En direct
Best of
Best of du 03 Novembre au 09 Novembre 2018
En direct
© REUTERS/Stephane Mahe
L'heure des comptes
Terrorisme : SOS réservistes et sociétés privées, la France en pénurie de militaires
Publié le 14 novembre 2015
La multiplication des attaques terroristes en France, et particulièrement à Paris, mobilise un nombre très important de forces de l'ordre. Avec les fusillades de vendredi 13 novembre, le déploiement d'effectifs risque d'atteindre ses limites.
François Duforez est médecin au centre du sommeil et de la vigilance de l'Hôtel-Dieu, à Paris.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Duforez est médecin au centre du sommeil et de la vigilance de l'Hôtel-Dieu, à Paris.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La multiplication des attaques terroristes en France, et particulièrement à Paris, mobilise un nombre très important de forces de l'ordre. Avec les fusillades de vendredi 13 novembre, le déploiement d'effectifs risque d'atteindre ses limites.

Après le déploiement d'effectifs constant depuis les attentats de janvier, les marges de manœuvre semblent de plus en plus réduites pour sécuriser davantage le pays et rassurer la population. Depuis les attentats de janvier, plusieurs dizaines de milliers de militaires et policiers sont déployés pour sécuriser de nombreux espaces publics. Avec ces nouvelles attaques du vendredi 13 novembre se pose la question de l'opération sentinelle, "on est quasiment arrivé à un point de rupture s'agissant des forces de Police et de l'armée", estime Jean-Charles Brisard, président du Centre d'Analyse du Terrorisme. "Désormais, la question qui se pose, c'est le recours à d'autre ressources. En particulier aux réservistes pour faire face à des situations d'urgence afin de renforcer les effectifs actuels".

Une situation d'autant plus préoccupante alors que la France s'apprête à accueillir la COP21, un événement international qui va focaliser l'attention sur Paris. Selon le spécialiste, l'enjeu sera de "dégager des policiers dits "statiques" pour les remettre sur des missions de prévention. car il est trop tôt pour dire ce qui va se passer. Le problème c'est qu'il n'y a pas de situations idéales pour commettre un attentat". Et Jean-Charles Brisard de poursuivre, "avec son engagement à lutter contre l'organisation Etat Islamique et 2000 Français impliqués dans les réseaux djihadistes, il faudra s'habituer à vivre avec cette menace à tout instant. Nous sommes dans une situation à la fois critique et inédite".

Afin de sécuriser cet évènement, mais aussi assurer la déroulement des élections régionales dans la sérénité, le gouvernement pourrait être tenté de faire appel, une fois la ressource des réservistes épuisés, à des compagnies privée. "Il n'est pas impossible que l'Etat fasse appel à des sociétés privées afin de déléguer un certain nombre de tâches moins prioritaires pour dégager des effectifs de police", estime Jean-Charles Brisard.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
02.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
03.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
04.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
07.
Les gilets jaunes ou le deuil de la démocratie représentative : SOS corps intermédiaires disparus
01.
"Les filles bien n'avalent pas" ! C'est le titre d'un des livres de Marlène Schiappa…
02.
L'Italie prépare une bombe capable de faire exploser l'Europe et de lui faire perdre sa souveraineté politique
03.
Pourquoi les nouveaux iPhones vous coûteront le double du prix que vous pensez payer si vous en changez
04.
L'initiateur de #sansmoile17... est salarié de LREM
05.
Bruxelles : si l’Italie veut vivre son aventure populiste, ce sera sans l’Union européenne
06.
33 000 morts dues aux bactéries résistantes aux antibiotiques : faut-il limiter drastiquement les prescriptions ?
07.
Les gilets jaunes ou le deuil de la démocratie représentative : SOS corps intermédiaires disparus
01.
Radicalisation en prison : pourquoi l'Etat reste-t-il le "premier recruteur de Daech" ?
02.
Tunisie : Human Rights Watch dénonce des arrestations pour "homosexualité"
03.
#DansMaRue : l’application de la mairie de Paris qui promeut le retour de la délation
04.
Semaine d'itinérance mémorielle : bien maigre retour sur investissement pour Emmanuel Macron
05.
Le retour d’une Marine Le Pen gonflée à bloc ?
06.
Brexit : et si Theresa May était un génie méconnu
01.
Edouard Philippe : "On ne va pas annuler les hausses de carburant"
02.
Extension de la PMA : faux sujet de bioéthique mais vraie question de filiation
03.
Donald Trump : "Hier, c'était un grand jour"
04.
Michelle Obama n'a pas pardonné à Donald Trump certaines de ses attitudes envers sa famille et les accusations nauséabondes sur Barack Obama
05.
Californie : le bilan des incendies passe à 25 morts
06.
Le très dépensier train de vie des dirigeants de Force Ouvrière
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Deudeuche
- 14/11/2015 - 15:09
Rajeunir les policiers et les gendarmes
cela évitera de ponctionner nos armées dont ce n'est pas le métier et permettra aux ci devant flics et pandores d'arrêter de se planquer derrière "trop de tâches administratives" physiquement plus sympas (c'est lourd un gilet pares balles!) quand on a plus de 40 ans. J'aimerai voir l'inverse qui consisterait à envoyer policiers et gendarmes en opérations extérieure faire la guerre, parce que nous n'avons pas assez de militaires; car je répète-nous n'avons pas assez de militaires- je répète.... L'âge moyen des armées est 34 ans, alors comparez aux papys Mougeots en uniforme bleu que vous croisez!