En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© FLORENT VERGNES / AFP
L'innovation disruptive est remise en question.
Beaucoup de bruit pour rien
L'innovation disruptive, le concept dont tout le monde parle et qui est sérieusement remis en question
Publié le 02 décembre 2015
Ce concept a dominé la recherche depuis les années 1990. Mais aujourd'hui, l'innovation disruptive est remise en question. Explications.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ce concept a dominé la recherche depuis les années 1990. Mais aujourd'hui, l'innovation disruptive est remise en question. Explications.

S'il y a un pape de la recherche sur l'innovation des entreprises, c'est bien Clayton Christensen, professeur à Harvard, qui a inventé le concept d'innovation "disruptive." 

Ce mot, vous l'avez sans doute entendu. Lorsqu'il a évoqué le concept en 1994, personne n'utilisait ce terme, et aujourd'hui on l'a tous sur les lèvres. 

Peut être un peu trop. On parle de "disruption" à chaque fois qu'on voit de l'innovation, ou à chaque fois qu'une entreprise en bat une autre ou vainc un marché. Tellement que certains en ont trop. Christensen lui-même vient de publier un article pour rappeler la définition précise d'innovation disruptive. Le chroniqueur en stratégie d'entreprise de The Economist, très lu et influent, a publié un article pour remettre en question le pape lui-même--buzz dans le monde petit mais influent des experts en stratégie d'entreprise. 

De quoi s'agit-il ? Dans la théorie de Christensen, l'innovation disruptive fait référence à un phénomène précis : ce qui se produit lorsqu'un acteur lance un nouveau produit ou service qui est en général moins performant que l'offre existante, mais qui accroche un segment du marché qui n'est pas bien servi par les offres existantes. Le nouvel acteur prend une niche et, au fur et à mesure qu'il améliore ainsi son produit, il prend de plus en plus du marché. Les acteurs existants, en se concentrant sur le segment le plus rentable de leur marché, ne peuvent pas se concentrer sur la meilleure opportunité moins rentable. La spirale de la mort arrive lorsque les existants, se concentrant de plus en plus sur le segment rentable de marché, ne deviennent à leur tour plus qu'un acteur de niche sur le segment le plus premium, mais ayant perdu leur dominance du marché. Pour les acteurs existants, c'est un dilemme--d'où le titre de son ouvrage clé, "Le Dilemme de l'innovateur"--il peut soit aller chercher le nouveau segment de marché, mais ainsi mettre en péril son business model, ou se faire progressivement manger par les nouveaux entrants.

L'exemple classique est l'histoire du PC, qui a remplacé les "mainframes," les gros ordinateurs qu'utilisaient les entreprises. Les PC étaient beaucoup moins puissants que les mainframes, et ne pouvaient pas répondre aux besoins existants des entreprises. Mais il y avait assez de fanas de techno, qui ne pouvaient pas acheter de mainframe, et qui voulaient jouer avec des PC, pour en acheter. La technologie des PC s'est progressivement améliorée, les PC ont pu effectuer de plus en plus de tâches, et le marché de l'informatique est progressivement passé au PC. IBM, qui avait dominé l'informatique pendant des décennies, et avait abandonné le marché du PC pour se concentrer sur les mainframes, fut complètement dépassé par Apple et Microsoft, jusqu'à fleurer la faillite au début des années 1990.
L'idée de Chistensen fut une révolution conceptuelle, car si on sait depuis la nuit des temps qu'une entreprise mal gérée, ou qui n'anticipe pas les évolutions du marché, ou qui fait de mauvais produits, peut péricliter, Christensen a montré par quel mécanisme une entreprise qui fait tout "bien"--qui se concentre sur la qualité des produits et les besoins des clients, et optimise sa rentabilité, peut néanmoins se retrouver les pieds dans le vide. C'est ça qui est si "disruptif." On sait aujourd'hui comment l'histoire s'est finie, mais à l'époque il était parfaitement logique pour IBM de se concentrer sur ses clients existants et de répondre à leurs besoins, plutôt que de détruire sa rentabilité en partant à la poursuite d'un segment de marché tout petit et peu rentable. 

Où en est le concept d'innovation disruptive aujourd'hui ? On le voit, le concept est très puissant, mais aussi précis : il s'agit d'un nouvel acteur qui entre sur le marché avec un produit inférieur et moins rentable. Ca n'est pas la même chose que dire que tout ce qui est nouveau ou innovant est "disruptif." Ainsi, Christensen a expliqué que ni l'iPhone ni Uber n'étaient "disruptifs" puisqu'il ne s'agissait pas de produits ou services inférieurs à l'existant, mais supérieurs. Sortir un bien meilleur produit, c'est de l'innovation, mais ce n'est pas de l'innovation "disruptive." 

Et pourtant, n'est-ce pas logique de dire qu'Apple a "disrupté" le marché du téléphone, ou que Uber "disrupte" le business model traditionnel des taxis ?

Il faut donc une évolution conceptuelle, qui permette de garder ce qui est clé dans le concept d'innovation disruptive au sens strict de Christensen, mais également les autres innovations qui sans être "disruptives" au sens strict du terme sont néanmoins des tremblements de terre.

Horace Dediu, fondateur de l'entreprise Asymco et analyste extrêmement réputé des nouvelles technologies, propose un cadre conceptuel qui permet peut être de s'en sortir : la "concurrence asymétrique." La concurrence asymétrique, c'est ce qui se passe lorsque le concurrent fait quelque chose qu'on ne peut pas faire soi, soit parce que ça remet en question le business model, soit parce qu'on n'en a pas la capacité technologique, ou en termes de distribution, etc. La disruption au sens de Christensen est clairement une forme de concurrence asymétrique, mais ce n'est pas la seule forme de concurrence asymétrique. Pour RIM, le fabricant de BlackBerry, Apple n'était pas un disrupteur au sens de Christensen, mais c'était sans doute un concurrent asymétrique. 

Ce n'est pas seulement un débat de sémantique. La confusion conceptuelle est la première étape de la confusion intellectuelle, et ça peut mener à des erreurs de stratégie. Comprendre, et bien différencier, les différents types d'innovation, permet de bien analyser la situation, et donc de bien y réagir. Il semble que le concept de concurrence asymétrique peut être très fructueux pour mieux comprendre l'innovation.
 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
06.
Angela Merkel prise de tremblements en pleine cérémonie officielle à Berlin
07.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires