En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

03.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

01.

Le pétard mouillé de la TNT

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 8 heures 1 sec
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 12 heures 18 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 14 heures 58 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 15 heures 11 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 16 heures 24 sec
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 16 heures 22 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 21 heures 51 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 1 jour 3 heures
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 10 heures 52 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 13 heures 13 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 15 heures 4 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 15 heures 19 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 16 heures 16 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 16 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 22 heures 14 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 1 jour 4 heures
© Reuters
© Reuters
ça se corse

Rencontre entre Manuel Valls et les nationalistes corses : un affrontement plus folklorique que menaçant pour l'Etat central

Publié le 18 janvier 2016
Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus aujourd'hui par le Premier ministre Manuel Valls. Si le dossier corse est sensible, les nationalistes ne représentent pas pour autant une vraie menace pour le gouvernement.
Bernard de Froment est conseiller d’Etat, avocat de droit public.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard de Froment
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard de Froment est conseiller d’Etat, avocat de droit public.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus aujourd'hui par le Premier ministre Manuel Valls. Si le dossier corse est sensible, les nationalistes ne représentent pas pour autant une vraie menace pour le gouvernement.

Atlantico : Les nationalistes Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus aujourd'hui par le Premier ministre Manuel Valls. Quel est l'objet de cette entrevue et quelles sont les revendications du parti nationaliste ? Peut-on s'attendre à ce que le Premier ministre réponde à leurs attentes?

Bernard de Froment : Les revendications de Gilles Simeoni sont relativement simples et se déclinent en trois points : 

- Le sort réservé à ce que les autonomistes appellent les « prisonniers politiques », emprisonnés en raison de leur adhésion au mouvement nationaliste. 

- La langue corse et l’idée de la nation corse.

- L’obligation d’avoir le statut de résident en Corse depuis 5 ans pour pouvoir acheter des biens sur l’île.

Il s’agit des revendications traditionnelles des nationalistes. Le Premier ministre s’est déjà exprimé à ce sujet au mois de décembre, en réfutant chacune des trois revendications. Sur la question de la nation corse, Manuel Valls a réaffirmé que l’île faisait partie intégrante de la France. La question de nationalité corse n’existe donc pas selon lui, alors qu’il s’agit d’un point clé des revendications des autonomistes. En outre, il a assuré qu’il n’existait pas de prisonniers politiques corses en France, mais simplement d’hommes ou de femmes rendus coupables de crimes ou de délits qui doivent purger leur peine. Quant à l’obligation d’avoir une carte de résident depuis au moins 5 ans pour acheter un bien, il s’agit d’une demande contraire à la Constitution.

Reste donc la question de l’emploi et du plan que François Hollande a présenté ce matin. Gilles Simeoni s’exprimait aujourd'hui sur une radio, sur le fait que la Corse avait un taux de chômage supérieur à la moyenne française et que la lutte contre le chômage était leur sujet de préoccupation majeure. Comme c’est également le cas en France, il est probable qu’ils puissent y avoir une discussion et un accord sur cette question-là. La formation professionnelle étant une compétence régionale, les régions seront appelées à mettre la main au portefeuille. Ainsi, une coopération sera certainement établie entre le gouvernement et la région corse.

Si Manuel Valls ne leur octroie pas ce qu'ils veulent, concrètement que sont-ils susceptibles de faire ?

Concrètement, je crois que les nationalistes corses n’ont pas de moyens d’action possibles contre le gouvernement. Le seul qu’ils puissent avoir, serait de ne pas coopérer avec la mise en œuvre de politiques gouvernementales qui nécessitent une bonne entente entre les régions et le gouvernement. Cependant, il est peu probable que cela soit le cas, car les régions qui refuseraient une coopération se mettraient en difficulté politiquement. Or, il ne faut pas négliger le fait que les autonomistes ont gagné les élections régionales en Corse avec 35,34% des suffrages exprimés et que la somme des voix de la liste de Paul Giacobbi (divers gauche) et de celle de José Rossi (divers droite) représenterait plus de 55,5% des citoyens qui se sont exprimés. Le vote des autonomistes ne représente ainsi qu’un tiers des électeurs corses. Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni ne peuvent pas prétendre qu’ils représentent la majorité des Corses, même si en termes de scrutin ils le sont. Par ailleurs, l’Assemblé de Corse a été élue pour deux ans, en raison de la fusion prévue des départements de Corse-du-Sud et de Haute-Corse. Ainsi, les autonomistes n’ont pas de possibilité durable d’imprimer leurs marques. 

Avec tous ces éléments, je ne pense pas qu’ils représentent une très grande menace pour Manuel Valls.

Finalement, les conséquences ne seraient-elles pas moins graves que celles provoquées par Laurent Wauquiez en refusant d'appliquer le plan de formation de François Hollande ? 

Compte tenu du contexte parfois violent et des connexions mafieuses présentes sur l’île, il est parfois difficile de mesurer les conséquences d’une décision politique sur le terrain. Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont pacifiques. Ils n’ont pas l’intention de défendre leurs positions violemment. Néanmoins, s’ils ne sont pas entendus, il peut être possible que certains ne réagissent pas aussi pacifiquement.

Si nous devions établir une comparaison avec Laurent Wauquiez qui refuse d’appliquer le plan de formation prévu par François Hollande, il est évident qu’il s’agit d’une menace pour le gouvernement. Néanmoins, je pense que cela serait jouer un jeu qui peut s’avérer compliqué pour les régions et qui ne serait dans l’intérêt de personne.

Que Manuel Valls ne reçoive pas Laurent Wauquiez est une erreur. Je ne sais pas si pour autant Laurent Wauquiez a manifesté son désir d’être reçu par le Premier ministre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

02.

Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers

03.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

04.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

07.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

01.

Le pétard mouillé de la TNT

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

02.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Coronavirus : Il y en a certains (et c’est déjà beaucoup trop) qui croient que c’est le Mossad !

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
attila
- 19/01/2016 - 08:31
un fait :
ils ont été élus démocratiquement ( au même titre d'ailleurs que hollande)--- l'auteur peut faire toutes les additions qu'il désire : il a tort !!!
maintenant j'attends de voir !!!!
Mike Desmots
- 19/01/2016 - 06:37
Les corses évoluent en real- politique ...
D'ailleurs, demander la restauration de la République indépendante de la Corse ...telle que proclamée par Pascal Paoli en 1755 , aurait du sens....car les lois de cette constitution , était plus moderne que celle de la royauté ,puis de la république française ...par exemple ,les femmes en Corse avaient déjà le droit de vote en 1756.....!
vangog
- 18/01/2016 - 22:13
C'est marrant...
Talamoni ne réclame pas l'indépendance des subventions et aides sociales pour les Corses...il a du oublier ça dans ses revendications!