En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Journée de commémorations
11 novembre : Emmanuel Macron inaugure un monument en mémoire des soldats morts
il y a 4 heures 6 min
pépites > International
Incertitude
Bolivie : Morales démissionne, le pays plonge dans l'incertitude
il y a 5 heures 32 min
pépites > Terrorisme
Expulsion
La Turquie va expulser 11 djihadistes français dans les prochains jours
il y a 6 heures 49 min
décryptage > Europe
Les entrepreneurs parlent aux Français

Margrethe Vestager : Démission !! Le Breton vite ! Mais nous sauvera-t-il ?

il y a 8 heures 29 min
décryptage > Economie
(Piètres) raisons

1,3% de croissance en France : pourquoi pas plus ? Quatre (piètres) raisons et une obligation

il y a 11 heures 55 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

La droite française est-elle maudite ? : les causes historiques de la malédiction de la droite

il y a 12 heures 18 min
décryptage > Environnement
Immobilité

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Media
Totalitarisme de la gentillesse

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

il y a 13 heures 7 min
décryptage > Politique
Esprit du 11 novembre, es-tu là ?

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

il y a 14 heures 11 min
pépites > Economie
Renouveau
Le Medef pourrait changer de nom et être rebaptisé "Entreprises de France"
il y a 1 jour 31 min
Grossière erreur...
Etats-Unis : un jeune américain choque Twitter après s'être déguisé en Jawad Bendaoud pour Halloween
il y a 4 heures 37 min
light > Culture
Hommage
Abou Dabi inaugure sa nouvelle avenue Jacques Chirac
il y a 6 heures 21 min
décryptage > Politique
Vraiment ?

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

il y a 8 heures 13 min
décryptage > Sport
Réel succès ?

Cette maladie du tennis français qui se cache derrière la victoire de la France en finale de la FED Cup

il y a 11 heures 41 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Les mystères médicaux autour de l’affaire de la nouvelle formule du Levothyrox

il y a 12 heures 18 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Au secours ? Amazon veut rendre Alexa intelligente en traitant nos données personnelles
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Religion
Nouvelle ère

Cette nouvelle ère politique que vient s’ouvrir avec la marche contre l’islamophobie

il y a 12 heures 44 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

il y a 14 heures 5 min
décryptage > Histoire
L'air du temps

11 Novembre : il y a 100 ans débutaient les années folles… Aujourd’hui, les années vaches (sacrées) folles ?

il y a 14 heures 23 min
light > Finance
Bon investissement
Actions de la Française des Jeux : attention aux arnaques aux sites frauduleux
il y a 1 jour 1 heure
© Reuters
© Reuters
Cocorico

CES 2016 : la botte secrète de la French Tech pour conquérir Las Vegas

Publié le 08 janvier 2016
Le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas est le plus grand salon du monde dédié à la high-tech. Cette année, ce sont 190 startups de la French Tech qui sont dans les starting-blocks.
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Denis Jacquet est entrepreneur (Edufactory), investisseur (Entreprise et conquête) et président de Parrainer la croissance, une association d'aide aux PME pour rechercher la croissance, et cofondateur de l'observatoire de l'Uberisation. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le Consumer Electronic Show (CES) de Las Vegas est le plus grand salon du monde dédié à la high-tech. Cette année, ce sont 190 startups de la French Tech qui sont dans les starting-blocks.

Atlantico : Le CES de Las Vegas réunit cette année 190 startups françaises. La French Tech se positionne ainsi sur le salon comme la deuxième délégation après celle des Etats-Unis. Est-ce si important de se déplacer en si grand nombre pour espérer obtenir des retombées ?

Denis Jacquet : Il faut bien avoir à l'esprit qu'un salon comme le CES représente des kilomètres de marche pendant trois jours pour tout voir. Du coup, avec une grosse délégation, le travail des journalistes du monde entier est facilité. Au lieu de voir un ou deux exposants perdus au milieu des stands, la presse préfère se focaliser sur les endroits structurés, où il y a du monde, où ça bouge et où on sait qu'on va y voir des choses intéressantes. Cela donne matière à voir.

C'est très intéressant aussi d'être une grosse délégation vis-à-vis des investisseurs. Avec des stands concentrés, ils peuvent voir et faire le tri au sein d'une même représentation plus facilement et, surtout, plus rapidement.

Enfin, cela crée une dynamique et un effet de groupe. Les investisseurs, les clients potentiels, les grands comptes du monde entier viennent plus facilement.

Les Français concluent-ils réellement des contrats avec les étrangers ?

Les salons américains, - contrairement à beaucoup de salons français ou européens -, sont des salons où les gens ne viennent pas pour perdre leur temps. Ils viennent pour repérer et faire des affaires. Aux Etats-Unis, les gens passent peu de temps sur les stands mais c'est efficace. Ils viennent. Ils savent pourquoi puisqu'ils ont déjà regardé la documentation sur les sites Internet. Ils savent exactement qui ils veulent voir. S'ils sont intéressés, en général cela déclenche du business.

Quand une société comme Colibri arrive avec sa brosse à dents connectée et passe dans un reportage sur Fox News et CNN, il y a derrière des centaines de milliers de consommateurs qui se demandent où trouver le produit pour l'acheter. L'effet est réel et immédiat. Ce sont 50 à 60 000 personnes qui se connectent pour regarder sur le site Internet de la société en seulement 2 ou 3 jours.

Les investisseurs sont aussi très intéressés car ils savent que la France dispose notamment de très bons ingénieurs et d'inventeurs doués.

Cette notoriété est également importante pour toutes les sociétés françaises qui veulent recruter aux Etats-Unis. C'est un vecteur pour recruter des talents.

Quels types de produits sont-ils proposés par la French Tech lors de cette édition ? En quoi différent-ils de manière générale de ceux présentés lors de l'édition 2015 ? Observe-t-on une tendance ?

Dans les 3 années qui viennent, je ne pense pas que l'on va beaucoup sortir des objets connectés, de la robotique et de l'intelligence artificielle.

Le CES est un salon qui concerne les produits dits "visibles". Il s'agit donc plutôt de produits. Avant, il s'agissait davantage de produits "stand alone", c'est-à-dire des produits pris à part de tout contexte. Maintenant, il s'agit du produit mis dans un contexte très particulier. C'est par exemple l'intelligence artificielle pour la voiture ou l'intelligence artificielle appliquée aux robots. Pour les objets connectés, on se demande comment ils vont s'intégrer dans un appartement, dans un immeuble. On met les objets davantage dans leur contexte et face à leur utilisation pratique.

Il y a aussi une tendance qui s'est développée fortement dans les domaines de la santé et du sport.

On dit que les Français se rencontrent beaucoup entre eux à cette occasion. Qu'en est-il ?

A l'occasion du CES, les entrepreneurs de la French Tech passent vraiment leur vie ensemble pendant 4 jours. C'est un même lieu où se créent des liens qui sont forcément forts. Quand vous êtes à 14 000 kms de chez vous pendant 4 jours et que vous vous voyez tout le temps, il se passe quelque chose.

Les gens se voient plus facilement car il y a des zones de regroupement, des zones de networking, des dîners qui sont organisés. Il y a aussi des séances de debrief et des séances de rencontres. C'est très utile en termes de network.

Plus globalement, où en est la French Tech ?

La French Tech a été surtout psychologiquement un élément de fierté donné aux entrepreneurs pour se fédérer autour d'une bannière : on les repère, on sait qu'ils sont là, qu'ils existent et qu'ils font masse. C'est un label qui a donné pas mal de résonnance à l'étranger aux startups françaises et qui constitue en ce sens un outil marketing au sens noble du terme.

Le Label "French Tech" ne révolutionne pas structurellement ce qui se passe en France : il permet surtout aux entreprises d'accéder à des conférences, à des mises en réseau, à des opportunités de déplacement et de mise en contact. C'est une très belle opération très fédératrice.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

03.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Emmanuel Macron et sa névrose de l’ennemi

06.

Alibaba tente d’acclimater le « Single Day » en France, sans TVA ni droits de douane

07.

Mais pourquoi la pollution en Inde est-elle bien pire qu’en Chine ?

01.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

05.

Présomption d’innocence et tribunaux sont-ils indispensables si l’accusé a vraiment l’air méchant ?

06.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

LR : l’illusion de la renaissance par le local

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires