En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fraude prestations sociales : 30 millions € à Paris

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

ça vient d'être publié
pépites > Sport
Machisme
Clémentine Sarlat dénonce le harcèlement moral et les remarques sexistes qu'elle a subies à "Stade 2"
il y a 7 heures 27 min
décryptage > Politique
La voix de son maître

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

il y a 9 heures 1 min
light > Culture
Industrie à l'arrêt
Disney repousse une douzaine de films Marvel à cause de l'épidémie
il y a 9 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire populaire du football" : Populaire et subversif : vive le foot !

il y a 11 heures 47 min
pépites > France
Drame
Drôme : deux morts et sept blessés dans une attaque au couteau perpétrée par un demandeur d'asile soudanais
il y a 12 heures 10 min
pépite vidéo > Media
Racisme
"Ils enterrent des Pokémon" : un journaliste de BFMTV dérape pendant l'hommage aux victimes chinoises du Coronavirus
il y a 13 heures 31 min
décryptage > Religion
Besoin de sens

Sauver Pâques : les catholiques se mobilisent pour communier malgré le confinement

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Environnement
Rions vert

C comme con, con comme Cochet : il confond le CO2 et le coronavirus !

il y a 14 heures 26 min
décryptage > High-tech
Applis stars du confinement

Voilà comment Zoom et House party peuvent menacer vos données professionnelles ou personnelles

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Politique
Dérapages à répétition

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

il y a 15 heures 2 min
pépites > Politique
Défiance
Covid-19 : une majorité de Français jugent que le gouvernement gère mal l'épidémie
il y a 8 heures 23 min
light > Media
Solidarité
Le groupe Canal+ va reverser ses recettes publicitaires de 20h à la Fondation de France
il y a 9 heures 45 min
pépite vidéo > International
Le monde d'avant
Coronavirus : en Suède, sans confinement, la vie continue comme si de rien n'était
il y a 10 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Maus", Tomes 1 et 2 : Un roman graphique hors norme

il y a 11 heures 51 min
pépites > Défense
Touchés
Coronavirus : 600 militaires français atteints
il y a 12 heures 26 min
décryptage > International
Vital

Pour éviter les famines, ne pas interrompre le commerce mondial de céréales

il y a 14 heures 1 min
décryptage > Santé
Aller de l'avant

Covid-19: Il faut accélérer, ce n’est jamais trop tard

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Education
Imaginaire

Si le coronavirus fait irruption dans les jeux de vos enfants, ne vous faites pas de soucis

il y a 14 heures 32 min
décryptage > Société
Pas de retour à la normale rapide

Déconfinement graduel : attention danger dans l’opinion

il y a 14 heures 49 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Jeanne d'Arc, une dissidente au temps du Moyen Age

il y a 15 heures 11 min
© Reuters
Les turbulences en avion ne sont pas dangeureuses.
© Reuters
Les turbulences en avion ne sont pas dangeureuses.
Voyage, voyage

Pourquoi il est inutile d'avoir peur des turbulences en avion

Publié le 07 décembre 2015
Dans un article paru sur Business Insider, un pilote de la compagnie aérienne américaine United Airlines a expliqué que les turbulences, aussi "ennuyeuses" soient-elles, ne sont en fait pas "dangereuses". Selon lui, les passagers ne sont simplement pas assez informés sur l'origine des turbulences et le risque minime qu'elles présentent pour la bonne tenue d'un vol.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans un article paru sur Business Insider, un pilote de la compagnie aérienne américaine United Airlines a expliqué que les turbulences, aussi "ennuyeuses" soient-elles, ne sont en fait pas "dangereuses". Selon lui, les passagers ne sont simplement pas assez informés sur l'origine des turbulences et le risque minime qu'elles présentent pour la bonne tenue d'un vol.

Qui n'a jamais été angoissé à l'idée de monter dans un avion ? Les crash aériens survenus ces dernières années n'ont pas eu pour effet d'apaiser les passagers, déjà réticents aux turbulences. D'autant que celles-ci sont souvent assimilées au début d'un accident aérien dans l'inconscient collectif. Dans un article paru sur Business Insider, un pilote de la compagnie aérienne américaine United Airlines a expliqué que les turbulences, aussi "ennuyeuses" soient-elles, ne sont en fait pas "dangereuses". Selon lui, les passagers ne sont simplement  pas assez informés sur l'origine des turbulences et le risque minime qu'elles présentent pour la bonne tenue d'un vol.

Il existe trois types principaux de turbulences : thermique, mécanique et celles dues au cisaillement du vent. Les turbulences d'origine thermique se produisent lorsque l'appareil traverse des nuages, tandis que les turbulences d'origine mécanique surviennent lorsque des structures physiques comme des montagnes perturbent le courant du vent, ce que les pilotes évitent simplement. Enfin, les turbulences dues au cisaillement du vent sont les plus imprévisibles et sans doute, les moins rassurantes. Elles se produisent lorsqu'un pilote emprunte ce que l'on appelle un courant-jet, soit un courant d'air rapide et confiné que l'on trouve dans l'atmosphère de certaines planètes telle que la Terre. Une sorte de "route" aérienne dans laquelle s'engouffrent les pilotes pour profiter du vent arrière et minimiser la consommation de carburant. En somme, les turbulences sont des phénomènes naturels auxquels les personnels de bord sont parfaitement habitués. Pour les passagers, c'est une autre histoire.



Les pilotes face aux turbulences

Le pilote d'United Airlines explique dans un premier temps, que "chaque vol, chaque jour" est obligé de rencontrer un degré d'air rugueux. "Du point de vue d'un pilote, explique-t-il, les turbulences sont considérées comme une question de confort et de commodité, pas comme un problème de sécurité. Elles sont ennuyeuses, mais pas dangereuses". Bien entendu, le risque zéro n'existe pas et il peut arriver que, dans les pires cas, certains passagers se blessent pendant les secousses. "La grande majorité d'entre eux n'avaient pas mis leur ceinture de sécurité alors qu'ils auraient dû", souligne le pilote aérien. Comme le mentionnait le rapport de l'Administration de l'Aviation Fédérale, "de 1980 à 2008, les transporteurs aériens américains ont dénombré 234 accidents (ne pas comprendre crash aérien,ndlr) dus aux turbulences – ce qui a entraîné 298 blessés graves et trois décès".

Avant de décoller, les pilotes reçoivent toujours des rapports de prévisions météorologiques et de turbulences. "Une fois en altitude, nous obtenons des mises à jours périodiques de la part de nos météorologues qui sont sur le terrain. Nous avons un radar météorologique dans le cockpit, ainsi que nos yeux pour voir et éviter les pires conditions météorologiques. Et peut-être plus utile encore, nous recevons des rapports en temps réel de l'aéronef (l'outil capable de comprendre et contrôler le vol,ndlr). Avec tous ces outils à notre disposition, nous avons une assez bonne idée de où, quand, et comment", sont les turbulences, explique le pilote d'United Airlines, qui rappelle que la meilleure façon de se protéger des petites secousses "surprises" est de garder sa ceinture attachée, tout comme les pilotes le font.



La solidité des avions face aux turbulences

Généralement, les compagnies aériennes commerciales ne s'approchent jamais des montagnes à moins de 3 000 mètres et évitent de traverser des orages, non pas par sécurité puisque les avions sont conçus pour résister aux turbulences et que les appareils militaires par exemple, volent dans des cyclones pour récupérer des données météorologiques, mais pour ne pas effrayer les passagers qui ne comprendraient pas. "Je ne me souviens pas d'un accident d'avion de ligne causé par des turbulences", a expliqué le pilote américain. "Le niveau de puissance des turbulences doit être tellement élevé pour arracher une aile, qu'il va bien au-delà de tout ce que vous pourrez connaître", a-t-il prévenu.



Les préjugés, la principale source d'alimentation des angoisses irrationnelles

"Méfiez-vous des préjugés". Selon lui, les témoignages exacerbés de certains passagers ont la capacité d'accroître l'inquiétude. Mais souvent, lorsqu'une personne a peur, elle a tendance a exagérer la réalité. "Méfiez-vous des analogies". Le pilote explique également que si l'on parle de "turbulences" pour évoquer un accident de la route ou d'un bateau en mer agitée, il ne faut pas faire l'amalgame avec les turbulences aériennes, beaucoup moins risquées. Enfin, le pilote relativise le nombre d'accidents aériens. Il a plus de plus en plus d'avions. Il va de soi que le nombre de vols augmente et de ce fait, le nombre d'incidents aussi.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Fraude prestations sociales : 30 millions € à Paris

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

03.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

04.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

05.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

06.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
sna-hyper
- 09/12/2015 - 15:10
et dans le prochain chapitre:
Pourquoi il est inutile d'avoir peur avant un crash
pmizrahi
- 09/12/2015 - 10:20
Photo
Ce serait mieux de mettre une photo du cockpit d'un avion pour illustrer cet article !
LouisArmandCremet
- 07/12/2015 - 13:39
Turbulence ?
Ceux qui se plaignent des turbulence dans un 747 ou un 380 ne sont jamais montés dans un planeur en monagne... Surtout un jour un peu instable... J'ai personnellement le souvenir de vls où il fallait se battre du début jusqu'au touché des roues et même après pour au final un vol minable... mais durant lequel on apprenait beaucoup !