En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 10 heures 4 sec
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 11 heures 14 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 12 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 13 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 14 heures 17 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 17 heures 17 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 17 heures 30 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 18 heures 13 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 18 heures 46 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 10 heures 36 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 11 heures 53 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 17 heures 11 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 17 heures 29 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 18 heures 52 sec
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 18 heures 50 min
© Reuters
Helmut Schmidt, ancien Chancelier allemand, est décédé ce mardi 10 novembre.
© Reuters
Helmut Schmidt, ancien Chancelier allemand, est décédé ce mardi 10 novembre.
Vieux dicton

"Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain" : 40 ans après, quel bilan réel pour le théorème d’Helmut Schmidt en Allemagne

Publié le 13 novembre 2015
Helmut Schmidt, ancien Chancelier allemand, est décédé ce mardi 10 novembre. Ce dirigeant politique social-démocrate a donné son nom à ce qui est aujourd’hui appelé le "théorème de Schmidt" : "Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain."
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Goetzmann est responsable du pôle Economie pour Atlantico.fr. Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Helmut Schmidt, ancien Chancelier allemand, est décédé ce mardi 10 novembre. Ce dirigeant politique social-démocrate a donné son nom à ce qui est aujourd’hui appelé le "théorème de Schmidt" : "Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain."

Le 3 novembre 1974, le chancelier social-démocrate Helmut Schmidt prononçait une phrase devenue culte : "Les profits d'aujourd'hui sont les investissements de demain et les emplois d'après-demain.". Depuis, cette phrase a été érigée au rang de théorème sur le terrain politique, car sur le terrain économique, quelques doutes subsistent.

Et il suffit de prendre l’exemple de l’Allemagne contemporaine pour s’en apercevoir. En effet, entre 1999 et 2006, l’Allemagne fait le choix de la modération salariale afin de privilégier les marges et les profits des entreprises. Le premier pilier du théorème. Et cette politique va atteindre son but aussi rapidement qu’efficacement :

Part des profits des entreprises dans le revenu national. Allemagne. En % du revenu national brut

Et ce transfert de richesse s’est bien effectué en provenance des revenus salariés.

Part des revenus salariés dans le revenu national brut. En %.

Ici, aucune surprise. Tout se déroule comme prévu. Les salaires ne progressent plus, par contre les marges décollent. Il s’agit maintenant de vérifier la réalité de la suite du théorème en observant si ces nouveaux profits ont permis de financer les investissements des entreprises allemandes. Et là, c’est une petite déception, parce que les investissements ont bien chuté tout au long de cette période de modération salariale. 

Investissements. En % de PIB. Allemagne. Source Destatis

Pourquoi ? Parce que si les entreprises industrielles allemandes ont bénéficié à plein de la modération salariale, elles ont décidé d’investir ailleurs qu’en Allemagne. Plus rentable. Ainsi, puisque les profits des entreprises constituent une part de l’épargne nationale, les efforts consentis par les salariés allemands ont finalement servi à financer les déficits commerciaux d’autres Etats. (Espagne, Portugal , Grèce etc…). Ce qui explique en partie la chute des investissements en Allemagne. Les investissements de "demain" ont donc bien eu lieu, mais plutôt ailleurs qu’en Allemagne. Cette situation perdure aujourd’hui puisqu’en 2014, la part de l’investissement dans le PIB allemand atteint 19.31%, pas plus élevée qu’elle ne l’était en 2006.

Enfin, le principal ; les emplois d’après-demain. Et là, force est de constater que le pays a été créateur d’emplois depuis 2006, soit plus de 2.3 millions. Et ce malgré la chute des investissements. Le théorème pourrait donc bien se justifier de lui-même. Pourtant, le détail des emplois crées dans le pays depuis cette date laisse peu de place au doute :

L’industrie manufacturière allemande n’a été à la source que de 9% des créations d’emplois depuis 2006. Alors que le secteur des services y a contribué à hauteur de 85%. Ce qui signifie que le grand secteur de l’exportation, qui a été la cible prioritaire de la politique allemande du début des années 2000, n’a pas réellement suivi le théorème d’Helmut Schmidt. Non pas que les entreprises en soient coupables, mais simplement pour se défaire d’une idée toute faite.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 11/11/2015 - 10:48
1974
C'est la date qui est importante : 1974 ! Helmut Schmidt résumait brillamment la philosophie qui venait de faire le succès des ''Trente Glorieuses''. C'est exactement à ce moment que sont arrivés Reagan et Thatcher : la revanche de l'oligarchie : tous les bénéfices sont devenus des dividendes pour les actionnaires ! Quarante ans plus tard, quelques milliers de milliardaires possèdent plus de la moité des richesses sur cette planète ! Mais la révolte gronde !