ça tiendra bien jusqu'en 2017..." C'est ainsi que François Hollande s'exprime parfois devant des proches. À quoi se réfère-t-il ?Réformes en trompe-l'œil, choc de simplification qui n'a jamais eu lieu, concours de pauvreté entre présidentiables, affectations ministérielles délirantes, lutte acharnée des réseaux au sommet de l'État... l'action des gouvernements depuis une décennie est une mascarade. Extrait de "Ça tiendra bien jusqu'en 2017..." de Sophie Coignard et Romain Gubert, aux éditions Albin Michel 2/2

La vie de Joaquin Masanet a changé le 6 février 2015. Ce soir-là, il a dormi en prison, au terme d’une longue garde à vue. Pourtant, la veille encore, Jo, comme tout le monde l’appelle dans le milieu de la police, tutoyait les ministres de l’Intérieur comme du bon pain. Ce brigadier retraité était président de l’Anas. Ce sigle désigne l’Association nationale d’action sociale de la police nationale, vingt et un mille adhérents, chargée de verser des pensions aux veuves de policiers, de gérer des centres de vacances ainsi qu’une structure d’accueil pour agents en détresse. À première vue, du social, rien que du social. Mais Jo est accusé de « trafic d’influence » et d’« abus de confiance aggravé ». En enquêtant sur tout autre chose, l’IGPN, la police des polices, a fait des découvertes qui laissent supposer que Jo piquait dans la caisse de la veuve et du policier déprimé.

Quand un des centres de vacances construit une piscine, c’est Jo qui choisit le prestataire. Ensuite, l’addition s’allonge : le bassin coûte près d’un million d’euros, ce qui fait cher la brasse, pour un devis initial inférieur à 700 000. Pour ne rien arranger, un chèque de près de 15 000 euros, provenant de l’entrepreneur, a été déposé sur son compte bancaire personnel.

Jo aime aussi beaucoup aller au restaurant. Enfin, ce qu’il semble préférer, ce sont les notes qu’il peut faire prendre en charge par l’Anas. Car les policiers de l’IGPN constatent qu’il n’est pas toujours attablé là où il prétend l’être quand il présente les factures, pour être remboursé, à la comptabilité de son association. Les frais de bouche indus s’élèveraient, selon l’enquête de l’IGPN, à 60 000 euros.

Notre homme n’en est pas à sa première incartade. Il a grimpé dans l’échelle sociale grâce au syndicalisme et a été responsable du syndicat des CRS dans les années quatre-vingt-dix. Déjà, il y a été suspendu pour notes de frais suspectes assorties d’un trou dans la caisse : 1,4 million de francs (220 000 euros) ! Et puis, finalement, il a été condamné en janvier 2003 à 3 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Marseille. Toujours pour des histoires de chèques. Les entreprises qui achetaient de l’espace publicitaire dans la revue des CRS libellaient les leurs à l’ordre de « CRS ». Un intitulé habilement retouché en « ORS », du nom d’une société créée par des proches à cet effet. La condamnation a été amnistiée et a évité le conseil de discipline à l’intéressé.

Mais là n’est pas l’essentiel. Ce qui laisse le plus interdit dans cette sombre affaire, c’est de constater à quel point les ministres de l’Intérieur successifs ont été mal informés. On pourrait croire qu’ils ont des milliers d’yeux et d’oreilles à leur service pour tout savoir et ne pas commettre d’impairs. Mais non, ils sont en réalité sourds, aveugles et passifs. Même envers un homme qui brassait beaucoup d’air Place Beauvau et qui arrivait précédé de sa réputation.

Tous ont reçu Jo dans leur bureau pour écouter ses doléances et ses menaces à peine voilées. Tous ont sympathisé avec lui sans se poser de questions. Le scénario de ces rencontres est toujours le même. Jo explique qu’il connaît tout le monde au ministère et qu’il peut par conséquent soit nuire beaucoup, soit rendre beaucoup de services. Bref, qu’il vaut mieux l’avoir avec soi que contre soi. Il finit par tutoyer son interlocuteur et par lui extorquer son numéro de téléphone portable.

Ce qui est fascinant, c’est que ce petit jeu a fonctionné avec tous ceux qui ont occupé cette haute fonction depuis plus de dix ans. C’est même avec le très aristocratique Dominique de Villepin que le courant est le mieux passé. Jo a tutoyé d’emblée Dominique qui n’a pas moufté. Et qui l’a même nommé au Conseil économique, social et environnemental. Une consécration. Le léger froid avec Nicolas Sarkozy, quand il a succédé à son meilleur ennemi de l’époque, vient de là, pas du passé de Jo ou de ses drôles de manières, qui n’embarrassaient pas le futur chef de l’État lors de son premier passage Place Beauvau, entre 2002 et 2004.

Manuel Valls ? Il l’a reçu lui aussi, mais a levé les yeux au ciel quand l’autre a sorti son cahier de doléances, qui contenait plusieurs dizaines de nominations. Cependant, il n’a fait aucun commentaire désagréable et a gentiment donné son numéro de mobile.

Pourtant, toutes ces éminences ne pouvaient pas ne pas voir à qui elles avaient affaire, mais elles ont fermé les yeux et laissé déverser plus de deux millions d’euros de subventions par an sur l’Anas. Entre 2012 et 2014, le nombre de permanents mis à disposition de l’association par le ministère de l’Intérieur est même passé de trente à quarante personnes.

Le seul qui ait recouvré la vue, c’est Bernard Cazeneuve. Il est nommé ministre de l’Intérieur le 2 avril 2014. En décembre, il compte sur son voyage officiel en Algérie pour échapper aux vœux de l’Anas, prévus pour le 19 au musée des Arts forains. Quand il apprend cela, l’ami Jo est fou furieux. Il appelle Matignon pour protester : cette mauvaise manière est inacceptable. Finalement, Manuel Valls appelle son successeur pour lui demander de revenir plus tôt afin d’honorer la cérémonie de sa présence. Bernard Cazeneuve s’exécute de mauvaise grâce. Et il ne reçoit l’insistant syndicaliste qu’au mois de janvier suivant. Un délai anormalement long pour cet homme habitué aux courbettes des éminences. À la sortie de l’entretien, le ministre dit à son entourage : « Je ne veux plus jamais avoir affaire à ce grossier personnage. » Cela, Jo ne le sait pas. Ce qui le rend dingue en revanche, comme en attestent les écoutes téléphoniques, c’est d’être ressorti du bureau sans le numéro de portable de Bernard Cazeneuve !

 

Extrait de "Ça tiendra bien jusqu'en 2017..." de Sophie Coignard et Romain Gubert, publié aux éditions Albin Michel, 2016. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

06.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

07.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 31/01/2016 - 16:47
Les syndicalistes mafieux (suite)
Ensuite viennent des lettres d'avocat qui vous affirment qu'un bon de commande signé doit être réglé, à la livraison...et on vous envoie le fameux mensuel de la police, avec votre petit encart à 200 euros, et qui ne vous apportera jamais de clients, vu la confidentialité de la parution...inutile de prendre un avocat, ne pas payer, c'est tout! Il existe des lettres types pour répondre à l'avocat, invoquant un abus de confiance. L'affaire stoppe, alors, aussi mystérieusement qu'elle a commencé...
vangog
- 31/01/2016 - 16:45
Les entreprises nouvellement créés connaissent les méthodes
mafieuses de ces syndicalistes. A peine créées, elles sont harcelées de coups de téléphone de représentants d'une multitude de magazines de la police municipale, nationale, gendarmerie, leur vendant des espaces publicitaires au prix d'une arnaque grossière. Le prix affiché sur le bon de commande est de quelques centaines d'euros...la voix est autoritaire, comme dans les commissariats de police...on signe facilement: que ne ferait-on pas pour s'attirer les bonnes grâces de la police, en début d'exercice!...puis, le mois suivant, la voix autoritaire vous rappelle en vous informant qu'elle n'a pas reçu le 2D chèque...étonnement, surprise....la voix autoritaire vous affirme que vous avez signé un bon de commande pour une parution d'une année, parfois deux, à quelques centaines d'euros multiplié par douze ou vingt...comme il va bientôt falloir payer l'URSSAF, on panique...bien-sûr, il ne faut surtout pas payer, et ne pas répondre aux menaces qui pleuvent ( toujours la même voix autoritaire et de plus en plus malveillante).