En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

06.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

07.

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 1 heure 55 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 2 heures 11 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 2 heures 25 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 2 heures 39 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 3 heures 17 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 3 heures 21 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 3 heures 26 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 17 heures 16 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 18 heures 12 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 2 heures 14 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 2 heures 35 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 3 heures 13 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 3 heures 20 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 3 heures 25 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 3 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 16 heures 18 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 17 heures 51 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 20 heures 7 min
© Reuters
© Reuters
De retour

Ces pays à hauts risques désormais devenus des destinations touristiques sûres

Publié le 30 novembre 2015
Alors que la France craint pour son attractivité touristique, plusieurs pays ensanglantés sont devenus des destinations recommandées.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que la France craint pour son attractivité touristique, plusieurs pays ensanglantés sont devenus des destinations recommandées.

Les Parisiens ont peur. Et naturellement, les étrangers sont de plus en plus réticents à visiter la ville lumière, craignant un nouvel attentat. Mais la situation est bien plus dramatique en Tunisie où le tourisme est le véritable poumon économique du pays. Endeuillé par des attaques au Bardo, à Sousse et désormais à Tunis, le petit pays du Maghreb fait désormais partie de cette triste liste des destinations à rayer de la carte touristique comme l'Egypte, par exemple. Heureusement, cette situation n'est pas désespérée. Plusieurs pays, qui ont traversé des guerres sanguinaires, sont devenus de nouveaux pôles touristiques importants.

La Croatie

Il y encore 20 ans, les bombes tombaient sur ce pays, séparé de l'Italie par la mer Adriatique. De 1991 à 1995, la guerre en Yougoslavie a fait plus de 300 000 morts et la magnifique côte dalmate n'a pas été épargnée. La ville fortifiée de Dubrovnik a ainsi été en partie détruite par les tirs de l'armée serbo-monténégrine. La disloquation de la Yougoslavie et l'apaisement (relatif) des tensions entre voisins ont provoqué un boom incoyable du tourisme. Il faut dire que les paysages côtiers sont idylliques. En 2014, le pays a ainsi acceuilli 11,6 millions de personnes, trois fois plus que la population croate...

 
Dubrovnik
 

Le Sri Lanka

Depuis 2009, le Sri Lanka a connu une véritable explosion de son tourisme, passant de 448 000 arrivées à 1,2 millions de touristes. Il faut dire que la grande île au sud de l'Inde connaissait une intense guerre civile depuis 1983. Les Tigres tamouls entament une longue guerre civile qui fera près de 100 000 morts. Le nord du pays est alors inaccessible aux touristes et les attentats se succèdent. En 2009, l'armée met un coup d'arrêt à la rébellion en tuant le chef des Tigres. Acculés, ils finissent par déposer les armes. Pays unique en son genre, il est désormais politiquement stable même si une reprise éventuelle des hostilités ne peut pas être totalement écartée. 

 

Le Cambodge 

Le ''Pays des Khmers'' cicatrise lentement. Coincé entre la Thaïlande et le Vietnam, le Cambodge a subi un génocide mémorable, sous le régime du sanguinaire Pol Pot, lors duquel entre 800 000 et 2 millions de personnes sont mortes. Jusqu'à la fin des années 1990, les Khmers rouges vont poursuivre une violente guerilla et des luttes politiques intestines au pays vont rendre sa sécurité vacillante. Depuis le début des années 2000, l'Etat s'est stabilisé et le tourisme a explosé. Les temples d'Angkor sont ainsi devenus un des lieux les plus visités en Asie. Au point de décevoir les touristes qui se retrouvent au cœur de la masse. Toujours plus appréciable que la guerre.



Les temples d'Angkor

La Namibie

Dans un continent tourmenté par les guerres civiles et le terrorisme, la Namibie apparaît comme un pays très stable et très sécurisé. Pourtant, il suffit de revenir 16 ans en arrière pour apercevoir les dernières traces du conflit qui a sévit dans ce pays d'Afrique australe. Entre 1994 et 1999, une ''armée de libération'' se lance dans une guerilla contre le gouvernement namibien pour obtenir, sans succès l'indépendance d'une région au nord du pays. ''La Namibie bénéficie d’une situation politique relativement stable et possède des infrastructures de bon - voire d’excellent – niveau'', affirme désormais le Quai d'Orsay. Avec ses paysages variés et ses animaux sauvages, le pays attire toujours plus d'amoureux des safaris. Plus d'un million de personnes s'y sont rendues en 2013.

La Bolivie

Si ce grand pays d'Amérique du Sud en a terminé, depuis 1982, avec la dictature militaire, son apaisement politique a mis encore des décennies à être gagné. Jusqu'en 2006, l’instabilité politique était forte avec de nombreuses revendications sociales des Indiens. La ''guerre du gaz'' qui désigne une série de conflits sociaux aboutira à la démission du chef d'Etat en 2003. Entre temps, 70 personnes meurent lors des manifestations. L'arrivée d'Evo Morales au pouvoir a fait baisser les tensions d'un cran et le pays est devenu sûr pour les touristes, de plus en plus nombreux à y voyager.


Le Nicaragua

''Le Nicaragua, qui présente des taux de criminalité bien inférieurs à ceux de ses voisins du nord, est considéré comme l’un des pays les plus sûrs d’Amérique centrale'' commente le Quai d'Orsay. Avec plus d'un million de touristes par an, le petit Etat est l'un des plus prisés de la région grâce à ses magnifiques lacs et ses volcans entourés par la forêt tropicale. Pourtant, le pays est resté un des emblèmes de la guerilla d'Amérique latine. L'insurrection sandiniste, d'obédience marxiste, ensanglante le pays dès les années 1960 et jusqu'en 1990, grâce à l'intervention des Etats-Unis qui arment les ''contras'' (contre-révolutionnaires). Aujourd'hui, le chef des sandiniste Daniel Ortega est revenu au pouvoir par les urnes mais le conflit n'existe plus. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires