En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 4 min 5 sec
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 1 heure 31 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 11 heures 4 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 12 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 16 heures 55 sec
pépite vidéo > Santé
Difficultés du monde hospitalier
Emmanuel Macron interpellé par un médecin sur la crise des hôpitaux
il y a 17 heures 39 min
pépites > Justice
"Pendaison" et Ancien Régime
L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon
il y a 20 heures 26 min
pépites > Santé
Coronavirus
Emmanuel Macron à la Pitié-Salpêtrière : "On a devant nous une épidémie" qu'il va falloir "affronter au mieux"
il y a 21 heures 55 min
décryptage > Politique
Réforme(s)

Edouard Philippe, patron de Licence IV, Bruno Le Maire, gérant d’auto-école

il y a 22 heures 55 min
décryptage > Politique
Passage en force

Recours au 49-3 : cet ultime baril de poudre qu'Emmanuel Macron roule dans la fabrique d'allumettes

il y a 23 heures 46 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 1 heure 6 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 10 heures 30 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 11 heures 45 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 13 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Hokusai, Hiroshige, Utamaro. Les grands maîtres du Japon" : splendeurs du Japon à Aix-en-Provence: Les Maîtres de l’époque Edo (1600-1867)

il y a 16 heures 10 min
pépites > Santé
Etat de santé
L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"
il y a 18 heures 20 min
pépites > Santé
Virus en sommeil
Une femme japonaise contracte le coronavirus une seconde fois après avoir été guérie
il y a 21 heures 22 min
pépite vidéo > Politique
Double langage ?
Didier Guillaume arrache le micro d'un journaliste après une question sur l'abattoir Sobeval
il y a 22 heures 19 min
décryptage > Société
Réaction politique

Injustice intergénérationnelle : les dangers d'une génération extorquée

il y a 23 heures 13 min
décryptage > Politique
A mort !

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

il y a 1 jour 3 min
Geek de guerre

Pourquoi les djihadistes adorent les PS4

Publié le 18 novembre 2015
Selon le ministre de l'Intérieur belge Jan Jambon, les terroristes utiliseraient la console de jeux vidéo Playstation 4 pour communiquer et échapper de façon très efficace aux services de renseignement. Et ce n'est qu'un début.
...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Pinte
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le ministre de l'Intérieur belge Jan Jambon, les terroristes utiliseraient la console de jeux vidéo Playstation 4 pour communiquer et échapper de façon très efficace aux services de renseignement. Et ce n'est qu'un début.

Atlantico : Le Ministre de l'intérieur belge Jan Jambon déclarait 3 jours avant les attentats de Paris du 13 novembre que la PlayStation 4 était l'un des outils privilégiés de communication des jihadistes entre eux.Quelle est l'ampleur du phénomène ?

Jean-Paul Pinte : Il n’y a rien de surprenant à ce que l’on utilise aujourd’hui une console de ce type pour communiquer entre personnes. De nombreuses applications sur les Smartphones font déjà l’usage  de cette fonctionnalité comme le Scrabble en réseau où l’on peut après chaque coup commenter son mot voire envoyer promener son adversaire si on le trouve trop fort pour nous.

Ce qui est moins sympa c’est de passer par cette console pour détourner l’attention des services de police ou de gendarmerie. Et c’est peut-être ce qui a pu se produire pour les derniers attentats car à ce jour rien ne prouve que l’on ait retrouvé une PS4 chez les terroristes. Mais les (cyber)délinquants ont toujours un pas d’avance et que cette fois-ci ils ont sûrement encore changer de mode opératoire. Mais un internaute nous rappelle que sur la toile il suffit de traîner sur les streams pour voir le nombre de gens qui soutiennent et justifient les actes de terrorisme.

Pourquoi utiliser une console pour communiquer ?

La raison est simple, la console PS4 est hyperconnectée et propose toutes les interactions possibles avec les réseaux sociaux et les objets connectés.

 

De même, comme WhatsApp son aspect éphémère en fait un bel outil pour qui veut communiquer sans s’inscrire dans la durée au  niveau de la traçabilité des messages.

 

Il serait même plus difficile de garder un trace sur PS4 que sur WhatsApp.

 

Concrètement, quelles difficultés représentent les consoles de jeu pour l'interception des messages par les services de renseignement ?

 

La plupart des jeux ont des systèmes de messagerie instantanée avec des casques micro qui nécessiteraient de mettre sur écoute pour surveiller des échanges et investiguer. De même les pressions sur le GamePad ne peuvent être décelées ni interprétées si une codification est défini au préalable par les joueurs ou communicants sur la console.

 

Cette console est plus difficile à surveiller par les autorités notamment pour ses tchats vocaux et ses
tags sur les murs de ces jeux qui pourraient constituer une méthode facile pour les terroristes par exemple.
Les systèmes de voix sur IP de PlayStation sont  plus difficiles à surveiller par les enquêteurs comparés aux autres formes traditionnelles de communication et on pourrait imaginer que les terroristes aient pu communiquer sans parler ou taper un mot...

 

Pour les services internationaux chargés de la surveillance du terrorisme décrypter les communications issues de la PS4 restent donc une tâche plus ardue que de traquer un appel téléphonique !

 

Outre les plateformes de jeux vidéo quels seront les autres moyens de communication qui pourraient échapper au contrôle des services de renseignement ? Ce phénomène va-t-il se développer ?

Il y a fort à parier que les terroristes utilisent et utiliseront d’autres supports de communication en dehors des atouts de la console PS4. Les technologies  évoluent et se complètent en effet à une allure que l’humain ne peut pas toujours suivre. Ainsi les terroristes ont de plus en plus recours à la technologie, y compris Google Earth et Street View pour planifier leurs attaques. Ils utilisent aussi des dispositifs de cryptage plus sophistiqués comme la stéganographie déjà utilisé en 2001. Cette technique utilise la dissimulation  qui vise à  faire passer inaperçu un message dans un autre message. Elle se distingue de la cryptographie qui elle s'attache à protéger des messages (assurant confidentialité, authenticité et intégrité)
La technologie et le logiciel "off-the-shelf" permettent aussi de crypter la voix de téléphone et les messages texte sur mobiles. Il permet aussi de rester en contact comme ce fut le cas lors des attentats de Bombay.
Il se peut aussi que  les terroristes utilisent les "réseaux peer to peer", qui permettent aux gros fichiers d'être distribués, le "Darknet", qui sont des communautés Internet privées difficiles à espionner et le "cloud computing" qui permet le stockage de documents sur Internet plutôt que sur les ordinateurs individuels.
Les données peuvent enfin être cryptées et configurées pour fonctionner avec de nouveaux appareils tels les objets connectés ou tout autre outil nomade, laissant peu ou aucune trace des données sous-jacentes.
Des groupes terroristes et extrémistes peuvent aussi envisager d'envahir les sites de réseautage sociaux comme Facebook et Twitter pour rediffuser le contenu extrémiste qui est ainsi partagé plus rapidement et plus largement à des personnes qui n’auraient normalement pas rechercher de contenu extrémiste.
Les montres connectées comme tous les autres objets connectés sont aussi des lieux qu’investiront bientôt les cyber-délinquants comme les terroristes.En 2020 on peut en effet estimer que le nombre d’objets connectés en circulation à travers le monde s’élèvera entre 50 et 80 milliards !

Comment reprendre le contrôle ? Les services de renseignement accusent ils un retard sur le plan des nouvelles technologies ? Existe-t-il des nouvelles technologies qui peuvent répondre à ces problématiques à l'heure actuelle ?

Le décalage a toujours été présent ces dernières années en termes de renseignement pour notre société par rapport aux autres pays comme la Grande Bretagne. La dimension technologique n’a en effet pas été mise au cœur du processus de renseignement dès l’arrivée d’Internet. Comme le précisait Louis Pouzin l’un des 5 inventeurs d’Internet en parlant de la toile « C’était un trop bel outil et jamais la sécurité ni la surveillance du cyberespace n’ont été envisagés à ses débuts ».

 

Les services de Police comme la Gendarmerie n’ont rien à envier en fait aux autres pays au niveau du renseignement car ils ont de bons moyens et de bonnes équipes. Là  où le décalage se produit me semble t-il c’est quand il s’agit de rester en une veille technologique sur l’évolution des modes opératoires des terroristes par exemple. On a pu le vérifier ces derniers ont bien changé depuis qu’Internet a pris toute sa place dans le décor.

 

Aujourd’hui cartographie d’ADN numérique couplée aux recoupements à l’aide d’algorithmes de données sont des étapes indispensables dans l’investigation pour la lutte contre le terrorisme. Il faut aussi se préparer de manière plus pointue au management des risques criminels et terroristes des entreprises qui sont aussi des cibles pour les terroristes lorsqu’ils veulent en découdre avec les services de sécurité.

 

Les annonces faites par le Président de la République suite aux évènements de ce 13 novembre devraient enfin intégrer une dimension plus adaptée au contexte. Il a annoncé aux parlementaires réunis à Versailles son intention de réviser l'état d'urgence en prenant en compte les évolutions technologiques.

 

Le sacrifice des libertés individuelles et de la vie privée est-il un mal nécessaire pour assurer notre protection ? Comment  empêcher les dérives ?

Bien sûr que non. L’Etat se doit de passer à la vitesse supérieure pour assurer la protection de la population. Et cela passe par un véritable renforcement des moyens de sécurité qu’ils soient sur le terrain ou encore sur la toile.

 

On sait qu’il est impossible de poster quelqu’un derrière chaque personne. Ce qu’il nous reste à faire c’est de s’adapter constamment à notre société, à l’évolution des technologies tout en maintenant une surveillance accrue du territoire en termes d’immigration et de déplacement vers des pays où l’on entraîne nos jeunes à devenir ces terroristes.

 

Près de 2 000 personnes sont, de près ou de loin, impliqués dans des phénomènes de radicalisation religieuse violente ou dans des filières de recrutements djihadistes. Il semble que les services de renseignement aient aujourd'hui la carrure pour surveiller ces flux.

 

La législation se doit aussi d’évoluer plus rapidement qu’elle n’a pu le faire jusqu’à ce jour dans des domaines comme la cybercriminalité. Pour assurer la sécurité des Français, le Gouvernement a complété l'arsenal juridique avec la loi du 13 novembre 2014 relative à la lutte contre le terrorisme.

 

Le Conseil constitutionnel a validé le jeudi 23 juillet l'essentiel de la loi sur le renseignement et c'est là  aussi un progrès qui devrait aider à surveiller les candidats au terrorisme si on sait faire l'amalgame entre les réseaux djihadistes utilisant la toile et le quidam qui se renseignent simplement en consultant Internet.
Le projet porté par M Cazeneuve au sujet de la lutte contre le terrorisme devrait aller dans le sens d’un Etat intransigeant pour la sécurité de tous. L’annonce du recrutement de plus de 5000 personnes dans la police et la gendarmerie vont aussi dans ce sens mais les effectifs ne doivent plus subir de changement et la sécurité des français doit rester la priorité.

 

Encore une fois, il y aura décalage à ce niveau quand on sait qu’il se passe plus de deux ans entre le moment où l’on recrute et le moment où la personne est totalement formée. La mise en place d’une nouvelle dynamique en ce qui concerne une réserve opérationnelle reste alors la seule béquille.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

03.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

04.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Trop manger est mauvais pour la santé. Jeûner souvent aussi

07.

Le Coronavirus, occasion forcée de se "débarrasser" de la mondialisation ? Petits contre-arguments pour ne pas jeter le bébé (de notre prospérité) avec l’eau du virus

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires