En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

03.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

04.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

07.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Organisation dynamique

L’obésité de notre système de santé face à l’agilité de ses acteurs

il y a 27 min 32 sec
décryptage > International
Parti de la loi et de l'ordre

Une tragédie américaine

il y a 1 heure 9 min
décryptage > Politique
Bas les masques

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

il y a 1 heure 36 min
décryptage > Société
Impact du confinement

Pourquoi les couples et les célibataires ont des styles de vie encore plus différents post-Coronavirus

il y a 2 heures 7 min
décryptage > Société
Similitudes ?

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Politique
Stratégie risquée ?

Alliance LREM / LR : le baiser de la mort... mais pour qui ?

il y a 3 heures 22 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Automobile, aéronautique, tourisme : tous ces secteurs menacés l’étaient bien avant la catastrophe sanitaire

il y a 3 heures 51 min
pépites > Economie
Impact économique
Déconfinement : la crainte du chômage est désormais plus forte que celle du Covid-19 chez les Français
il y a 16 heures 9 min
pépites > Politique
Cavalier seul
Elections municipales : Cédric Villani maintient sa candidature pour le second tour à Paris
il y a 17 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L’Italie buissonnière" de Dominique Fernandez, de l’Académie française : hors des sentiers touristiques, une belle découverte de trésors italiens méconnus

il y a 20 heures 1 min
décryptage > Economie
Conséquences du Covid-19

De l’inutilité des prédictions économiques actuelles

il y a 53 min 59 sec
décryptage > Politique
Enfin la vérité

Il y a un Covid-19 de gauche et un Covid-19 de droite ! Nous devons cette immense découverte à un épidémiologue, hélas encore peu connu, du nom de François Ruffin

il y a 1 heure 28 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Après le Coronavirus, les criquets ?

il y a 1 heure 54 min
décryptage > Santé
Symptômes persistants ?

Effets secondaires durables de la Covid-19 : les malades abandonnés des médecins ?

il y a 2 heures 30 min
décryptage > International
Alt-right

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

il y a 3 heures 13 min
décryptage > International
Emeutes

Mort de George Floyd : l’anti-racisme, combat nécessaire mais explication radicalement insuffisante de la situation américaine

il y a 3 heures 28 min
light > Insolite
Concentration
La ville japonaise de Yamato souhaite interdire l’utilisation des smartphones en marchant
il y a 15 heures 37 min
pépites > Santé
Bien-être psychologique
Ehpad : les conditions de visites vont être à nouveau assouplies dès le vendredi 5 juin
il y a 17 heures 33 min
pépite vidéo > High-tech
Traçage
L’application StopCovid sera disponible ce mardi 2 juin
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Faites-moi plaisir" de Mary Gaitskill : un roman subtil masculin/féminin : harcèlement ? consentement ?

il y a 20 heures 20 min
© Reuters
© Reuters
ça se corse

Rencontre entre Manuel Valls et les nationalistes corses : un affrontement plus folklorique que menaçant pour l'Etat central

Publié le 18 janvier 2016
Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus aujourd'hui par le Premier ministre Manuel Valls. Si le dossier corse est sensible, les nationalistes ne représentent pas pour autant une vraie menace pour le gouvernement.
Bernard de Froment est conseiller d’Etat, avocat de droit public.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard de Froment
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bernard de Froment est conseiller d’Etat, avocat de droit public.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus aujourd'hui par le Premier ministre Manuel Valls. Si le dossier corse est sensible, les nationalistes ne représentent pas pour autant une vraie menace pour le gouvernement.

Atlantico : Les nationalistes Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont reçus aujourd'hui par le Premier ministre Manuel Valls. Quel est l'objet de cette entrevue et quelles sont les revendications du parti nationaliste ? Peut-on s'attendre à ce que le Premier ministre réponde à leurs attentes?

Bernard de Froment : Les revendications de Gilles Simeoni sont relativement simples et se déclinent en trois points : 

- Le sort réservé à ce que les autonomistes appellent les « prisonniers politiques », emprisonnés en raison de leur adhésion au mouvement nationaliste. 

- La langue corse et l’idée de la nation corse.

- L’obligation d’avoir le statut de résident en Corse depuis 5 ans pour pouvoir acheter des biens sur l’île.

Il s’agit des revendications traditionnelles des nationalistes. Le Premier ministre s’est déjà exprimé à ce sujet au mois de décembre, en réfutant chacune des trois revendications. Sur la question de la nation corse, Manuel Valls a réaffirmé que l’île faisait partie intégrante de la France. La question de nationalité corse n’existe donc pas selon lui, alors qu’il s’agit d’un point clé des revendications des autonomistes. En outre, il a assuré qu’il n’existait pas de prisonniers politiques corses en France, mais simplement d’hommes ou de femmes rendus coupables de crimes ou de délits qui doivent purger leur peine. Quant à l’obligation d’avoir une carte de résident depuis au moins 5 ans pour acheter un bien, il s’agit d’une demande contraire à la Constitution.

Reste donc la question de l’emploi et du plan que François Hollande a présenté ce matin. Gilles Simeoni s’exprimait aujourd'hui sur une radio, sur le fait que la Corse avait un taux de chômage supérieur à la moyenne française et que la lutte contre le chômage était leur sujet de préoccupation majeure. Comme c’est également le cas en France, il est probable qu’ils puissent y avoir une discussion et un accord sur cette question-là. La formation professionnelle étant une compétence régionale, les régions seront appelées à mettre la main au portefeuille. Ainsi, une coopération sera certainement établie entre le gouvernement et la région corse.

Si Manuel Valls ne leur octroie pas ce qu'ils veulent, concrètement que sont-ils susceptibles de faire ?

Concrètement, je crois que les nationalistes corses n’ont pas de moyens d’action possibles contre le gouvernement. Le seul qu’ils puissent avoir, serait de ne pas coopérer avec la mise en œuvre de politiques gouvernementales qui nécessitent une bonne entente entre les régions et le gouvernement. Cependant, il est peu probable que cela soit le cas, car les régions qui refuseraient une coopération se mettraient en difficulté politiquement. Or, il ne faut pas négliger le fait que les autonomistes ont gagné les élections régionales en Corse avec 35,34% des suffrages exprimés et que la somme des voix de la liste de Paul Giacobbi (divers gauche) et de celle de José Rossi (divers droite) représenterait plus de 55,5% des citoyens qui se sont exprimés. Le vote des autonomistes ne représente ainsi qu’un tiers des électeurs corses. Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni ne peuvent pas prétendre qu’ils représentent la majorité des Corses, même si en termes de scrutin ils le sont. Par ailleurs, l’Assemblé de Corse a été élue pour deux ans, en raison de la fusion prévue des départements de Corse-du-Sud et de Haute-Corse. Ainsi, les autonomistes n’ont pas de possibilité durable d’imprimer leurs marques. 

Avec tous ces éléments, je ne pense pas qu’ils représentent une très grande menace pour Manuel Valls.

Finalement, les conséquences ne seraient-elles pas moins graves que celles provoquées par Laurent Wauquiez en refusant d'appliquer le plan de formation de François Hollande ? 

Compte tenu du contexte parfois violent et des connexions mafieuses présentes sur l’île, il est parfois difficile de mesurer les conséquences d’une décision politique sur le terrain. Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni sont pacifiques. Ils n’ont pas l’intention de défendre leurs positions violemment. Néanmoins, s’ils ne sont pas entendus, il peut être possible que certains ne réagissent pas aussi pacifiquement.

Si nous devions établir une comparaison avec Laurent Wauquiez qui refuse d’appliquer le plan de formation prévu par François Hollande, il est évident qu’il s’agit d’une menace pour le gouvernement. Néanmoins, je pense que cela serait jouer un jeu qui peut s’avérer compliqué pour les régions et qui ne serait dans l’intérêt de personne.

Que Manuel Valls ne reçoive pas Laurent Wauquiez est une erreur. Je ne sais pas si pour autant Laurent Wauquiez a manifesté son désir d’être reçu par le Premier ministre.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

02.

Où l’on apprend qu’Emmanuel Macron est le porte–parole de Sibeth Ndiaye…

03.

Mais qu’est-ce que le Boogaloo auquel aspirent nombre d’émeutiers américains ?

04.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

05.

Après le conflit israélo-palestinien la France importe les tensions raciales américaines

06.

Le chômage partiel est une réussite, les Français n’en ont guère conscience, sauf les râleurs et les voleurs. La fraude et les abus font tâche

07.

1945 : l’héritage béni devenu largement toxique

01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé

03.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

04.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

05.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

06.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

04.

Alerte à l’épargne des ménages... mais certainement pas à l’euthanasie des épargnants

05.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

06.

Emmanuel Macron dévoile un plan de soutien "massif" envers le secteur automobile et annonce la hausse des primes à l'achat de voitures électriques

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
attila
- 19/01/2016 - 08:31
un fait :
ils ont été élus démocratiquement ( au même titre d'ailleurs que hollande)--- l'auteur peut faire toutes les additions qu'il désire : il a tort !!!
maintenant j'attends de voir !!!!
Mike Desmots
- 19/01/2016 - 06:37
Les corses évoluent en real- politique ...
D'ailleurs, demander la restauration de la République indépendante de la Corse ...telle que proclamée par Pascal Paoli en 1755 , aurait du sens....car les lois de cette constitution , était plus moderne que celle de la royauté ,puis de la république française ...par exemple ,les femmes en Corse avaient déjà le droit de vote en 1756.....!
vangog
- 18/01/2016 - 22:13
C'est marrant...
Talamoni ne réclame pas l'indépendance des subventions et aides sociales pour les Corses...il a du oublier ça dans ses revendications!