En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Catalogne
Grève générale : très forte mobilisation des indépendantistes catalans dans les rues de Barcelone
il y a 7 heures 27 min
pépites > Justice
EI
La justice française a émis un mandat d'arrêt international contre Abou Bakr al-Baghdadi
il y a 8 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Surface" d'Olivier Norek : la découverte d’un corps disparu depuis 25 ans relance "une affaire classée"

il y a 9 heures 29 min
pépite vidéo > International
Culiacan
L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa
il y a 10 heures 34 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand on fait mieux que le superlatif et quand on s’illumine comme une éclipse : c'est l’actualité des montres en veille de Brumaire
il y a 11 heures 41 min
pépites > France
Casse-tête budgétaire
L'Assemblée nationale valide la suppression de la taxe d'habitation
il y a 12 heures 26 min
pépites > France
TER
Un mouvement social "inopiné" à la SNCF perturbe la circulation
il y a 12 heures 51 min
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 15 heures 18 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 15 heures 53 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 16 heures 22 min
pépite vidéo > International
Meilleur président ?
Donald Trump ironise sur le bilan d'Emmanuel Macron sur la question du chômage
il y a 7 heures 53 min
light > Politique
Lettre ouverte
Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes
il y a 9 heures 1 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Avant que j'oublie" de Anne Pauly : un magnifique roman sur le deuil

il y a 10 heures 20 min
pépites > Justice
Blanchiment aggravé
Patrick Balkany condamné à 5 ans de prison et à 10 ans d'inéligibilité, 4 ans de prison ferme sans mandat de dépôt pour son épouse Isabelle
il y a 11 heures 8 min
pépites > Terrorisme
Lutte antiterroriste
Un projet d'attentat "inspiré du 11 septembre" a été déjoué en France
il y a 11 heures 57 min
décryptage > Société
Laïcité

Sur le voile, Jean-Michel Blanquer a dix longueurs d’avance sur Emmanuel Macron

il y a 12 heures 41 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 50 min
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 15 heures 42 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 16 heures 5 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 16 heures 52 min
Maillons faibles

La France pourrait-elle faire face à la faillite de ses banques ?

Publié le 10 décembre 2011
Après l'euro, les banques : la spirale infernale de la perte des triple A ! Plusieurs agences de notations ont dégradé -ou menacé de le faire- les notes d'un certain nombre de grandes banques européennes. Une nouvelle profondément inquiétante dans la mesure où les bilans des grandes banques françaises dépassent de très loin le PIB du pays...
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Herlin est chercheur en finance, chargé de cours au CNAM.Il est l'auteur de L'or, un placement d'avenir (Eyrolles, 2012), de Repenser l'économie (Eyrolles, 2012) et de France, la faillite ? : Après la perte du AAA (Eyrolles 2012) et de La...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après l'euro, les banques : la spirale infernale de la perte des triple A ! Plusieurs agences de notations ont dégradé -ou menacé de le faire- les notes d'un certain nombre de grandes banques européennes. Une nouvelle profondément inquiétante dans la mesure où les bilans des grandes banques françaises dépassent de très loin le PIB du pays...

Atlantico : La faillite du système bancaire islandais a entraîné dans sa chute le pays tout entier. En cause notamment, la taille du bilan des banques islandaises plus de 10 fois supérieure au PIB du pays. L'économie française est-elle de taille à faire face au scénario de la faillite de l'une de ses banques ?

Philippe Herlin : C’est un scénario qu’on ne peut évidemment pas écarter même si la structure et la taille de l'économie française et de ses banques ne permettent pas de dresser une comparaison avec l'Islande. Si une banque tombait en faillite, elle serait nationalisée automatiquement par l’État pour que puissent perdurer les opérations bancaires courantes. Il n’est donc pas concevable que la Société Générale, le Crédit Agricole ou la BNP disparaissent du jour au lendemain. Cela aurait une répercussion terrifiante sur l’économie qui provoquerait des milliers de faillites d’entreprises.

Cela s’est déjà produit en Argentine en 2001. Bien que l’État ait cherché à rassurer en nationalisant les banques, les gens se sont rués dans leur banque pour retirer leurs économies, et les mettre ailleurs. Les rideaux de fer se sont alors baissés de façon à stopper l’hémorragie. Les comptes épargnes des argentins ont été bloqués, laissant seulement aux clients des banques un accès limité à leur compte courant. Enfin, le peso a été déconnecté du dollar, et s’est écroulé. Ce qui a provoqué une large vague d’inflation. Quand les gens ont pu réaccéder à leur compte épargne, il avait largement perdu de sa valeur.

Toute faillite bancaire ou ruine d’un État, se traduit par la ruine de la classe moyenne. Les épargnants sont lessivés, les très riches ont l’information en amont, et mettent généralement leur argent à l’étranger.

Aux États-Unis, si les dirigeants nationalisent une banque en cas de faillite, libres à eux de faire tourner la "planche à billets", de façon à rembourser les gens qui veulent retirer leur épargne. Le gouvernement français, lui, ne peut pas faire tourner "la planche à billets", sachant que tout se fait aujourd’hui au niveau de la BCE. Une crise de liquidité, à la fois des banques et de l’État, est vraisemblable.

Les 17 membres de l’Union européenne devraient alors s’accorder sur la possibilité pour la BCE d’intervenir. C’est une situation qui risque d’arriver en Grèce. Les Grecs retirent leur argent progressivement pour le placer à l’étranger. Les banques grecques se trouvent à cours de liquidité, ils doivent trouver 30 milliards. On n’est pas loin d’une faillite d’une banque grecque qui pourrait provoquer un effet domino. 

Les banques ont du mal à se refinancer sur les marchés financiers. Comment assurer leur recapitalisation ?

Les banques françaises sont déjà en train de vendre des actifs pour récupérer du cash, et diminuer la taille de leur bilan. Est-ce que cela sera suffisant ? Il faut savoir que le bilan de la BNP représente 2 000 milliards d’euros, soit autant que le PIB de la France…

Le scénario islandais d'un défaut quasi complet des banques du pays sans aucun remboursement de créances serait-il transposable en France ? 

Je ne pense pas. La plupart des dettes qu’avaient les banques islandaises portaient sur des épargnants anglais et hollandais. Ce sont des banques qui avaient développé des filiales dans ces pays-là, et qui avaient promis des taux d’intérêts très intéressants pour aguicher les épargnants. Lorsqu’elles se sont retrouvées en faillite, l'Etat islandais et les rares survivants du système bancaire du pays ont refusé de rembourser ces épargnants qui étaient à l'extérieur du pays.

Les dirigeants hollandais et anglais ont alors décidé de compenser eux-mêmes la perte des épargnants pour qu’ils ne soient pas ruinés. Ensuite, ils se sont retournés contre la capitale islandaise (Reykjavik), qui leur a finalement dit non. C’est à cette occasion-là qu’ils ont fait deux référendums, qui à chaque fois ont eu pour résultats un « non » massif.

On ne peut pas étendre cela aux autres pays européens. Déjà les volumes de dette sont plus importants, et puis il faut savoir que les deux tiers de notre dette sont détenus par des non-résidents. Si l’on fait défaut, on ne peut pas dire à ces deux tiers-là, « Débrouillez-vous, on ne veut rien entendre». Agir de la sorte, ce serait mettre en faillite de nombreuses banques européennes, des fonds d’investisseurs étrangers. Il y aura aussi des mesures de rétorsion commerciale à notre encontre, ce n’est pas possible.

Cela dit, faire face à la faillite d'une banque française est une chose, faire face à un scénario à l'islandaise d'effondrement simultané de l'ensemble du secteur financier du pays en serait une autre...

Propos recueillis par Franck Michel

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

06.

L'arrestation du fils d'El Chapo entraîne des affrontements violents entre la police et le cartel de Sinaloa

07.

Yassine Belattar décide de démissionner du Conseil présidentiel des villes

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
shaolin
- 11/12/2011 - 16:56
Une fois de plus le titre de l'article est très provocateur....
L'accroche , l'accroche il n'y a que ça de vrai pour les médias !!
Le contenu de l'article n'a aucune importance.....l'internaute a déjà cliqué et le compteur a tourné !!
sobecq
- 11/12/2011 - 08:50
et si et si
ma tante en avait on l'appellerait mon oncle. ce qu'il faut pour le pays c'est des entreprises et des gens qui se lèvent le matin pour aller bosser. 600 milliards c'est le montant des aides aux ménages en france
PHILIPPEHERLIN
- 10/12/2011 - 18:35
@Demystificateur
La bourse monte parce qu'elle croit à la monétisation (espoir déçu) et que face au précipice, les Etats vont trouver des combines (FESF, MES) pour repousser l'échéance. Le marché interbancaire est à l'arrêt, les banques se financent auprès de la BCE, vous appelez ça une bonne nouvelle ??? La Société Générale est passée de 170 (avant la crise de 2008) à 17. Elle remonte à 19, nous sommes sauvés!!!