En direct
Best of
Best of du 28 novembre au 4 décembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

02.

Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex

03.

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

04.

Macron en appelle à l’ONU. Et contre qui ? Contre Darmanin et Castex !

05.

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

06.

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

07.

Macron skie français

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

04.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

05.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
My heart will go on
Une entreprise américaine veut proposer des visites touristiques sous-marines du "Titanic"
il y a 8 min 51 sec
pépites > Politique
Elections
Régionales : la candidature de Jean-Michel Blanquer en Ile-de-France se précise
il y a 27 min 58 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Retour à Martha’s Vineyard" : Trois vieux amis tentent de retrouver la magie du passé. Un beau récit romanesque et nostalgique

il y a 49 min 51 sec
light > Media
Sujet sensible
Royaume-Uni : Netflix accusé de "troller la famille royale" en promouvant un documentaire "mensonger" sur le mariage de Diana et Charles
il y a 1 heure 4 min
pépites > Europe
No deal
Brexit : "les conditions d'un accord ne sont pas réunies", notent les négociateurs
il y a 1 heure 46 min
décryptage > Science
La vérité est ailleurs

40 ans après son départ vers les profondeurs de l'espace, Voyager continue de découvrir des phénomènes inconnus

il y a 3 heures 32 min
décryptage > Santé
Pénurie

L'étrange fiasco de la stratégie gouvernementale sur la grippe

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Consommation, Black Friday : adieu le bio, local ou circuit court, 3 Français sur 4 vont regarder d’abord le prix

il y a 4 heures 15 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Rihanna a un nouveau lover rappeur cogneur; Pas con(finé)s : Patrick Bruel & Ary Abittan sont allés à un dîner clandestin, George Clooney a un coiffeur du même genre dans sa vie; Elie Semoun est sûr qu’il n’y a rien entre François Hollande et son ex
il y a 4 heures 28 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Racisme : la police au banc des accusés ?

il y a 4 heures 33 min
pépites > Société
Contrôles au faciès
Après des propos d'Emmanuel Macron, des syndicats de police appellent à l'arrêt des contrôles d'identité
il y a 18 min 38 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Art Nouveau" : un architecte visionnaire à Budapest juste avant les heures sombres de la guerre de 1914. Un roman dense, bien écrit mais un peu décevant

il y a 46 min 27 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le métier de mourir", Prix Renaudot des Lycéens 2020 : le roman inoubliable d'une histoire vraie

il y a 52 min 32 sec
pépites > International
Désengagement
Somalie : la "majorité" des troupes américaines vont se retirer, annonce le Pentagone
il y a 1 heure 24 min
pépites > Société
Droit à l'enfant
L'Assemblée nationale assouplit les conditions d'adoption
il y a 2 heures 27 min
décryptage > Media
L’innocence plus forte que la sagesse ?

Le magazine Time choisit son "enfant de l’année" mais réalise-t-il vraiment ce qu’il fait ?

il y a 3 heures 43 min
décryptage > Politique
Rien de nouveau

Emmanuel Macron chez Brut : le message, c’est le médium

il y a 4 heures 5 min
décryptage > High-tech
Deux poids, deux mesures

Des documents internes montrent que Facebook souhaite modérer les discours de haine contre les Noirs de manière plus agressive que les commentaires anti-blancs : gestion fine d'une réalité complexe ou délire d'apprentis-sorciers woke ?

il y a 4 heures 21 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Immigration : au coeur du choix des pays de destination pour les réfugiés

il y a 4 heures 33 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Covid-19 : les bons réflexes à avoir en cas de symptômes

il y a 4 heures 33 min
Jean Dujardin et Bérénice Béjo dans The Artist qui a récolté ce jeudi six nominations aux Golden Globes américains.
Jean Dujardin et Bérénice Béjo dans The Artist qui a récolté ce jeudi six nominations aux Golden Globes américains.
Golden Globes

The Artist : preuve par le muet que le cinéma français est trop bavard ?

Publié le 16 décembre 2011
C'est le film qui a récolté le plus de nominations aux Golden Globes américains. L'hommage à Hollywood de Michel Hazanavicius se pose en favori dans la course aux Oscars. Film muet, il s'écarte d'une certaine tradition du cinéma français...
Léo Haddad
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Léo Haddad est chef de la rubrique cinéma du magazine Technikart.  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est le film qui a récolté le plus de nominations aux Golden Globes américains. L'hommage à Hollywood de Michel Hazanavicius se pose en favori dans la course aux Oscars. Film muet, il s'écarte d'une certaine tradition du cinéma français...

Atlantico : Avec six citations, The Artist est le film qui a récolté ce jeudi le plus de nominations pour les Golden Globes américains. Comment expliquer que les Américains aiment autant ce film français ?

Léo Haddad : Ce succès ne m’étonne guère. Dès que j’ai vu le film, c’était une certitude pour moi, une évidence, car le film dispose de tous les attributs de ce que les Américains peuvent aimer chez les Français (l’élégance, le côté sophistiqué, le chic), mais aussi parce qu’il s’agit d’une déclaration d’amour au cinéma ; un film français sur Hollywood, tourné à Hollywood. Il s’agit donc d’un vrai pont entre deux pays qui entretiennent une relation d’amour-haine.

Et puis, le seul problème qui rétrécit le public potentiel d’un film français aux États-Unis tient à la langue étrangère. Ici, puisque le film est muet, la question ne se pose bien évidemment pas.


Bande-annonce de The Artist, réalisé par Michel Hazanavicius

 

Le film que la France a choisi pour être représentée cette année aux Oscars dans la catégorie "meilleur film étranger" est La Guerre est déclarée, réalisé par Valérie Donzelli. Pourtant, c’est The Artist qui pourrait bien récolter la statuette dans la prestigieuse catégorie "meilleur film". A-t-on eu tort de privilégier un film bavard à un film muet ?

Sur le papier, La Guerre est déclarée semble effectivement l’expression d’un certain cinéma français issu de la famille « FEMIS-Cahiers du cinéma », mais il faut reconnaître que ce film dépasse de loin les limites et les carcans de ce cinéma là : il a des idées, presque trop, il essaie d’avoir du rythme, de l’énergie, de ne pas reposer uniquement sur la parole.

Selon moi, il ne s’éloigne donc pas tant que ça de The Artist puisque tous les deux s’inscrivent dans un cinéma français qui cherche à s’extraire de cette famille traditionnelle du cinéma.


Il s’inscrit tout de même dans la filiation de la Nouvelle Vague, ou plus récemment d’un réalisateur comme Christophe Honoré. Dans La Guerre est déclarée, comme dans les films d’Honoré, non seulement les acteurs parlent beaucoup, mais en plus ils chantent…

Pour moi, La Guerre est déclarée n’est pas une caricature servile et contente de soi comme peuvent l’être les films de Christophe Honoré. J’aime moyennement le film de Valérie Donzelli, mais je reconnais qu’il essaie tout de même de secouer le cocotier. The Artist, c’est pareil : c’est un vrai objet de cinéma. 

Bande-annonce de La Guerre est déclarée, réalisé par Valérie Donzelli

 

Vous considérez donc que le cinéma français n’est pas trop bavard…

Mais la plus grande qualité du cinéma français a justement été d’être bavard ! Certes, pendant de longues années – disons des années 1980 à la moitié des années 2000 - le cinéma français a été bâti sur le dialogue, sur le fait de lire le texte. Ce n’est même pas que les films français étaient trop bavards ou que les dialogues étaient mauvais. C’est plutôt que les acteurs étaient simplement là pour "dire le texte". Leur visage et leur façon de le prononcer définissaient le cinéma français.

Aujourd’hui, c’est en train de changer : des acteurs tels que Vincent Cassel, Tahar Rahim voire Jean Dujardin, sont capables d’incarner des choses simplement par leur posture. Ce sont des qualités qu’on a toujours retrouvées dans le cinéma américain, asiatique ou italien.

 

Selon vous, quand s’est réalisé ce basculement ? Lorsque des cinéastes comme Mathieu Kassovitz, Gaspard Noé ou Jan Kounen ont investi le cinéma français ?

Il y a des films qui rendent des choses possibles, des films qui ouvrent des portes qu’on avait pensé toujours fermées. Ainsi, Un Prophète de Jacques Audiard a rendu évidentes des choses qui paraissaient très compliquées : les gangsters ou les taulards, tout d’un coup, ne parlaient plus comme dans une pub pour le black jack. Jusque là, personne n’y arrivaient, et d’un coup…

Bande-annonce d'Un prophète, réalisé par Jacques Audiard

 

C’est tout de même étonnant que ce soit le fils de Michel Audiard - sans doute le dialoguiste le plus célèbre du cinéma français - qui rende notre cinéma moins"bavard"…

Jacques Audiard est lui-même un grand dialoguiste. Mais en fait, la clé du changement ne se trouve pas dans les scénaristes ou les metteurs en scène : elle réside plutôt dans les acteurs. Ce sont eux qui, d’un coup, ont commencé à parler différemment, à se réapproprier le phrasé.

Ces derniers temps, plusieurs personnes du cinéma français ont réussi à sortir de leurs milieux habituels. Il y a vraiment un mieux. Même Intouchables, un film labellisé TF1, est meilleur que les films TF1 ! C’est plus travaillé, il y a moins de mépris pour le public…

 

A vous écouter, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au sein du cinéma français...

Non. Le cinéma français manque encore d’acteurs. Notre star-system est en crise. C’est d’ailleurs une question qui se pose mondialement car il existe une crise internationale de la célébrité.

Il n’y a pas de grand cinéma national sans grande industrie du cinéma. Le cinéma hollywoodien reposait sur un nombre conséquent d’acteurs qui suscitaient le glamour ou le mystère. L’industrie toute entière entretenait cela. Tous les cinémas dominants ont été bâtis sur le star system, même la Nouvelle Vague – qui fut un temps dominant d’un point de vue artistique – a été construite sur des stars (Belmondo, Delon, Jeanne Moreau, Catherine Deneuve,…). Donc, pour répondre précisément à votre question, ce qui manque au cinéma français, ce sont de vraies stars qui suscitent la curiosité du public.

 

Propos recueillis par Aymeric Goetschy 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 18/12/2011 - 13:08
Excellent !
N'en déplaise à ses détracteurs (agricoles sur ce coup), Jean Dujardin est très bon, peut-être même un des meilleurs et puis la bande annonce est édifiante : un film à ne rater sous aucun prétexte... tiens c'est bien simple, ça me laisse sans voix !
PMP132
- 17/12/2011 - 17:45
ET LA MUSIQUE
Tout le monde s'extasie devant ce film aux émotions énormes etc etc Regerdez le sans la musique, comme tout film muet et cela devient vite emmerd.... Certe c'est l'idée d'avoir osé faire un film sans dialogue mais sans cela !!!!! Si le noir et blanc et superbe ce qui montre bien que dans le collectif des gens un film muet est en noir et blanc.
porticcio
- 17/12/2011 - 06:27
Une vraie réussite
Un grand film muet avec un fort accent américain et avec aussi et surtout une Bérénice Béjo dont on ne parle pas assez, une Bérénice que l’on va emporter pour longtemps dans "un souvenir charmant".