En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 5 heures 15 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 11 heures 1 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 11 heures 52 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 12 heures 35 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 13 heures 4 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 13 heures 56 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 14 heures 29 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 15 heures 13 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 15 heures 56 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 16 heures 50 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 10 heures 18 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 11 heures 13 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 12 heures 29 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 12 heures 47 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 13 heures 35 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 14 heures 25 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 14 heures 42 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 15 heures 47 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 16 heures 19 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 17 heures 15 min
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Attention à bébé

Bronchiolite : tous les conseils pour permettre à vos enfants d’échapper à l’épidémie qui débarque

Publié le 04 décembre 2015
L'épidémie de bronchiolite a déjà commencé, elle arrive souvent dès que les premières vagues de froid se font ressentir. Pour éviter que votre enfant ne contracte le virus, n'oubliez pas de vous laver les mains et soyez bien attentifs à son alimentation ainsi qu'à sa respiration.
Le professeur Christophe Delacourt est secrétaire général de la Société française de pédiatrie, et chef de service adjoint du Pneumologie et d’Allergologie pédiatriques de l'hôpital Necker. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Delacourt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le professeur Christophe Delacourt est secrétaire général de la Société française de pédiatrie, et chef de service adjoint du Pneumologie et d’Allergologie pédiatriques de l'hôpital Necker. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'épidémie de bronchiolite a déjà commencé, elle arrive souvent dès que les premières vagues de froid se font ressentir. Pour éviter que votre enfant ne contracte le virus, n'oubliez pas de vous laver les mains et soyez bien attentifs à son alimentation ainsi qu'à sa respiration.

Atlantico : Les premiers cas de bronchiolite sont déjà recensés. Cette année, l'épidémie démarre plus tôt que d'habitude, et selon les spécialistes elle pourrait être plus importante. Comment expliquer une apparition plus précoce de l'épidémie ? Faut-il craindre une épidémie plus violente ?

Christophe Delacourt : Chaque année on observe des variations au niveau des dates de début de l'épidémie. Ces variations sont liées au virus lui-même mais également aux conditions météo.  Le virus de la bronchiolite évolue, et de ce fait modifie l'intensité du pic épidémique d'une année sur l'autre. Les conditions météo changent  on ne sait pas bien en quoi elles agissent sur le virus pour le moment, mais en pratique on observe que dès que le mauvais temps arrive l'épidémie commence. Ces  différents facteurs font  varier le pic de l'épidémie de dix à quinze jours chaque année.

En effet cette année, les premiers cas arrivent un peu plus tôt. Cependant ces décalages sont relativement modestes, et ne bouleversent pas l'organisation de soin : nous avons l'habitude de faire face à ce type de variation.

Pourquoi les enfants sont-ils particulièrement sensibles à ce virus?

Le virus syncitial est le virus le plus fréquemment responsable des bronchiolites. Quasiment tous les enfants le contractent un jour : on estime qu'entre 90 et 100 % des enfants auront été infecté par ce virus dans les deux premières années de la vie.Dans la grande majorité, l'infection se traduit sous la forme du rhume, d'une rhinopharyngite mais pour 20 à 30% des enfants cela va évoluer en bronchiolite.  

On sait que les petits garçons sont plus souvent infectés, car ils ont des bronches plus petites que les filles. Le calibre des bronches influence considérablement le fait de contracter une bronchiolite dans les deux premières années de vie. Avec des bronches plus petites la moindre inflammation va obstruer les bronches et générer une gêne respiratoire. Les enfants qui ont été exposés au tabac soit pendant la grossesse soit après présentent plus de risques. On sait que le tabac est un facteur environnemental qui va directement influencer le calibre des bronches.

Quels sont les moyens à la disposition des parents pour prémunir leurs enfants du virus ?

Une fois infecté par le virus, rien n'empêchera l'évolution en une bronchiolite si l'enfant est sujet à cette maladie.  C'est l'histoire de l'infection virale, et on ne sait pas l'empêcher. Cependant il existe des traitements symptomatiques pour lutter contre les conséquences de l'infection virale.

Le seul moyen de prémunir les enfants et donc d'agir en amont de l'infection. La collectivité représente le principal risque d'infection. La propagation de ces infections virales se fait de façon très proche, contrairement à d'autres agents infectieux qui flottent dans l'air.  Là il s'agit bien de projection de gouttelettes respiratoires, on estime qu'il faut une distance maximale de deux mètres, donc c'est dans les contacts rapprochés avec un enfant infecté que l'on va soi-même être infecté. Le portage est aussi un moyen de contamination : par exemple si on a reçu des secrétions nasales d'un enfant malade, on peut transporter le virus pendant 30 minutes, et donc contaminer à distance un autre enfant. D'où la nécessite de se laver les mains très fréquemment.

Dans l'idéal il faudrait éviter la collectivité pendant ces périodes d'épidémie, pour protéger les enfants, mais c'est très compliqué. Cependant pour les enfants particulièrement fragiles, il vaut mieux trouver un autre mode de garde que la collectivité.

Les parents doivent être très attentifs, lorsqu'eux-mêmes sont malades, donc porteur d'un virus. Il est conseillé de s'occuper de son enfant en portant un masque et de se laver les mains très régulièrement.

Comment détecter les premiers symptômes et agir rapidement ?

Chez les enfants qui ont déjà une rhinite, les premiers symptômes de la bronchiolite se traduisent par une respiration plus rapide. Lorsque l'enfant est torse nu on va observer une sorte de dépression entre les côtés. Il respire plus vite, il tousse beaucoup. Son alimentation change également, il ne va pas finir ses biberons voire ne plus les boire du tout.  

Quelle est la  prise en charge la plus courante ? La kinésithérapie de désencombrement reste-t-elle l'un des traitements les plus efficaces?

La kinésithérapie n'est pas obligatoire, et on sait maintenant qu'elle n'accélère pas la guérison de l'enfant. Cette mesure de désencombrement n'a d'intérêt que chez les enfants très encombrés ce qui est loin d'être la majorité.  L'enfant va guérir au même rythme avec ou sans kinésithérapie respiratoire.

Les seules mesures intéressantes et systématiques : sont de bien dégager le nez de l'enfant, c'est ce qu'on appelle la désobstruction rhinopharyngée avec du sérum physiologique ce qui permet à l'enfant d'avoir le nez bien libre et de mieux respirer. On peut aussi fractionner les biberons, c’est-à-dire lui donner une alimentation plus fréquente mais en quantité réduite. Pour préserver la quantité d'alimentation de l'enfant chaque jour.

Dans les cas les plus graves, il va y avoir besoin d'hospitalisation : soit parce que la gêne est importante et l'enfant va avoir besoin d'oxygène supplémentaire ; soit parce que les prises alimentaires sont trop insuffisantes, et il va avoir besoin d'un support nutritionnel en milieu hospitalier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

02.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

03.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

04.

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

05.

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

06.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

07.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

05.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gayet.stephane@chru-strasbourg.fr
- 28/11/2015 - 13:13
L'infection à VRS de l'adulte est fréquente, même parfois sévère
C’est dit dans cette interview, toutefois il est nécessaire d’insister sur ce point. L’infection à virus respiratoire syncytial (VRS) est connue pour être une infection pédiatrique potentiellement grave (bronchiolite aiguë). Mais ce virus VRS est également un agent fréquent d’infection respiratoire haute (rhinite, pharyngite) et basse (trachéite, bronchite) chez l’adulte et même chez la personne âgée. Ces infections peuvent être sévères, mais moins que chez le nourrisson. C’est même l’une des grandes causes virales des syndromes grippaux non couverts par la vaccination grippale et qui fait dire à de nombreuses personnes : « Cette année, je me suis fait vacciner, et pourtant j’ai quand même attrapé la grippe. » Cette information a certes un intérêt épidémiologique, mais surtout préventif : d’une part, quand on est vacciné contre la grippe, on reste menacé par tous les autres virus para-grippaux ; d’autre part, quand on a une infection aiguë des voies respiratoires, on constitue une menace potentielle pour tous les enfants en bas âge.